Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Husbands
Husbands  (Microphone Recordings)  mars 2015

Pas vu les feuilles tombées, pas vu les feuilles venir, et oui c’est déjà le printemps, et qui dit printemps dit musique printanière, soleil, légèreté, jupes, épaules dénudées et... et je me calme immédiatement.

Pour mettre du soleil dans vos oreilles, Husbands, groupe Marseillais tirant son nom d’un film de John Cassavetes, alors que moi je pensais que c’était un jeu de mot : notre groupe avec du hash, il faut dire que j’ai un humour de... Heu, enfin vous voyez ce que je veux dire (oui, ça ne se fait pas de dire merde dans une chronique, donc je m’abstiens). Husbands est ce qu’on appelle un Supergroupe, ou un All-Star Band, c’est dire que les trois membres du groupe font partie d’autres groupes : Nasser, Oh! Tiger Mountain et de Kid Francescoli. Après un EP et des clips qui buzzent sur les Internets de la toile, voici leur premier album. Attention, nous sommes en présence d’un album potentiellement à tubes, qui peut totalement marcher grave sa mère que même ta mère elle l’a entendu, c’est dire.

Le souci des albums dit "tubesques", c’est que parfois ils semblent un peu faux, un peu fabriqués, artificiels, faits pour être tubesques justement, et on ne va pas se mentir (Catchphrase !), c’est parfois un peu le cas ici. Même si le storytelling d‘Husbands nous dit le contraire : "c’est juste des amis réunis juste pour l’amour, la passion de la musique", oui c’est sans doute vrai aussi. Les chansons sont globalement bâties sur le même modèle : des petits chik-poum et des tac-tac, un peu de Bontempi, une grosse voix pour le couplet et des refrains en chœur, en harmonie qui reste bien en tête, un final où on chante tous ensemble en se tenant la main, avec un format totalement calibré pour un matraquage radiophonique. Donc sur la longueur, c’est parfois un peu répétitif mais pourtant ça marche. Alors pourquoi ça marche ? Et pourquoi ça va marcher ?

Très bonne question, vous voyez quand vous voulez ! Husbands a un sens incroyable pour des mélodies légères, sautillantes et pour des refrains accrocheurs dont une seule écoute suffit pour que vous le chantonniez en yaourt ("Dream", "Who Knows ?", "You, Me, Cellphones"). C’est extrêmement efficace, entêtant, avec une sonorité on ne peut plus dans l’air du temps. Mais attention, c’est un piège ! Au fur et à mesure du disque, le côté léger et sautillant disparaît peu à peu pour faire place à une mélancolie douce et avec toujours cette même efficacité, c’est trop tard vous avez été pris en otage par les tubes des débuts de l’album, vous ne pourrez plus vous en défaire, et allez vite découvrir ce qu’est le syndrome de Stockholm.

Husbands se permettent d’aller dans le côté obscur de l’electopop tubesque, ils livrent un disque faussement dansant, faussement joyeux, faussement mélancolique, faussement planant (dans le bon sens), mais dont la réussite est vraie. C’est un disque qui n’est pas ce qu’il semble être, qui se permet de partir dans des boucles planantes ("Run Along, Son") avant de vous achever avec une chanson légère au possible en forme de blague potache ("Michel") comme pour vous aider à redescendre du trip que vous venez de gober.

Husbands d’Husbands ressemble à un disque de printemps et s’il nous rappelle que le printemps c’est la renaissance, le soleil, la joie, youhou, il n’oublie pas que le printemps c’est aussi un peu triste, que certes il y a du soleil mais qu’il y pleut beaucoup aussi, que c’est un printemps de plus, que les bonnes résolutions sont loin et qu’on va a priori tous mourir. L’écoute d’Husbands vous fera dire que la vie n’est peut-être pas si moche malgré tout, et qu’importe les nuages. Et un disque qui vous fait dire ça, c’est évident que ça va marcher.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Husbands en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - vendredi 24 avril

En savoir plus :
Le site officiel de Husbands
Le Bandcamp de Husbands
Le Soundcloud de Husbands
Le Facebook de Husbands


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=