Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adanowsky - Jasmine Vegas
Nouveau Casino  (Paris)  26 mars 2005

Nous avions découvert Jasmine Vegas, en solo acoustique, en première partie du concert de De Kift. .

Etonnante diva psychédélique à la voix surprenante, harnachée d'un accordéon plus volumineux qu'elle, elle nous avait subjugué et emporté tous azimuts vers des horizons musicaux très variés, de la ballade celte à la chanson napolitaine.

Voici de nouveau sur scène cette auteur-compositeur-interprète, new yorkaise transfuge de l'underground américain.

Perchée sur des sandales pailletées de meneuse de revue, robe transparente, cheveux ultra courts et lunettes d'intellectuelle arty, toujours aussi fragile, accompagnée de musiciens.

Elle fait quelques bulles de savon, nous raconte l'origine de son nom, Jasmine à cause de la sainte, elle a d'ailleurs été également connue sous le nom de Sainte Jasmine, et Vegas à cause des plaines fertiles.

Quelques notes d' accordéon pour introduire une ballade à l'irlandaise ("Cannabis") qui fait pose un dôme de douceur surranée sur le Nouveau Casino.

Concert mid-tempo pour des chansons nostalgico-jazz-club que ce soit en anglais avec "Blue sky" ou en français ("Encaisse-moi", "Fou", "Je te vois") très éloigné de l'aspect un peu déjanté du personnage qu'elle nous avait laissé entrevoir.

.

Mais une voix fascinante toute en émotions et couleurs .

En tête d'affiche, Adanowsky, contraction d'Adan Jodorowsky, nom qui vous rappelle sans doute quelque chose. Oui, le fameux Alexandro Jodorowsky, le monsieur au beau visage à la toison blanche qui est d'ailleurs dans la salle.

Entrée fracassante à dos d'homme de son rejeton masqué, beau mince, souriant, fine moustache d'hidalgo, en costume blanc, chemise noire, cravate blanche, chaussures bicolores et rose à la bouche qu'il lance dans le parterre de fans constitué exclusivement de jeunes filles dont la tenue prouve qu'elles n'ont pas peur des fluxions de poitrine.

Mon voisin, plus sévère et certainement plus réaliste, me souffle des qualificatifs moins galants.

Entrée musicale tout aussi fracassante avec une chanson à la gloire de sa queue de trois mètres (mon voisin semble avoir raison quant à l'intérêt desdites jeunes filles).

Et ce n'est pas fini parce "L'idole" ("Fixez-moi je vais vous entortiller avec mes pas de danse/Ecoutez cette voix vous emportera/Elle vous envoûtera") ne se ménage pas, crooner des années 50 et danseur frénétique qui fait le grand écart, vibrionne en permanence, swingue à tout va, sorte d'hybride entre Dany Brillant et Emmanuel de Brantes.

Ce qui déconcerte c'est le contraste, voire l'anachronisme, entre les textes souvent provocateurs et iconoclastes avec une thématique récurrente amour-sexe-mort, plutôt grave, et la musique sorte de mambo kitsch déjanté, rappelant les bals latinos, qui font pogoter toujours les mêmes jeunes filles.

On ne sait s'il oeuvre dans le second degré, le happening ou la grande manipulation.

Car "Fils à papa" ("Penser qu'un jour il s'en ira, quelle luxueuse terreur !/De grâce il fera de moi un colossal héritier") il colle ses parents ("Parents toxiques") et aime beaucoup beaucoup sa maman, celle qui porte une culotte à pois pompadour ("Maman t'as pas fini?") son "Etoile éternelle" et fait dans le Paolo Conte ibérique ("Estoy mal").

Mais le côté clubbing mêlé à la chaude sensualité des rythmes sud américains reprend vite le dessus, danseuse à la peau pailletée venant réveiller les fantasmes évenuellement assoupis.

Rappel avec "Mambo miam miam" de Gainsbourg avant un grand final où il fait monter sur scène les minettes du parterre pour des danses très rapprochées...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Etoile Eternelle de Adanowsky
Adanowsky en concert à I Love My Neighbours - Puggy - Amber and the Dude - Adanowsky - Gush (13 juin 2010)
La chronique de l'album Time de Jasmine Vegas
Jasmine Vegas en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (28 février 2005)
Jasmine Vegas en concert au Point Ephémère (mai 2005)
Jasmine Vegas en concert aux Bains Douches (28 janvier 2006)
Jasmine Vegas en concert au Nouveau Casino (21 février 2006)
Jasmine Vegas en concert au Zénith (30 mars 2006)
Jasmine Vegas en concert à La Maroquinerie (23 septembre 2006)
L'interview de Jasmine Vegas (17 juin 2005)
L'interview de Jasmine Vegas (28 janvier 2006)

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=