Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 12Mé
Plan séquence  (Autoproduit)  janvier 2015

C’est du rap. Je ne savais pas. Ahem. Hop !

12Mé, 3 albums, 250 concerts, une série documentaire sur les cultures urbaines et Plan séquence, cet album ci-joint. Hip-hop jazz, entre poésie du slam et brutalité du cri rap, la mélodie en plus, la haine en moins.

Le rap, c’est un métronome, quelques dzouing par-ci par-là, la voix saccadée, les mots scandés comme des bombes. Un chant en forme de "tiens, prends ça", pas forcément agressif, 12Mé interpelle avec ses mots. Lucide sur le temps qui passe et le monde qui l’entoure, celui où le bonheur rend coupable, et la sérénité est un luxe auquel peu d’élus accèdent. Un saxophone et un piano adoucissent le propos ("Finir comme ça").

Rémi Ploton est le pianiste accompagnateur, celui qui sème ses notes entre les lignes, comme les graines d’espoir entre les mots de 12Mé. Parce que la désillusion transpire dans l’album. Le monde est une "Mascarade" : "on navigue entre nos certitudes / les personnalités sont étouffées derrière les apparats / incarcérés dans la prison que l’on se fait / la conséquence est qu’on s’écœure".

Sampler groove et sexy, féminine et sensuelle pour introduire "Estime et compassion". Un titre en duo avec Man’s, à propos des cases dans lesquelles on case chaque nouvelle rencontre, quel intérêt ?

Les invités sont nombreux sur l’album : Areno Jaz, Man’s, Srey Leak et Mash. Sans compter les anonymes qui ont forcément inspiré l’auteur.

Amis et amateur de rap, adorateurs de rythmes, penseurs et poètes, sensibles et énervés, désabusés plein d’espoir, je vous invite à écouter 12Mé, son Plan séquence saura se montrer à la hauteur.

Quant à moi, nice to meet you. 12Mé sait se placer loin des clichés haineux, des appels à la rébellion, il se place en observateur de la société, se désole de la vanité, se dépite des combats perdus d’avance, sait prendre le recul suffisant pour être indulgent avec ses erreurs et celles qu’il continuera de faire. Ce rap sait être mélancolique, à la fois triste et poétique. Nice to meet you. Carrément.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de 12Mé
Le Facebook de 12Mé


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=