Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La récolte
Maison d'Europe et d'Orient  (Paris)  janvier 2015

Comédie dramatique de Pavel Priajko, mise en scène de Dominique Dolmieu, avec Céline Barcq, Barnabé Perrotey, Salomé Richez et Federico Uguccioni.

"La récolte", farce et fable, ballet de clowns tragiques et satire burlesque, la partition au titre anodin du dramaturge biélorusse Pavel Priajko s'avère singulière, étonnante et détonnante.

La situation est simplissime : quatre personnages à parité homme/femme, dont rien n'est révélé quant à leur histoire, leur présent ni même leur psychologie, mais qui, manifestement, ne sont pas des travailleurs saisonniers, s'activent pour procéder à la cueillette de pommes.

Le texte quant à lui, procède d'un syncrétisme singulier entre les mythologies, biblique et grecque, le naturalisme tchekhovien et l'absurde beckettien, et qui serait au théâtre ce que le Sots Art est aux beaux-arts, traité à la manière oulipienne.

En effet, Pavel Priajko trace une fresque de la la société biélorussienne post-soviétique par le jeu d'une écriture qui jamais ne se détourne de sa métaphore fruitière et toutes les actions et répliques des personnages sont uniquement vouées à la pomme, en l'occurrence la variété particulière de "Reinette dorée" et au processus de récolte.

Si Ira (Céline Barq), Liouba (Salomé Richez) et Egor (Federico Uguccioni), néophytes sortis de nulle part, doublés de nigauds ahuris, dépourvus de passé mémoriel et de mémoire cognitive, manifestent quelle velléité ouvrière, pour "en finir" même n'importe comment mais vite découragés, aucun, à l'instar de la poule qui a trouvé une fourchette, ne sait comment faire.

Seul le quatrième, Valeri (Barnabé Perrotey), semble détenir quelques connaissances "techniques" qui le positionnent en contremaître officieux.

Par ailleurs, les pommiers sont rétifs pour délivrer leurs fruits, les pommes s'avèrent indisciplinées et fugueuses, voire dangereuses quand elles sont écrasées sur le sol, et rancunières quand elles sont talées au point de contaminer leurs voisines. Même les caisses de stockage lâchent prise, qui, exaspérés, sont entraînés dans une spirale dévastatrice.

Dans la petite boîte noire qu'est le théâtre de la Maison d'Europe et d'Orient, et avec, bien évidemment, uniquement des caisses et des pommes, Dominique Dolmieu assure la mise en scène au cordeau de cet opus déconcertant et souvent jubilatoire qu'il analyse comme un "essai poétique du désastre".

Il dirige quatre comédiens épatants qui campent superbement ces figures dépourvues de consistance, et néanmoins dangereuses, sur lesquelles s'écrasent l'humanité. Le rire, sans doute celui du désespoir, les rieurs les plus démonstratifs en début de représentation finissant mutiques, jalonne les épisodes de cette apocalypse consommée.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 juin 2017 : Summertime

C'est l'été, on a profité de la fête de la musique pour enregistrer une session en live à venir durant l'été ici même, les festivals s'enchainent et nous continuerons tout l'été à suivre l'actualité culturelle. Voici donc sans plus attendre l'édition de la semaine.

Du côté de la musique :

"The machine made us" de Flotation Toy Warning
The Charlatans en interview autour de leur album "Different days"
"Somersault" de Beach Fossils
"Almost !" de Adam and the Madams
"Outside" de An Eagle In Your Mind
"Journey to the mountain of forever" de Binker and Moses
"Tara EP" de Lonny Montem et Guillaume Charret
PuntEBarrieR" de Marco Zappa & Friends
"Aetherlight" de Mt. Wolf
Sam à La Passerelle 2.0
DJ Shadow à l'Elysée Montmartre
et sur Taste Indie, retrouvez les séries de photos complètes ainsi que Oiseaux, le Tempête, le festival Art Rock, Totorro, Requin Chagrin et bien d'autres.
et toujours :
Dead killer story" de Breaking The Wave, Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde,"Ti amo" de Phoenix,"Terre-neuve" de Terre-Neuve,"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes ,"Emotional dance" de Andrea Motis,"Witness" de Benjamin Booker,"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche ,Interview de Bologna Violenta (également en italien), Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Logan de Carvalho - Moitié voyageur" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Fêlés" au Théâtre du Marais

"Karine Lyachenko - RebelleS" au Théâtre du Marais
et les chroniques des autres spectacles de juin

Exposition avec :

"Derain, Balthus, Giacometti - Une amitié artistique" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Bonheur Académie" de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
"Ava" de Léa Mysius
Ciné en bref avec :
"Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch
"L'amant d'un jour" de Philippe Garrel
"K.O." de François Ozon
"Les Ex" de Maurice Barthélémy
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Personne ne gagne" de Jack Black
"Pinocchio" de Winshluss
"Le faussaire" de Xu Zechen

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=