Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une chance inestimable
Théâtre des Béliers parisiens  (Paris)  janvier 2015

Comédie de Fabrice Donnio, mise en scène de Arthur Jugnot et David Roussel, avec Guillaume Bouchède, Alain Bouzigues, Fabrice Donnio et Marie Montoya.

"Une chance inestimable", premier opus d'auteur de Fabrice Donnio, acteur versé dans le café-théâtre et one man show, constitue une inattendue et bonne surprise dans le paysage souvent indigent et lénifiant de la comédie de divertissement inféodée au comique appuyé pour le rire à tout prix.

Et ce, d'autant que, n'ayant pas choisi la classique et bien balisée comédie de moeurs, il place haute la barre en le qualifiant, dans sa note d'intention, de comédie de science-fiction ressortissant tant au huis-clos sartrien sous acide qu'à la farce fantastique qu'il développe autour d'une thématique peu usitée, et qui, a priori, ne déclenche l'hilarité, celle du suicide.

Usant de cette thématique comme véhicule pour aborder, sans prétention philosophique mais néanmoins de manière sagace et résolument humoristique, différentes attitudes face aux épreuves de la vie, il a écrit une pièce bien ficelée dans le registre de l'absurde et de l'humour noir avec des dialogues corsés qui font mouche.

Alors qu'il s'apprête à mettre fins à ses jours par pendaison, le temps s'arrête pour Kirian et débarquent dans son appartement trois émanations fantomatiques, en l'occurrence des suicidés célèbres, chargés d'intervenir auprès des futurs suicidés pour les en dissuader ce qui, en cas de réussite, leur permet l'obtention des points nécessaires pour quitter les limbes dans lesquelles ils sont confinés.

Et Fabrice Donnio n'a pas eu froid aux yeux en choisissant des figures historiques dont Cléopâtre et Gérard de Nerval et surtout Hitler, dont la confrontation se traduit par des scènes aussi loufoques qu'hilarantes.

Dans une scénographie sobre de Sarah Bazennerye, nonobstant la présence d'un dispensable pantin pendu, la partition est efficacement mise en scène par Arthur Jugnot et David Roussel qui ont trouvé le juste dosage comique et soutenue par une interprétation

Outre Fabrice Donnio, juste dans l'ébahissement sidéré du candidat au suicide, la distribution comporte un trio de choc composé de comédiens aguerris tant à la scène qu'aux registres décalés.

Marie Montoya incarne une reine d'Egypte aussi pulpeuse que survoltée par plusieurs siècles de libido inassouvie et au franc parler décapant et Guillaume Bouchède use de son flegme droopien et de son habile propension à partir en vrille au quart de tour pour camper le poète délirant.

Mention spéciale à Alain Bouzigues pour sa magistrale et édifiante composition d'un Fuhrer furieux, dont l'auteur a fait un personnage fantoche doté d'un certain sens de l'humour, sans verser dans la caricature outrancière.

 

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=