Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zebra
Mambopunk  (Zebramix / Musicast)  février 2015

On a trop souvent tendance à penser (à vouloir même) que le rock est une chose trop sérieuse pour le laisser entre toutes les mains. On voudrait du toujours plus sombre, toujours plus mystérieux, on veut du rebelle qui a plutôt l'air de Dennis Hopper dans Easy rider que de Bart Simpsons. C'est mieux, ça fait plus adulte.

Pourtant, dans le rock, il y a quelques trublions qui prennent le risque de blasphémer ces croyances en ajoutant dans le rock bonne humeur et second degré. On pense en France à Wampas bien entendu, ou encore à Billy Ze Kick en son temps. Et qui dit Billy Ze Kick dit... Zebra, ancien bassiste des joyeux drilles bretons et DJ connu pour justement son manque de convenance avec ses mixes improbables dont il a le secret.

Lassé de ses mixes, Zebra avait eu la drôle d'idée de sortir en 2012 un album inspiré de ses mixes mais jouer en live avec de vraies chansons autour, le tout accompagné ... d'un bagad. Un putain de bagad que tu trouveras rien sur terre de moins rock 'n' roll. Pourtant, ça marchait bien, entraînant, ludique et assez jouissif sur scène en fait. Évidemment, cela n'a pas manqué de faire jaser et une fois encore, certaines dents grincèrent, et les moqueries fusèrent quant à la crédibilité rock du garçon pourtant érudit en la matière.

Mais comme Zebra n'a que faire des qu'en-dira-t-on, il remet ça avec ce nouvel album plus rock mais toujours aussi ludique. C'est donc 36 minutes de chansons rock qui nous attendent, remplies de bonne humeur, de cuivres rutilants et de textes drôles, lucides et un rien caustiques.

Bourré de clins d'oeil, Mambopunk nous raconte un peu Zebra lui-même comme sur "Peau de zèbre" ou "J'étais un voleur", sur lequel il revient sur ses activités de bootleggers qui ont fait sa réputation. Très amusant d'autant que si ce disque est comme il le dit lui-même un disque de chansons, il ne se prive pas de jouer avec les genres, des Blues Brothers et le rock à cuivres ("Choisi ton camp, camarade"), à Miossec dont il reprend joliment la "Chanson sympathique" légèrement revisitée, un bootleg textuel en quelque sorte, autre clin d'oeil ("C'est pas parce que t'es DJ que tu dois te mettre à chanter").

Bref, sur Mambopunk, on s'amuse beaucoup, notamment des textes ("Tu chantes comme une p..." ou "Fête à la maison", joyeux bordel qui tient plus d'un sketch) et on aura envie de gigoter sur les rythmes chaloupés capables d'inviter à la fête les plus réticents ("Mambopunk" et son overdose de cuivre rockab').

Zebra, c'est le Joe Dassin des temps modernes, le chaînon manquant entre le rock indie souvent pris trop au sérieux et la musique populaire trop souvent délaissée. Un vrai album de divertissement en somme et cette energie et cette fraîcheur font le plus grand bien de temps en temps ! N'ayez pas honte, il n'y a pas que Pitchfork dans la vie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

DJ Zebra en concert au Festival Les Nuits Parisiennes 2006
DJ Zebra en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (samedi 7 août 2010)
L'interview de DJ Zebra (7 août 2010)
La chronique de l'album Rock N' Soul Radio de Zebra
La chronique de l'album eponyme de Zebra & Bagad Karaez
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Bantam Lyons - Clara Néville - Jay-Jay Johanson - Nadéah - Matt Low - OMOH - Zebra - Perez
La chronique de l'album Plaisirs et Dissidence de Antoine Zebra
Zebra en concert à L'Alhambra (mardi 13 novembre 2012)
Zebra en concert à Oeno Music Festival #2 (édition 2015)
L'interview de Zebra (lundi 13 avril 2015)


En savoir plus :
Le site officiel de Zebra
Le Soundcloud de Zebra
Le Facebook de Zebra


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Zebra (13 avril 2015)


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=