Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Panda Bear
Panda Bear Meets The Grim Reaper  (Domino)  janvier 2015

Coupons court à tout suspens, ce disque est une véritable déception. D’autant plus si vous êtes, ou avez été, au vu de la tournure que prennent les choses, un fan d’Animal Collective ou des efforts solos de Noah Lennox. J’ai longtemps considéré Animal Collective et donc par concomitance naturelle Panda Bear, comme un groupe enthousiasmant, palpitant même parfois (Sung Tongs, Merriweather Post Pavilion). Et puis les fulgurances musicales se sont transformées en formules et la formule en auto parodie.

Alors que reste-t-il de nos amours (l’âpre Tomboy en 2011, le fantastique, non, le génial Person Pitch sorti en 2007) avec Panda Bear à l’aune de ce nouveau disque ? Eh bien malheureusement, malgré tout le bien que nous pouvons penser de sa musique, pas grand-chose. S’il y a beaucoup d’intelligence dans ce disque, elle est noyée dans une masse confuse, où règne l’esbroufe (merci Sonic Boom) et pas mal de facilité. Panda Bear habille le squelette de chanson pop, souvent construit autour de divers samples, d’électronique bancale et rabâchée, de psychédélisme facile, de rythmes hip-hop à l’agogie mal fichue où tout finit par se mélanger, par se ressembler. Déconcertant quand on sait que l’Américain envisage ses disques comme un éternel recommencement, une fuite en avant… Derrière cette profusion (et non luxuriance nuance) sonore, ce qui saute aux yeux (outre le fait que Noah Lennox tourne sérieusement en rond), c’est le manque de chaire, de vivant, un certain côté désincarné. On cherche encore si ce disque s’adresse aux pieds, à la tête ou au cœur, tant il se perd dans toutes les directions…

Ce Panda Bear Meets The Grim Reaper semble être considéré comme une bonne porte entrée dans l’univers de Noah Lennox. C’est peut-être parce qu’il est le plus tiède, le plus facile et le plus édulcoré. Et ce n’est pas ce que nous aimons et recherchons chez lui. Ce qui est d’autant plus triste, c’est que dans cette cacophonie, on sent parfois ce que ce disque aurait pu être, ce qu’est toujours capable de faire Noah Lennox avec des titres comme "Tropic Of Cancer", "Lonely Wanderer" ou "Boys Latin". Très peu, trop peu pour susciter un quelconque émoi. Ce qui passe chez des musiciens moyens ne passe pas quand on a affaire à ce genre d’artiste. Dommage oui, vraiment dommage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Panda Bear en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Panda Bear
Le Facebook de Panda Bear


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 janvier 2018 : Des nouveautés en série

La mode actuelle est aux séries TV, toujours plus spectaculaires et toujours plus populaires. Peut être qu'un jour on vous parlera des séries que l'on apprécie également. Mais en attendant voici le sommaire de la semaine avec son lot de nouveautés à écouter, à lire, à voir, au musée, au cinéma et au théâtre.

Du côté de la musique :

"Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live donc voici 4 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard
et toujours :
"One of us canno't be wrong" de Manuel Bienvenu et Arlt
"Ministère des ondes" de Arthur De La Taille
"Opus 102 : Litz, Debussy, Scriabin" de Cyril Huvé
"Eda EP" de Eda
"Les aventure du ténor de Brest" de Juke
"Manifeste" de Kiefer
"Lomostatic" de Lomostatic
"Matskathérapie" de Matskat
Schwartz, Yul, David Federmann dans une sélection de EP & singles

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Nénesse" au Théâtre Dejazet
"Moi, Dian Fossey" au Théâtre 14
"Le Souper" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Nos éducations sentimentales" au Théâtre 13/Jardin
"Géographie de l'Enfer" au Théâtre de Belleville
"Tableau d'une exécution" au Théâtre du Rond-Point
"L'Autobus" au Théâtre 13/Seine
"Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire" au Théâtre du Rond-Point
"Emmanuelle Bodin - Femme au bord de la crise de mère" au Théâtre Les Feux de la Rampe
les reprises à ne pas rater:
"La Cantatrice chauve" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Dementia Praecox 2.0" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Nous n'irons pas au Paradis ce soir" à la Scène Thélème
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Le Petit Poilu illustré" au Théâtre Le Lucernaire
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

Dernière ligne droite pour :
"Pop Art - Icons that matter" au Musée Maillol
"Le Jardin secret des Hansen" au Musée Jacquemart-André
"Gauguin l'Alchimiste" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"The Last Family" de Jan P. Matuszynski
Ciné en bref avec :
"L'Echappée belle" de Paolo Virzì
"Santa & Cie" de Alain Chabat
"Les Heures sombres" de Nicolas Pariser
"Le Grand Jeu" de Aaron Sorkin
"Tout l'argent du monde" de Ridley Scott
et les chroniques des autres sorties de janvier

Lecture avec :

"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint
et toujours :
"Et vous avez beau temps ?" de Philippe Delerm
"Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes" de Nelson Mandela et Mandla Langa
"Histoire de la bergère" de Léo Barthe
"La guerre de Troie a bien eu lieu... mais ailleurs" de Iman Wilkens
"Le colis" de Anosh Irani
"Les loyautés" de Delphine de Vigan
"Mon traître" de Pierre Alary et Sorj Chalandon
"Pactum Salis" de Olivier Bourdeaut

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=