Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les îles flottantes
Théâtre Côé Cour  (Paris)  décembre 2014

Comédie dramatique de Paul Emond, mise en scène de Georges About, avec Anne Turolla, Christian Baltauss et Armand Eloi.

La Compagnie Théâtre Art Moderne porte sur scène une partition du dramaturge belge Paul Emond dont la singularité ne tient pas qu'au procédé de la métaphore culinaire usité de manière humoristique et récurrente et, ce, dès le titre, "Les îles flottantes", et à son caractère de fable assortie d'une morale du même acabit : "Ce dont vous remplissez votre assiette, n'est pas toujours ce que vous mangez".

En effet, elle repose sur une intrigue telle qu'entendue dans la tragédie antique et décline un genre peu usité au théâtre, celui du réalisme magique qui permet l'introduction d'éléments d'étrangeté dans une trame ordonnée, en l'espèce, selon la règle des trois unités du théâtre, pour traiter de la thématique des désillusions matrimoniales.

Voilà d'une alléchante entrée en matière qui ne saurait aller au-delà de la mise en bouche afin de ne pas divulguer un menu farci d'inattendus rebondissements. Car tout commence de manière fort ordinaire par un dîner au restaurant. Quoi que. La situation n'est pas tout à fait banale.

D'une part, parce que Luc et Barbara ne se retrouvent pas pour un dîner d'amoureux mais pour un dîner d'adieu. D'un commun accord, ils ont décidé de se séparer après dix années de vie commune et de passer "une belle soirée" en réitérant, par un curieux souci de parallélisme des formes, leur premier dîner dans un restaurant réputé.

D'autre part, ledit restaurant ayant subitement fermé, ils se rabattent sur un autre établissement où ils sont accueillis par une grande et imposante figure en tenue de maître queux (excellentissime composition de Armand Eloi) qui, outre une prévenance excessive et des propos pseudo-philosophiques en forme de citations bocusiennes, manifeste une sollicitude invasive qui excède largement les impératifs de sa fonction.

Si Barbara (Anne Turolla au jeu juste et sensible) affiche l'assurance tranquille et diplomate de la femme qui a décidé de tourner la page sans faire de vagues, Luc (Christian Baltauss parfait dans la médiocrité vindicative) qui, en réalité, n'accepte pas cette rupture, va initier un véritable règlement de comptes conjugal qui emprunte au huis-clos délétère. La soirée tournera-t-elle au désastre sous le regard d'un restaurateur qui n'est peut-être pas qu'un témoin muet ?

Pour la mise en scène, Georges About privilégie la sobriété efficace pour ménager le suspense sans chercher à surligner les indices habilement disséminés par l'auteur. L'interprétation est à l'avenant avec un trio de comédiens qui maîtrisent l'ambiguïté qui en résulte. Et bien malin celui qui saura prédire le dénouement.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 décembre 2018 : au pied du sapin

Dernière ligne droite avant Noël, les fêtes en famille, la fin d'année. Comme chaque année, nous vous accompagnerons jusqu'au bout de l'année avec nos suggestions culturelles, en espérant que vous y trouviez de quoi découvrir et faire découvrir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Fantaisies stellaires" de Tara King Th. et Dominique Paturel
"Jettatura" de VCID
8 (Brisa Roché et Ray Bornéo) et Vestale Vestale avec Ray Bornéo, une sélection de EP thématique
Rencontre avec La Pietà autour de ses "Chapitres V et VI". Nous avons eu la chance de tourner une session 3 titres de La Pietà dont voici le magnifique premier titre "La Salle d'Attente"
"Mozart : Les trois dernières symphonies" de Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato
"Carnaval Odyssey" de Dowdelin
"On the brighter side" de Karl Jannuska
"Sex on the beach EP" de Sapiens Sapiens
"Sweet exile" de They Call Me Rico & the Escape
et toujours :
"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Saison 1" au Théâtre de la Bastille
"Histoires naturelles" au Centquatre
"Chambre noire" au Carreau du Temple
"Métropole" au Théâtre La Reine Blanche
"Allers-Retours" au Lavoir Noderne Parisien
"Le Veau d'Or" à La Folie Théâtre
"Mais n'te promène donc pas toute nue !" à la Comédie de Picardie
"Le Bal des Philosophes" au Bal Blomet
"Europa (Esperanza)" au Lavoir Moderne Parisien
"Quoi de neuf Dolto ?" à La Folie Théâtre
"Que je t'aime !" au Théâtre Le Lucernaire
des reprises :
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Huis Clos" à la Comédie Saint Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Le Cabaret extraordinaire" à la Nouvelle Eve
"Carmen Flamenco" au Théâtre 13/Seine
et la chronique des autres spectacles de décembre

Exposition avec :

"Japon - Japonismes 1867-2018" au Musée des Arts Décoratifs

les films de la semaine :
"Basquait, un adolescent à New York" de Sara Driver
"The Happy Prince" de Rupert Everett
Oldies but Goodies avec "Singin in the rain (Chantons sous la pluie)" de Stanley Donen et Gene Kelly projeté dans le cadre du cycle "Comédies musicales" à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Chateau de femmes" de Jessica Shattuck
"Délivrez-nous du bien !" de Natacha Polony & Jean Michel Quatrepoint
"Hôtel Baden Baden" de Brigitte Glaser
"Idiss" de Robert Badinter
"La frivolité est une affaire sérieuse" de Frédéric Beigbeger
et toujours :
"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz

Froggeek's Delight :

Le temps n'a pas de prise sur "Quantum Break" sur PC Windows et Xbox One

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=