Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orso Jesenska
Effacer la mer  (03H50 / Microcultures)  mars 2015

"On était parti pour effacer la mer, cette mer qui nous tient dans ce monde effondré. Et je ne sais pas très bien jusqu’où devront aller…"

La musique n’est pas qu’une affaire de règles solfégiques, harmoniques ou contrapuntiques. C’est aussi une affaire de sensations, d’affect. Chez Orso Jesenska, Effacer la mer, c’est faire souffler le vent, celui qui nous porte, celui qui faisait déjà ployer les herbes hautes d’Un courage inutile, pour mieux se retrouver, pour mieux se réunir, pour poétiser le monde. Ici, la beauté est crue, elle ne cède en rien à la facilité et ne se dévoile pas à la première écoute. Les mélodies se dérobent sous des paroles d'une terrible intimité. Les résonances du cœur… Elles sont comme un bouquet de roses, superbes mais épineuses. Elles sont rudes, rugueuses comme la vie. Et vivre, c’est résister. Forcément, irrémédiablement.

L’album comporte treize chansons, une reprise de "Palabras Para Julia" de Paco Ibañez et douze autres écrites et composées conjointement par une belle équipe d’amis : Orso Jesenska, Marianne Dissard, Bobby Jocky, Thomas Belhom et Mocke. On retrouve donc forcément la patte mélodique de Thomas Belhom mais surtout celle onirique et presque énigmatique du guitariste Mocke, rappelant la beauté assassine du dernier Midget!. L’addition de musiciens ne dessert absolument jamais l’écriture du Marseillais. Les accords mineurs s’entrechoquent, les harmonies diminuées jouent à cache-cache, aériennes, planantes, elles sont parfois presque fantomatiques comme simplement effleurées. Cet art de la délicate sinuosité. Ecoulement des fluides. Il y a de l’audace dans cette musique (comme commencer son disque a cappella avec "Un Parfum") mais beaucoup d'humilité aussi.

Effacer la mer, plus ambitieux que le déjà entêtant Un courage Inutile est un disque intense, exigeant, profondément humain et humaniste à l’image de son auteur. C’est un dialogue entre le souffle de l’intime et la musique intérieure de son auteur. Mélange hybride entre Dominique A (pour cette façon d’appréhender le chant avec un lyrisme tout en retenue), Henri Calet encore, Smog, une certaine liberté liée au jazz et la chanson française. De la bossa apatride, des valses lentes, du saxophone déchirant. Orso Jesenska en simplement deux albums se révèle comme un artiste précieux car il touche en plein cœur. Si la chanson française était une couronne, sa musique en serait à n’en point douter un des joyaux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Un courage inutile de Orso Jesenska
La chronique de l'album 3 EP de Orso Jesenska - Matthieu Malon - Erik Arnaud
Orso Jesenska en concert à Erik Arnaud - Orso Jesenska - Matthieu Malon - Fontaine Wallace (dimanche 29 janvier 2017)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Orso Jesenska
Le Myspace de Orso Jesenska
Le Facebook de Orso Jesenska


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=