Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cabadzi
Des angles et des épines  (Le Cirque Absent)  octobre 2014

Pessimistes comme l’humanité qu’on nous promet, noirs comme les mines défaites qu’on nous crache à la figure, corrosifs comme le vitriol projeté sur le miroir de nos âmes sans fard… ce sont les nantais de Cabadzi, leur âme, leur musique, leurs paroles.

Des jaloux, des opprimés, des laissés pour compte, des abandonnés, des snobés, des mis de côté… tout ce que vous avez forcément ressenti un jour, un moment de peine, des vexations malheureusement devenues ordinaires, dans un monde où l’apparence est la valeur la plus surestimée.

Mais revenons-en aux sources : Cabadzi, c’est le rassemblement de trois énergumènes autour d’une même conviction : la vie est une fleur avec des épines, beaucoup d’épines. Vikto, Jo et Lulu. Respectivement Victorien Bitaudeau, Jonathan Bauer et Olivier Garnier.

De la désillusion sur des rythmes rap, du désenchantement en violoncelles romantiques, un regard sincère sur les déceptions quotidiennes, sans fiel ni amertume, Des angles et des épines est le nouvel album de Cabadzi. Après Digère et recrache, une tournée de what mille dates, des trophées et médailles (Printemps de Bourges, Prix de l’Académie Charles Cros et tant d’autres…), les voilà de retour pour ce deuxième album, entièrement autoproduit et auto-fait avec leurs six petites mains pleines de doigts (ce qui fait 30 doigts tout pile).

De la peine sans la rancœur, du chagrin sans le découragement, de la mélancolie sans acrimonie, Cabadzi est la voix des cœurs amis, ceux qui tendent un mouchoir en cas de besoin, qui prêtent une épaule pour pleurer, qui sont là quand plus personne ne reste. Qui connaissent la badass qui sommeille en nous et qui nous aime quand même. Qui savent affronter notre mauvais côté de la force, celui qui nous a forgé avec ses grandes pinces crabiques qui piquent.

Des angles et des épines, ce sont 10 titres, deux bonus et autant de plongées dans les profondeurs faustiennes des trois compères. Et en français, s’il vous plaît. Et en beau français. Dans la belle langue d’un Voltaire ou d’un Rousseau disséquant sa sombre société et ses noires chevauchées. Cabadzi est Le Horla de la chanson française, cet être indéfinissable qui vous poursuit dans vos cauchemars, celui que vous combattez, mais que vous ne laisserez jamais s’échapper. Parce qu’il vous a façonné.

Et comme je suis sympa (je ne vois pas d’autre explication), j’ai eu droit à un joli coffret, numéroté à la main, certifié à l’encre indélébile, daté, accompagné de 22 cartes, tantôt des photos qui dérangent un peu par le délabrement qu’elles illustrent, mais criantes de vérité, avec l’intégralité des paroles au dos, tantôt cartes postales. Gâtée que je suis, va !

Au dos de l’album, un résumé, un état d’esprit, une ode, un édit de Cabadzi, incluant les titres de l’album dans un court texte percutant et sensible, qui illustre à lui seul fort justement l’esprit de l’album : "Les "Féroces intimes" que l’on cache n’étouffent pas "Le bruit des portes". "Cent fois" tu tourneras te demandant pourquoi "Nous sommes deux femmes". "Mon ami". Ne t’en fais pas, c’est l’éveil qui approche quand la nuit est "Plus sombre". Chacun vit ainsi, avec au fond de lui un "Cancre ultime" dont l’ombre est "L’odeur" des choses que l’on cache, la "Messe noire" des désirs qu’on ressasse. Solitaire paisible dans tes douceurs et tes rires, tu n’auras qu’une seule chose à dire : "D’en haut, la ville est belle en bas". Ainsi tu éviteras tous ceux qui ne pensent qu’à "S’aimer vite" dans le chaos d’une dérisoire détresse. Ainsi tu crieras, heureux, "Bonjour tristesse"."

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Digère et recrache de Cabadzi
La chronique de l'album Cabadzi x Blier de Cabadzi

En savoir plus :
Le site officiel de Cabadzi
Le Soundcloud de Cabadzi
Le Myspace de Cabadzi
Le Facebook de Cabadzi


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=