Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Constance - Partouze sentimentale
Comédie de Paris  (Paris)  janvier 2015

One woman show écrit et interprété par Constance dans une mise en scène de Patrick Chanfray.

Vêtue d'une robe à coeurs et chaussée de ballerines blanches, Constance est croquignolette avec son air candide de sainte nitouche.

Mais conformément au proverbe, il ne faut pas se fier aux apparences : car son joli minois de poupée de porcelaine dissimule une Chuky trash qui s'amuse à traquer les personnalités maléfiques qui peuvent prendre possession de tout à chacun quand sont pervertis les sentiments.

Avec sa "Partouze sentimentale", qu'elle qualifie de "spectacle romantico-trash", elle convie le spectateur à emprunter son ascenseur intime qui mène aux étages de différents sentiments pour explorer leur face cachée à travers le prisme d'un comique vitriolé et une inédite galerie de savoureux portraits iconoclastes.

Son préambule est dépourvu d'ambiguïté - "Si tu viens, tu te feras violer les oreilles et les yeux mais ne t'inquiètes pas je mettrai de la poésie et de l'humour dans mes mots pour que tu n'aies pas mal" - et la promesse est tenue car son décapant one woman show dérouille les zygomatiques et décape les neurones.

Sans être une maniaque obsessionnelle des mots, à l'instar de sa nymphomane textuelle en qui la lecture procure des extases orgamisques, Constance aime jouer avec les mots, les associations antinomiques et les détournements et a concocté une belle et affreuse série de mini biodrames sous forme de sketches à haute teneur toxique et humour jubilatoire qui dynamitent le politiquement correct et n'a cure de la bien-pensance.

Ainsi, par exemple, la revisitation du thème de la bonne mère avec sa mère éplorée de ne pas avoir réussi à faire de son fils un psychopathe malgré des sévices et maltraitances consciencieusement appliqués depuis la naissance, ou, autre sujet sensible, celui de la religion, avec le portrait de la dévotion dans lequel elle opère une "carabinée" substitution sexuelle.

Au menu, avec en guise de prologue une citation imaginaire qui ne fait pas dans la dentelle attribuée à une personnalité, une petite dizaine de sentiments sont passés au crible et si, elle use de mots considérés "crus", c'est en toute candeur car, affirme-t-elle malicieusement ,ce ne sont pas les mots qui sont salaces mais certains esprits qui sont mal tournés.

La mise en scène de Patrick Chanfray cadre le spectacle sans brimer l'énergie et la belle humeur de Constance, alias la comédienne Constance Pittard, qui avec, notamment, ses deux opus précédents et sa participation à l'émission télévisée "On ne demande qu‘à en rire", est déjà rodée tant à l'écriture et à la scène. Et ça déménage !

Pétillante et empathique, drôle et explosive, Constance, qui a débuté avec "Je suis une princesse, bordel !" en a conservé la baguette magique pour conquérir le public.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=