Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maudits
Joyce Carol Oates  (Editions Philippe Rey)  octobre 2014

Au début du XXème siècle, une "Malédiction" semble frapper les prestigieux membres de la non moins prestigieuse université de Princeton : le dernier roman de la très prolifique Joyce Carole Oates avait en son point de départ tous les ingrédients d'un bon polar en costumes. Mais Maudits est le cinquième livre du cycle Gothique de la romancière, après Bellefleur, A bloodsmoore romance, Mysteries of Winterthurn, et My heart laid blair. Gothique, il l'est assurément, notamment à travers sa scène la plus marquante : une jeune vierge à la peau diaphane est enlevée par un séduisant "démon" - les guillemets ont leur importance - devant l'autel de son mariage.

Ce serait pourtant le terme Baroque qui pour moi reflète le mieux l'extraordinaire diversité de cette chronique, qui fourmille d'extravagances - dans le meilleur sens du terme. La première bonne idée de Oates est ainsi d’avoir fait du narrateur un historien amateur, fils d'un des protagonistes, qui va ponctuer son récit de notes de bas de pages et de remarques à l'intention du lecteur. Ces passages, qui frôlent parfois l'absurde, sont vraiment d'un humour savoureux. Le lecteur va également pouvoir apprécier une multitude de petits morceaux de bravoure littéraire, dont la forme - passages soulignés, chapitres en lettres capitales, etc. - renforce le côté "diversité" de l’ensemble : ici, un journal intime d'une "desperate housewife" désœuvrée (l'hilarante Adelaide "Puss" McLean Burr), là, une retranscription d'article de journal ou des lettres... jusqu’à un étonnant sermon clôturant Maudits.

Un autre aspect rendant ce roman passionnant est la frontière qui se brouille entre la fiction et la réalité. Oates mélange ainsi personnages de fiction et personnages historiques : à côté des protagonistes fictionnels victimes de la Malédiction, on trouve des présidents des États-Unis, comme Woodrow Wilson, qui fut l'un des présidents de Princeton, ou des auteurs comme Jack London, étonnamment dépeint comme un monstre de cynisme, Upton Sinclair (l'auteur de La Jungle, et grand promoteur du socialisme aux États-Unis) ou encore Mark Twain.

Joyce Carol Oates, qui connaît son sujet puisqu'elle enseigne également à Princeton, nous entraîne dans l'enceinte de cette université par ses descriptions architecturales et ses intrigues de politique interne d'une précision impressionnante. Ce qui en rend les événements surnaturels d'autant plus troublants. Un livre à dévorer !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le mystérieux Mr Kidder" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Le musée du Dr Moses" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Mudwoman" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Premier amour" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Carthage" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Sacrifice" et de "Dahlia noir & Rose blanche" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Valet de pique" de Joyce Carol Oates
La chronique de "La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Paysage perdu" de Joyce Carol Oates


Sébastien Pruvost         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=