Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lise
Maze  (Paris)  vendredi 13 février 2015

On avait laissé Lise à La Ferronerie, il y a un an. C’était la fin des concerts de son premier album, la fin bientôt annoncée de sa collaboration avec le label Cinq 7. Et comme pour toute fin, c’était aussi, forcément, le début de quelque chose. Même si elle ne savait pas alors de quoi exactement, même si l’avenir ne s’annonçait pas des plus simples sans maison de disque pour produire son futur album, déjà Lise nous parlait de nouvelles chansons, de sa volonté de composer des morceaux sans piano pour être plus "nomade", et de son nouvel instrument le Tenori-on (tablette digitale) qui l’amenait vers des mélodies plus rythmées, plus électroniques.

Un petit tour aux Etats-Unis, et la revoici comme sortie d’un chapeau, sur une scène parisienne, au Maze, la veille de la Saint-Valentin, pour nous présenter son nouvel EP ! Le magicien s’appelle Mathias Malzieu. Le tour de magie a été possible grâce à son label Eggman Records, le secret de la réalisation, on ne le dévoilera pas ici mais c’est une histoire d’œuf, d’enregistrement entre amis, en une nuit, c’est une histoire de complicité tendre et créatrice, de confiance et d’admiration. Tous ces ingrédients mélangés ont fait émerger un vinyle très joli (réellement - c'est un bel objet) : La fille que je n’embrasse pas.

Sur scène, ce soir là, ils sont d’abord trois puis quatre puis une. En première partie, avec "Les garçons" (Guillaume Bouchateau, Olivier Daviaud, Guillaume Leglise et Mathias Malzieu), Lise chante les chansons de son nouvel EP : "Imaginary Mountain Tops", "Koala" (en duo avec Mathias), "The Moon", "Moonchild" puis, une fois seule, présente "DNA", "Golden Dress", "Charismatic Dancewear", "Les plages espagnoles" et "Slow".

Voilà pour les titres : parce que c’est important de nommer toutes ces nouvelles chansons, parce que cela fera plaisir aux gens qui n’ont pas pu assister à son concert de savoir quels morceaux Lise a joué et à ceux qui étaient là de se souvenir de ce qu’ils ont écouté. Mais ce qui compte, c’est de raconter les mélodies, la voix, les sons, les mots. C’est d’autant plus important que Lise a effectué un énorme virage : de ses chansons à la voix cristalline et aux notes de piano chaleureuses qui s’envolaient souvent comme le cliquetis de nos clefs, elle est passée à des sons beaucoup plus électro, carrément dansants. D’un coup de baguette, aux côtés du violoncelle, sont apparus le Tenori-on, le kaossilator, le melodica et le sound design !

Et elle, on la retrouve derrière son synthé, s’amusant, jouant, chantant souvent des notes plus graves. C’est moins intimiste, moins "enchanteur" peut-être, pourtant pas de panique, c’est bien du Lise, c’est indéniable. Avec "Moonchild" par exemple, on retrouve sa fragilité et son émotion, son univers "aérien". Mais il y a maintenant ces autres chansons électro, complètement dans l’air du temps, plus accessibles sûrement aussi. Ça bouge, ça sonne bien, et c’est surprenant par le mélange des instruments et des tonalités. Au milieu de tout ça, elle sait ajouter une grande pincée de poésie avec "La fille que je n’embrasse pas" et la chanson "Koala", de jolies et émouvantes déclarations dignes de cette veille de Saint-Valentin qui rappellent son côté enfantin et gentiment moqueur.

Au Maze, pour ce premier concert, Lise a conquis largement le public en présentant ses nouveaux morceaux et les nouvelles routes empruntées avec ses instruments hi-tech. Elle avance, elle expérimente, elle innove. Tout en se restant fidèle. Et si c’est par une écharpe que tout a commencé, c’est d’un beau manteau de chansons qu’elle a réchauffé ceux qui ont eu la chance d’aller l’écouter ce soir-là.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Lise parmi une sélection de singles (mars 2011)
La chronique de l'album eponyme de Lise
La chronique de l'album La Fille Que Je N'Embrasse Pas de Lise
La chronique de l'album L'Ailleurs de Lise Cabaret
Lise en concert à l'Espace Vauban (16 mars 2005)
Lise en concert à Théâtre Les Déchargeurs (avril 2011)
Lise en concert à Lise au Festival des Francofolies 2011
Lise en concert à Zèbre de Belleville (mercredi 28 septembre 2011)
Lise en concert à La Menuiserie (vendredi 19 avril 2013)
Lise en concert aux Infirmières Galerie (mercredi 18 juillet 2013)
Lise en concert à La Ferronnerie (vendredi 7 février 2014)
Lise en concert au Festival L'Estival (édition 2015) - Les Vitrines - samedi 3 octobre
Lise en concert aux Trois Baudets (jeudi 14 janvier 2016)
Lise en concert à Lise - My Broken Frame (lundi 8 février 2016)
Lise en concert à L'International (mercredi 8 novembre 2017)
L'interview de Lise (10 mars 2011)

En savoir plus :
Le Soundcloud de Lise
Le Facebook de Lise


Nathalie Clément         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Lise (10 mars 2011)


# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=