Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Herman Düne
Mash Concrete metal mushroom.  (autoproduit)  novembre 2003

Sortis à quelques mois d’intervalle, voilà deux excellents albums inattendus. D’Herman Düne, on connaissait les prestations scéniques avant même les disques. Schéma classique des groupes en quête de reconnaissance ? Pas vraiment, puisque d’une part le groupe a acquis sa notoriété (une presse unanime voire dithyrambique, tant outre-atlantique, outre-manche que dans l’hexagone, ce qui relève de l’exploit médiatique), puisque d’autre part le groupe n’a pas acquis la reconnaissance publique. Alors qu’il suffit d’un article enthousiaste pour faire décoller tel groupe ressortissant le rock des années 1970, Herman Düne n’est pas (encore) sur toutes les lèvres.

Et pourtant…Leur premier album Turn off the (bright ?) light, hesitant entre une folk lo-fi classique et une pop-rock plus électrique, les fait entrer dans la cour des grands, celle de Jeffrey Lewis, Lou Barlow… Avec Switzerland Heritage, le groupe assume justement son héritage, mais c’est de l’héritage folk dont il est question.

Le groupe enchaîne les concerts, en Europe et aux Etats-Unis.David Ivar Herman Düne et son frère André Herman Düne en profitent pour élargir leur répertoire. Herman Düne, dit-on, possèderait (déjà) un répertoire de 400 chansons originales. Et personne pour les signer ? !!! Et bien si, tout de même, le groupe est repéré aux Etats-unis par le label américain Shrimper, qui signe entre autres Yo la tengo et Lou Barlow. On leur demande de sortir un album de raretés et inédits.

Adulé par John Peel, les frères franco-suédois sont invités à enregistrer leur Peel Session.

Ces évènements les écartent de l’enregistrement studio, et deux années s’écoulent avant que ne sortent, non pas un, mais deux disques simultanément. Preuve de leur propension à composer. Mas Cambios et Mash Concrete Metal Mushroom sont deux frères jumeaux, qui auraient pu faire partie d’un double cd, l’un étant la face sombre de l’autre, un envers et un endroit.

Frères jumeaux, car on ressent à l’écoute de ces deux album la même impression de sincérité, de générosité, de spontanéité dans l’écriture. A vrai dire, les yeux fermés, on se retrouve volontiers autour d’un feu, sur une plage un soir d’automne. Vision un peu idéaliste de la musique, mais la musique d’Herman Düne, lo-fi, est d’une réelle fraîcheur.

Sur Mas Cambios , pas de fioritures. Guitare, batterie légère, chœurs chanté-parlé, et mélodies légères. La petite flûte de "Red Blue Eyes" impose un ton frivole, comme si Bob Dylan enregistrait au Pérou. Triste sur certaines pistes ("In the summer camp", "Winner Lose", "so not I wanted"), le groupe ne sombre jamais dans la mélancolie gratuite et se reprend avec des balades drôles ("In Auguste") et vecteurs de bonne humeur ("At your Luau Night", "Sunny Sunny Cold Cold day").

De retour en France, le groupe se passe le disque en boucle et en ressent le caractère un tantinet déprimant. Le groupe se replonge en studio pour accoucher d’une nouvelle bizarrerie, Mash Concrete Metal Mushroom, où dès l’intro l’harmonica et le rythme donnent envire de basculer sa tête d’avant en arrière avec un grand sourire. La magnifique chanson "On the Knick", avec toute sa retenue vocale et son riff de guitare proche de la mandoline en accompagnement, fait penser à du Neil Young ayant découvert la joie de la simplicité des arrangements.

D’autres chansons relèvent du pur délire : "Monkey Song" ("I wish my girlfriend was a monkey, I would have her on a linch climbing up the tree, an she could steal o lot of things for me”), "Metal Mash". En fait, ce qui distingue Herman Düne des autres groupes folk lo-fi, c’est leur légèreté, qui permet de faire passer des balades déprimées et déprimantes pour de véritables professions de foi, une foi au bonheur. La dimensions religieuse d’Herman Dûne n’est pas anodine : de temps en temps, le chœur ressemble à celui d’une Eglise, et on se croirait membre des Polyphonic Spree.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Giant de Herman Düne
La chronique de l'album Mariage à Mendoza de Herman Dune
Herman Düne en concert au Festival Antifolk 2003
Herman Düne en concert au Festival Antifolk 2003 - 2ème
Herman Düne en concert au Festival Mo'Fo 2003
Herman Düne en concert à Pizzeria du Soleil (2 février 2004)
Herman Düne en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Herman Düne en concert au Trabendo (26 novembre 2005)
Herman Düne en concert à La Cigale (4 novembre 2006)
Herman Düne en concert à Angers (22 novembre 2006)
Herman Düne en concert au Festival Les Nuits Parisiennes 2006
Herman Düne en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Herman Düne en concert au Festival Primavera Sound 2007 (jeudi)
Herman Düne en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (samedi)
Herman Düne en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Herman Düne en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Herman Düne en concert au Fil (9 avril 2009)
Herman Düne en concert à La Vapeur (15 avril 2009)
Herman Düne en concert au Festival Furia Sound 2009
Herman Düne en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (samedi 27)
Herman Düne en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Herman Düne en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
Herman Düne en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Herman Düne en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Herman Düne en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Herman Düne en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Dimanche 16 septembre
L'interview de Herman Düne (2 novembre 2006)
La conférence de presse de Herman Düne (15 août 2007)


Xavier         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=