Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Tudors
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 18 mars au 19 juillet 2015

Le Musée du Luxembourg accueille une exposition consacrée à la dynastie royale britannique des Tudors qui a été initialement présentée à la National Portrait Gallery de Londres.

Placée délibéremment entre mythe et réalité, cette monstration, sobrement intitulée "Les Tudors" complétée pour sa présentation parisienne d'une évocation des relations avec la dynastie française des Valois, vise essentiellement à révéler le "vrai visage" des Tudors tel qu'il résulte de leurs portraits officiels.

Ainsi les commissaires, Charlotte Bolland, conservateur en charge du projet de recherche Making Art in Tudor Britain à la National Portrait Gallery, Tarnya Cooper, conservateur en chef à la NPG et Cécile Maisonneuve, docteur en histoire de l’art, conseiller scientifique à la RMN-GP, ont sélectionné plus d'une centaine de pièces, peintures, sculptures, gravures, manuscrits et objets royaux.

En charge de la scénographie, Hubert Le Gall a judicieusement rythmé le volume restreint du lieu par de forts choix chromatiques, du mauve au jaune d'or en passant par le vert bronze et une audacieuse combinaison de bleu profond et de jaune anisé, afin de structurer visuellement les différents espaces sans abuser des de cimaises.

Les Tudors, album de famille entre mythe et réalité

De tous temps, et même les plus républicains, les dynasties despotiques et sanglantes ont toujours fasciné le commun des mortels et inspiré les artistes qui, comme en l'espèce, ont contribué à la création de mythes et ce, en Angleterre, dès le 17ème siècle avec Shakespeare puis avec Walter Scott, mais également en France avec Victor Hugo, puis le cinéma et enfin la télévision avec un engouement qui traverse les époques et les générations comme l'atteste le succès de la série télévisée canado-irlandaise éponyme. 

Et l'exposition rend compte de ce phénomène en scandant le parcours chronologique des avatars artistiques qui y ont contribué tel, par exemple, en son seuil avec le costume porté par par Cate Blanchett dans le film "Elizabeth" réalisé en 1997 par Shekhar Kapur.

Les Tudors, issus d'une vieille famille galloise, c'est plus d'un siècle de règne et cinq monarques - Henri VII, le fondateur "arturien", Henri VIII, le Barbe Bleue, Edouard VI, l’enfant roi, Marie, la "Bloody Mary" et Elisabeth I, la Reine Vierge - qui occupe le trône en 1485 à la fin de la guerre des Deux-Roses et scelle le destin de l’Angleterre comme grande puissance militaire et politique.

Relative à l'iconographie royale, l'exposition propose au visiteur de feuilleter leur album de famille, non pas celui du privé et de l'intime, mais l'album officiel qui correspond à la mise en scène forgée de leur vivant à l'aune de portraits réalisés par des peintres de cour, essentiellement des anonymes n'étaient la présence de portraits réalisés par Hans Holbein le Jeune, François Clouet et Eugène Delacroix.

Ces portraits, véhicules de "propagande", exaltent la figure et la posture de la royauté, avec le hiératisme des traits et le luxe ostentatoire du costume. Ainsi pour l'un des plus célèbres d'entre eux, celui de Henri VIII par Holbein le Jeune avec en exergue la citation sans ambiguïté "When you saw me you know me".

Deuxième personnage emblématique, celui de Elizabeth I, toujours représentée somptueusement vêtue et de manière iconique dans une éternelle jeunesse à proximité de prétendants éconduits.

Seuls quelques rares objets personnels, comme le sifflet-pendentif offert par Henri VIII à Anne Boleyn ou la bague à secret d'Elizabeth, laissent entrevoir l'homme et la femme derrière le protocole et l'apparat.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luxembourg

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=