Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Erik Truffaz - Thomas Dybdahl
Salle des fêtes de Ramonville  (Haute Garonne)  25 mars 2005

Jeudi 25 mars, le rendez-vous était pris pour ma toute première contribution au mondialement connu (enfin presque) Froggy's Delight, LE site qui gobe les mouches. Ma mission ? Erik Truffaz de passage à la salle des fêtes de Ramonville, résidence du mythique Bikini depuis bien trop longtemps. Il se murmure que le nouveau Bikini serait prêt pour fin… 2006. Patience donc.

Une première partie nous est proposée : Thomas Dybdahl, un norvégien de 25 ans qui ne cesse d'étonner par son approche du nu acoustique et par sa maîtrise musicale.

Le grand barbu arrive calmement avec un costard sombre et cintré, une guitare sèche et un grand sourire à faire tomber les minettes.

Le ton est donné dès les premières notes. Une voix chaude nous envoûte et délivre des chansons pops et folks dignes des plus grands. Tout le monde se sent bien. L'atmosphère est douce et chaleureuse comme un dîner au coin du feu avec sa chérie. Le concert dure trois quart d'heure et se termine à point.

En effet, malgré la qualité des chansons et le charisme du chanteur, l'impression de déjà entendu prend le dessus. Les tempi ne changent pas et les mélodies ont tendance à trop se ressembler. Mais n'exagérons rien, nous avons passé un très agréable moment.

Commence alors une longue attente. Rien ne se passe. La tension monte. Un roddie arrive et installe du matos. Nous aurons l'explication plus tard. Le groupe s'était perdu dans l'immensité de la banlieue toulousaine. Quelques longues minutes plus tard, c'est la libération.

Les premières notes retentissent, l'ambiance monte doucement. Le maître nous délivre son premier souffle. On le cherche du regard. On l'attend.

Son arrivée sur scène nous laisse alors sans voix. Il arrive, tête baissée, délivrant un son fin et mélodieux. Le titre "Saloua" pose les jalons de ce qui sera un fabuleux concert.

Erik parle peu mais toujours à bon escient. Il nous délivre quelques anecdotes concernant le groupe et ses musiciens.

 

 

C'est d'ailleurs suite à un voyage en Tunisie qu'Erik Truffaz vint à rencontrer Mounir Troudi.

Après avoir écouté le tunisien lors d'un bœuf, le trompettiste désireux d'apprendre les fameuse gammes arabes (makamates arabia), est venu lui proposer une collaboration. Aujourd'hui, l'extraordinaire chanteur remplit la scène de la beauté de ses chants soufis et de par son énergie.

Les titres s'enchaînent et nous font voguer entre dub, reggae, drum'n bass et mélodies arabes.

Le trompettiste impressionne. Sa maîtrise technique, la simplicité de ses mélodies, et la sérénité qu'il dégage lui valent bien le surnom de "grand alchimiste".

Chaque musicien a sa fenêtre musicale. Michel Benita, passionné de technologie, nous gratifie d'un solo de contrebasse quelque peu inhabituel mais véritablement excellent.

Philippe Garcia nous offre un pur moment de bonheur réalisé au moyen d'un porte-voix et de son grand sens de la polyrythmie.

Enfin , Manu Codjia nous a montré toute l'étendue de sa maîtrise technique avec des soli dans le pure style jazz rock. Cependant, je ne suis vraiment pas fan des réglages poussés dans les aigus métalliques. Mais bon, il faut bien chipoter un peu !

Bref, pour tous ceux qui hésite encore à aller voir Erik Truffaz en concert, je ne leur conseille qu'une seule chose : courez le plus vite possible acheter votre billet pour l'une des dates de sa tournée de promotion de son excellent album Saloua.

Les amoureux de jazz moderne et à la recherche d'une atmosphère hors norme seront forcément comblés.

Musicalement vôtre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Arkhangelsk de Erik Truffaz
La chronique de l'album El Tiempo de la Revolución de Erik Truffaz Quartet
Erik Truffaz en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Erik Truffaz en concert au Grand Mix (17 mars 2009)
Erik Truffaz en concert au Fil (22 mars 2009)
Erik Truffaz en concert à L'Aéronef (jeudi 28 mars 2013)
Erik Truffaz en concert à L'Aéronef (vendredi 8 mars 2019)
L'interview de Erik Truffaz - Marcello Giuliani (avril 2007)
L'interview de Erik Truffaz Quartet (27 septembre 2012)
La chronique de l'album ...That great october sound de Thomas Dybdahl
La chronique de l'album Stray Dogs de Thomas Dybdahl

Crédits photos : ManuD


ManuD         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Erik Truffaz Quartet et Anna Aaron (27 septembre 2012)


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=