Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Servant
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  février 2015

Comédie dramatique de Robin Maugham, mise en scène de Thierry Harcourt, avec Maxime d'Aboville, Roxane Bret, Xavier Lafitte, Adrien Melin et Alexie Ribes.

Dans la mémoire des uns, il y a le film culte de Joseph Losey écrit avec Harold Pinter et interprété par Dirk Bogarde ; dans l'imagination des autres, il y a un titre qui respire l'Angleterre d'avant les Beatles et de Viviane Westwood.

Dans les deux cas, il y a le sentiment que ce serait un pari fou pour un Français d'adapter "The Servant", cette œuvre trop anglaise, trop ancrée dans l'époque des "young angry men" et bien loin de l'époque Hollande-Cameron.

Et pourtant, Thierry Harcourt y est parvenu avec une aisance de gentleman pour proposer un spectacle alerte, divertissant et surtout jamais "à la manière de". Il a d'abord su s'émanciper des grands noms qui sont accolés à "The Servant".

Il n'a pas cherché à tout prix à recréer la dimension sulfureuse qu'en 1960 Losey et Pinter avaient introduite dans ce récit, à une époque où l'homosexualité était encore un délit outre-manche. De même, s'il flotte encore un certain mystère sur ce qui peut rendre électives les affinités entre l'aristocratique Tony et son domestique Barrett, la version de Thierry Harcourt n'a pas besoin d'en exagérer l'absurdité.

Il faut aussi mettre à son crédit de ne pas avoir voulu à tout prix "faire anglais". Les décors de Sophie Jacob et les costumes de Jean-Daniel Vuillermoz sont plus dans l'évocation, dans l'ambiance d'un Londres éternellement dans la deuxième moitié du vingtième siècle que dans l'imitation et la reproduction.

Quant à son propos et à sa modernité, il est contenu dans une réplique de Richard, l'ami de Tony, qui s'étonne qu'à l'époque où tout le monde a des femmes de ménage, celui-ci a préféré avoir un domestique. C'est donc à cause d'une idée bizarre, totalement inadaptée au monde d'aujourd'hui, que tout s'enchaîne : l'aberrant aboutit à l'étrange.

Barrett n'est plus un inquiétant personnage, cynique et revanchard, qui veut sciemment renverser l'ordre social et Tony un désoeuvré soumis adepte de la "servitude volontaire" du maître à son esclave. Ce sont maintenant tous deux des êtres inadaptés à l'ère post-industrielle, finalement heureux de s'être trouvés pour vivre ensemble une décadence joyeuse où l'avenir n'a plus aucune importance si l'on en jouit sans entraves.

La grande réussite de cette adaptation théâtrale du roman de Robin Maugham, neveu de Somerset, est de s'être débarrassé de tout puritanisme britannique.

Maxime d'Aboville et Xavier Lafitte ont construit deux personnages en perpétuelle évolution et s'amusent à tromper leur monde : c'est au bout du compte, une comédie que ces excellents comédiens, aidées par la pétillante Roxane Bret et par les finement classiques Adrien Melin et Alexie Ribes, livrent à des spectateurs fort heureux que ce "Servant" ne soit pas le pensum que l'on aurait pu craindre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=