Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Revizor
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  janvier 2015

Comédie satirique de Nicolas Gogol, mise en scène de scène de Ronan Rivière et Aymeline Alix, avec Michaël Cohen, Ronan Rivière, Jérôme Rodriguez, Christelle Saez, Jean-Benoît Terral, Louis Thelier et Léon Bailly au piano.

C'est le branle-bas de combat dans la petite bourgade de province : on annonce l'arrivée imminente du Revizor, l'Inspecteur Général en tournée envoyé par le gouvernement.

La venue d'un tel personnage fait soudain souffler un vent de panique chez le Gouverneur et ses conseillers. Mais c'est un jeune voyageur de vingt-quatre ans qui est pris pour lui.

C'est le début de la pièce de Nikolaï Gogol qui, une nouvelle fois, égratigne toute l'administration russe, ses fonctionnaires vénaux et toutes les magouilles qui la gangrènent. Ce jeune fonctionnaire au centre du quiproquo est redouté surtout à cause de tout ce qu'il pourrait découvrir des irrégularités qui sévissent dans la gestion de la ville. Le faux Revizor comprend vite la méprise et se sert de la cupidité de ces hommes avides de pouvoir pour leur extorquer à chacun une petite fortune.

Du Gouverneur jusqu'à ses conseillers, il n'y en pas un pour sauver les autres. Leur hypocrisie et leurs bassesses sont mises en évidence par cette pantalonnade. C'est la même chose pour la fille du Gouverneur qui ne voit dans la future union avec cette personnalité qu'une façon de briller en société en même temps qu'un ascension sociale.

Admirablement écrite, la pièce de Gogol est une très belle partition, joliment rythmée, que le duo de metteurs en scène Aymeline Alix - Ronan Rivière met en valeur de la plus belle façon qui soit dans une adaptation resserrée.

La scénographie minimaliste mais remarquable d'Antoine Milian qui voit une planche de verre inclinée faire office de table, de lit ou de placard. Et une fenêtre - inclinée elle aussi - donne une ambiance expressionniste que les comédiens (habillés par les superbes costumes d'Elsa Fabrega) relayent de leur jeu aussi expressif qu'énergique. Le tout dans des lumières soignées de Xavier Duthu qui accroissent cette atmosphère grotesque.

Un pianiste sur scène (Léon Bailly) est intégré au jeu et donne le tempo avec beaucoup de pertinence à la farce qui se déroule. Autour de lui fondu dans le décor, les protagonistes s'agitent en tout sens. Il faut camoufler tous les dysfonctionnnements et faire taire les marchands mécontents aux portes de la maison. C'est drôle, pétillant, grotesque, grinçant, absurde...

Tous les comédiens sans exception sont au diapason pour lâcher les chevaux dans cette farce débridée à commencer par Jean-Benoît Terral qui interprète un Gouverneur merveilleux de vanité dont la fausse gentillesse cache mal la tyrannie. Il est grandiose. Le Revizor c'est Ronan Rivière qui se régale de ce rôle en or qu'il joue lui aussi avec beaucoup de nuances.

Michaël Cohen et Jérôme Rodriguez sont Dobtchinski et Bobtchinski, les deux conseillers véreux. Le premier au jeu précis est d'une grande crédibilité. Le second, dont chaque apparition provoque l'hilarité de la salle, ajoute un rare don comique.

Louis Thelier est un Osip hâbleur et savoureux. Enfin, le rôle féminin de la pièce est défendu avec talent par Christelle Saez qui ne ménage pas son effort et incarne une bien pétulante Maria.

Divertissement efficace autant que réflexion subtile, "Le Revizor" est une vraie réussite. Toute la troupe offre avec cette fable corrosive un bonheur théâtral de premier choix. Courrez-y !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=