Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une chance inestimable
Théâtre des Béliers parisiens  (Paris)  janvier 2015

Comédie de Fabrice Donnio, mise en scène de Arthur Jugnot et David Roussel, avec Guillaume Bouchède, Alain Bouzigues, Fabrice Donnio et Marie Montoya.

"Une chance inestimable", premier opus d'auteur de Fabrice Donnio, acteur versé dans le café-théâtre et one man show, constitue une inattendue et bonne surprise dans le paysage souvent indigent et lénifiant de la comédie de divertissement inféodée au comique appuyé pour le rire à tout prix.

Et ce, d'autant que, n'ayant pas choisi la classique et bien balisée comédie de moeurs, il place haute la barre en le qualifiant, dans sa note d'intention, de comédie de science-fiction ressortissant tant au huis-clos sartrien sous acide qu'à la farce fantastique qu'il développe autour d'une thématique peu usitée, et qui, a priori, ne déclenche l'hilarité, celle du suicide.

Usant de cette thématique comme véhicule pour aborder, sans prétention philosophique mais néanmoins de manière sagace et résolument humoristique, différentes attitudes face aux épreuves de la vie, il a écrit une pièce bien ficelée dans le registre de l'absurde et de l'humour noir avec des dialogues corsés qui font mouche.

Alors qu'il s'apprête à mettre fins à ses jours par pendaison, le temps s'arrête pour Kirian et débarquent dans son appartement trois émanations fantomatiques, en l'occurrence des suicidés célèbres, chargés d'intervenir auprès des futurs suicidés pour les en dissuader ce qui, en cas de réussite, leur permet l'obtention des points nécessaires pour quitter les limbes dans lesquelles ils sont confinés.

Et Fabrice Donnio n'a pas eu froid aux yeux en choisissant des figures historiques dont Cléopâtre et Gérard de Nerval et surtout Hitler, dont la confrontation se traduit par des scènes aussi loufoques qu'hilarantes.

Dans une scénographie sobre de Sarah Bazennerye, nonobstant la présence d'un dispensable pantin pendu, la partition est efficacement mise en scène par Arthur Jugnot et David Roussel qui ont trouvé le juste dosage comique et soutenue par une interprétation

Outre Fabrice Donnio, juste dans l'ébahissement sidéré du candidat au suicide, la distribution comporte un trio de choc composé de comédiens aguerris tant à la scène qu'aux registres décalés.

Marie Montoya incarne une reine d'Egypte aussi pulpeuse que survoltée par plusieurs siècles de libido inassouvie et au franc parler décapant et Guillaume Bouchède use de son flegme droopien et de son habile propension à partir en vrille au quart de tour pour camper le poète délirant.

Mention spéciale à Alain Bouzigues pour sa magistrale et édifiante composition d'un Fuhrer furieux, dont l'auteur a fait un personnage fantoche doté d'un certain sens de l'humour, sans verser dans la caricature outrancière.

 

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=