Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hookworms
The Hum  (Domino / Weird Word Records)  novembre 2014

Si Hookworms a dès 2011 réussit à se ménager une place de choix dans le paysage musical britannique, les 5 membres du groupe s'effacent volontiers face à l'espace nécessaire à leur création. Se dissimulant derrière des acronymes ou des initiales, le groupe a fait l'expérience d'un succès fulgurant avec Pearl Mystic. Et si The Hum ne trahit aucunement l'esprit de son prédécesseur, reprenant largement les ingrédients qui l’ont canonisé, ce second opus met en avant une dextérité issue d’une nouvelle maturité. Qu’importe si les membres font preuve d’une discrétion à toute épreuve (quasi maladive) car derrière leurs instruments, ils transcendent largement leurs états d’âme.

Depuis la profonde dépression qui transpirait sur Pearl Mystic, MJ voix du groupe, semble prendre un virage nerveux, à fleur de peau, bien plus apte à restituer toute une nouvelle palette d’émotions. Et si on parle encore ici et là de dépression ("On Leaving"), on sent bien que le groupe s’affaire à d’autres sujets.

Musicalement, le moteur du premier album est supplanté par une sérieuse dose d’énergie. Si chaque titre vient chatouiller les oreilles en dépassant largement le format radio de 4 minutes, c’est que Hookworms s’improvise une dynamique musicale taillée pour la scène. Ne serait-ce sans la qualité des productions, matures et maîtrisées, on jurait entendre un album live.

A d’autres moments pourtant, l’opus s’offre une lecture liant chacun des 9 titres ensemble. Comme s’ils étaient cousus d’une seule et unique pièce, surpiquée de variations noise et psychés. "iv" , "v" et "vi" deviendraient alors des interludes typiques à un concert, sorte de pause bien méritée pour les musiciens et transitions bien senties pour l’auditoire.

Quoi qu’il en soit, The Hum est de ces albums à la résilience surprenante : qu’importe les interludes instrumentaux échevelés ("Radio Tokyo") ou les refrains – presque – pop ("On Leaving"), la bête retombe toujours sur ses pattes et repart de plus belle avec la voix de MJ et les lignes de basses pugnaces et imparables, présentes sur la plupart des titres.

Un album hautement addictif, d’autant plus que l’énergie contenue dans The Hum est clairement communicative, une expérience sonique de haute volée et proprement jubilatoire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pearl Mystic de Hookworms
L'interview de Hookworms (mercredi 15 octobre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Hookworms
Le Bandcamp de Hookworms
Le Soundcloud de Hookworms
Le Facebook de Hookworms


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=