Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Simian Ghost
The Veil  (Discograph / Harmonia Mundi)  janvier 2015

Un soir de la semaine, pas celle-ci la précédente, alors que je buvais des cocktails compliqués, dans un bar peint en noir, dans le huitième, je me posais la question suivante : pour qu’un cocktail compliqué soit bon, faut-il uniquement mettre des bonnes choses dedans et hop c’est bon, ou peut-on mettre des choses moyennes qui vont se révéler bonnes par le fait d’être mélangées ?

Au bout d'une demi-heure de vaines réflexions et d’argumentations avec moi-même, je n’étais pas plus avancé, je me suis résolu à ne pas commander un autre cocktail compliqué, j'en étais à mon huitième et en général, je m'arrête toujours au huitième. Je suis rentré donc chez moi en marchant pas toujours droit, mais j’aime les cocktails compliqués, je ne suis pas une tortue d’eau douce... (non, non, non).

Quelques jours plus tard toujours obsédé par cette question, j’errais comme un pauvre bougre dans les rues d’un Paris aux rues toujours trop grandes pour les âmes esseulées, pris dans les errances du doute et des questionnements sans fin, je sentais le monde se dérober sous mes pieds, j’étais prêt à faire n’importe quoi genre écouter Fauve sans rire ou Perrez sans vomir, c’est dire si j’allais mal. Heureusement, un disque allait me sauver la vie et me montrer qu’au bout du tunnel parfois, il y a la lumière. Ce disque, c’est The Veil, le troisième album du groupe Simian Ghost, groupe de Sandviken et Gävle en Suède. Etre sauvé par un disque Suédois, c’est cocasse, c’est même assez improbable (quoique, par le passé la chanson "Never Follow Suit" de The Radio Dept. m’avait sauvé mais c’est une autre histoire, que je ne vous raconterai sans doute jamais).

Vous vous demandez sans doute quel rapport y a-t-il entre les cocktails compliqués et la musique de Simian Ghost ? C’est pourtant simple : The Veil est un cocktail compliqué, un mélange de genres, de styles, d’influences, le tout sans perdre une seule goutte d’originalité et de cohérence, sans partir dans tous les sens, sans jamais être dans le cliché ou l’hommage lourdingue. Ce disque, c’est une sorte d’orgie auditive entre The Beach Boys, Sigur Rós, Tahiti 80, Maximilian Hecker et même un peu de Radiohead, je vous l’accorde pour une orgie ça manque de fille, heureusement dans Simian Ghost, il y a Maja Agnevik qui ajoute dans des chœurs ou des duos la touche de féminité parfaite qu’il pourrait manquer.

The Veil est un disque à la fois mélancolique et léger, exigeant et efficace, refusant d’être résumé, contenant ses moments planants "Endless Chrod", "August Sun", ses perles pop comme "Cut-Off Point", "Never Really Knew" ou "The Ocean is a Whisper", mais là où même s’ils jouent avec les codes de la pop, mélodie imparable, chœurs à base de Palala Palala, ils rajoutent des ingrédients pour rendre le tout encore meilleur, voix aériennes comme un contrepoint qui apporte de la tristesse à la légèreté apparente, simplicité des arrangements, laissant parfois aux chœurs le soin d’habiller la chanson.

Voilà pourquoi Simian Ghost répond à la question initiale, pour faire un bon cocktail quand on est doué on peut prendre des ingrédients un peu moyens, comme par exemple de la dream pop avec de la reverbe, je chante dans une cathédrale vide sous la pluie, ou un couplet chanté dans un micro qui sature pour faire un peu sale, et prendre également des ingrédients d’une qualité exemplaire, chœurs Beach-boysiens, mélodies léchées, le secret c’est la fabrication. Il faut savoir les doser, les mélanger, choisir entre directement dans le verre, à la cuillère ou au shaker, savoir ménager les effets, jouer avec la surprise et les sentiments. C’est exactement ce que cet album procure, un plaisir pour tous les palais, un plaisir mesuré, calibré : bref mais intense, les chansons sont courtes totalement dans le "format" actuel, moins de quatre minutes, sauf une. Mais il n’en faut pas plus car comme un très bon cocktail, le goût reste longtemps en bouche, et on prend un plaisir sans borne à en recommander encore un et de ne pas vraiment s’arrêter au huitième.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Simian Ghost
Le Soundcloud de Simian Ghost
Le Facebook de Simian Ghost


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=