Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rien
Requiem pour des baroqueux  (Autoproduction)  2005

Rien, collectif protéiforme d'individualités pertubées parvenant tout de même à faire jaillir une certaine cohérence de leur folie, comme il se définit lui-même, nous avait complètement bluffé lors de leur concert parisien à la Guinguette pirate au point d'acheter leur album Requiem pour des baroqueux sorti en 2003.

Cela étant, le quatuor dur de Rien, aux pseudonymes énigmatiques et psychédéliques, les guitaristes Yugo (coordinateur aux méthodes slaves) et Dos 3 (autiste multifonctions) , le bassiste DJ Goulag (erreur nordiste véhiculant) et le batteur (l'homme aux baguettes dont on n'a pas le droit de prononcer le nom) sont de sacrés musiciens !

Cet album, souvent étiqueté de grand fourre-tout dadaïste, d'album trompe-l'oeil et labyrinthique, prouve, en tout état de cause, que quels que soient le concept, le deuxième degré, la quadrature du cercle ou l'âge du capitaine, ceux qui officient sur cette galette connaissent la musique et ont peut être inventé un nouveau registre musical le barock.

Première approche avec la pochette qui se déploie pour former un cube, figure géométrique parfaite, dont chaque face contient une sorte de manifeste doublé de la genèse esotérico-cinéphilistique de chaque morceau et qui une fois construite renferme ledit album-graal.

Ensuite, il faut se lancer à l'écoute du premier opus le "Requiem pour des baroqueux part 1", plus de 20 minutes quand même, qui de la flûte allègre aux guitares acérées s'achève sur les dernières volontés du Général de Gaulle quant à l'organisation de ses propres obsèques.

En symétrique, "Requiem pour des baroqueux part 2" clôt l'album de manière époustouflante.

Entre les deux, Rien vibrionne avec une guitare un peu folk dans "The Dallas session" où se mêlent les grandes sagas des Kennedy et des Ewing, intermède avec "Mesto piano", une horrible comptine hallucinée pour Chuky et place des duos de guitares à tomber par terre, denses, efficaces, imparables sur "Fantasia chez les ploucs" tout en délirant sur "Décalage contrôlé" morceau sur lequel un journaliste à la voix proche du célèbre Albert Simon interviewe Auguste Picard spécialiste de la plongée en profondeur et inventeur du bathyscaphe.

Cet album impressionne par sa maîtrise technique instrumentale qui se joue de tous les registres musicaux baroque, pop, rock déclinés dans tous ses états, free-jazz, electro, passés à la moulinette de l'absurde, et sur lesquels sont posés des bandes sonores de films ou de séries télé, des voix off et des bidouillages sonores.

Et ça déménage les méninges !

"Du néant, rien ne saurait procéder" qui est devenu un aphorisme présenté sous la forme d'une locution latine Ex nihilo nihil (Rien ne vient de rien). Par une polysémie habile, il suffit de mettre une majuscule à "rien" pour que cet aphorisme change de sens. C'est aussi en prendre le contre-pied ou alors poser une question insoluble : si rien ne vient de rien pourquoi Rien est-il venu de rien ?" Rien par Rien.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Plus rien qui presse de Yassine Dahbi
La chronique de l'album EP : 3 de Rien
La chronique de l'album Si vous n’avez rien à me dire de Bertrand Pierre
La chronique de l'album L'Eire de rien de L'Echappée Belle
La chronique de l'album Avec des si de La Mine de Rien
La chronique de l'album Ne dis rien de Alma Forrer
La chronique de l'album Deux mezzos sinon rien de Karine Deshayes
Articles : Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Rien en concert à La Guinguette Pirate (23 février 2005)
Rien en concert à La Malterie (samedi 30 avril 2011)
Rien en concert au Festival Les Francos Gourmandes #3 (édition 2014) - vendredi 13 juin

En savoir plus :

le site de Rien : www.amicale-underground.org/


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Le Morceau Caché, a propos de tout et de rien (11 septembre 2011)
Le Morceau Caché, a propos de tout et de rien (8 mai 2011)
Le Morceau Caché, a propos de tout et de rien (20 mars 2011)


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=