Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Feeder - Double Man
Elysée Montmartre  (Paris)  13 mars 2005

L'Elysée Montmartre s'est parée de gros rideaux sombres ce dimanche soir pour confiner la petite foule venue pour Feeder dans cette trop grande salle. Peu de monde donc mais un noyau de fans ultimes.

La salle paraît bien grande en raison d'un public clairsemé, et la scène paraît bien trop grande pour Double Man, trio de rockeurs "du 20 ème" comme il se présente, qui assure la première partie et qui demande en vain du vacarme.

Les morceaux courts, qui viennent de nulle part et ne vont nulle part, reçoivent un accueil modeste.

Ce qui ne les dissuade pas de finir sur une reprise des Doors ! Et oui, il n'est pas interdit de rêver.

Actuellement au milieu d'une grande tournée européenne, Feeder ne se produisait qu'une seule fois en France, ce dimanche 13 mars 2005 à Paris à l'Élysée Montmartre. Un public hétérogène parmi lequel de nombreux fans anglo-saxons les attendent de pieds fermes et on aperçoit même Ray Cokes.

Feeder c'est du rock anglais pur souche, presque classique, voir académique.

Un chanteur un peu minet tendance anémique mais sympathique, un guitariste discret qui restera une grande partie du concert dans la pénombre, loin des lumières des projecteurs, Mark Richardson, le batteur à qui incombe la difficile tâche de prendre la place de Jon Lee, suicidé en 2002.

Mais finalement le phénomène scénique du groupe c'est Taka Hirose, le batteur japonais.

Une énergie formidable insufflée à sa basse autant qu'aux spectateurs, il saute et court dans tous les sens, chantant accessoirement, et haranguant la foule et le batteur !

Un plaisir à lui tout seul, tandis que plus discret, Grant Nicholas sourit presque timidement et fait des petits gestes sympathiques en direction du public.

Timide, il ne l'est plus lorsqu'il s'agit de chanter ses titres de sa voix certes pas inoubliable mais parfaitement posée sur les titres tantôt très rock et parfois très calmes, voire trop calmes donnant à l'Elysée Montmartre des allures de fin de bal.

Pourtant ça commence bien avec "Feeling a Moment" et "Pushing the Senses", les deux titres incontournables du dernier album récemment sorti Pushing the senses, entrecoupé de "Confort in sound" mais cela se ramollit peut être un peu trop pour garder l'attention du public sur "Tender" ou "Frequency", beaux titres sur disque un peu longuet sur scène malgré l'énergie évidente des musiciens.

L'entêtant "Tumble and Fall" souffre lui aussi un peu de cette baisse de régime mais reste néanmoins fédérateur dans la grande lignée anglaise du pop rock doux amer sans pour autant que la foule reprenne les "yeah yeah yeah" en chœurs.

Cela étant, dès que le tempo remonte un peu c'est vraiment du tout bon avec un superbe "Pilgrim soul" tonitruant qui arrive comme un déclic au milieu du concert.

Le rock de Feeder n'est certes pas révolutionnaire et frôle parfois la facilité du rock à minettes, mais le groupe mérite bien plus que cela et les trouvailles mélodiques qui font le charme du dernier album n'ont pas à souffrir de leur interprétation sur scène. Moins de bruit, plus de mélodie ! Que demander d'autre quand en plus c'est fait avec une énergie qui fait plaisir à voir.

 
La chronique de l'album Pushing the senses de Feeder
La chronique de l'album Silent Cry de Feeder

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pushing the senses de Feeder

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'articice culturel c'est sur Froggy que ca se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chappelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=