Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjorn Berge - Tim Scott Mc Connell
Nouveau Casino  (Paris)  21 mars 2005

Ce soir, le Nouveau Casino était placé sous le signe des grosses pointures de la guitare acoustique et des gros bras tatoués. La salle était cependant moins bondée qu'à l'ordinaire, la scène vide à l'exception d'un tabouret et d'un micro, le public hétéroclite.

En première partie, Tim Scott Mc Connell.

Gilet à même la peau, bras tatoués, croix celte et prénoms, genre de Lavilliers texan aux cheveux blancs.

Il prend sa guitare et égrène quelques notes qui rappellent Narcisso Yepès.

Erreur de casting ? Non, simple intro mise en doigts qui ne laisse en rien présager la déferlante qui suivra.

Un jeu une voix terriblement habitée, douce et rauque comme le whisky, une scansion parfois proche d'un rappeur qui aurait trop regardé règlement de comptes à OK coral, qui fait penser à David Eugene Edwards défroqué errant dans les bayous de "Down by law".

Il connaît sa guitare sur le bout des doigts et c'est du plaisir pour les oreilles. De l'émotion aussi. Et de l'énergie.

On l'imagine garer sa Harley de l'époque Easy Rider derrière le motel, payer une bière à Thelma et Louise et chanter au Bagdad café pour un plein d'essence.

Ballades country blues ("The only one") ou rageuses ("Devil dog") rencontrent un vif succès.

Final a cappella et même partiellement sans micro pour une harangue poignante à faire frissonner toutes les échines.

Le public ne s'y trompe pas et l'accompagnera en tapant dans les mains.

Quelques minutes plus tard, sont installées sur scène 4 guitares et apparaît le colosse Bjorn Berge.

Son dernier album, St Slide, sort pour la première fois en France alors que ses deux précédents albums, ont été sacrés "Meilleur album de blues en Norvège" en 2001 et 2002.

Un physique impressionnant : tête d'enfant à la Bugs Bunny sans les oreilles, cheveu ras, boucle d'oreilles, lunettes arty signées Mikli, cou de taureau, carrure d'haltérophile et bras tatoués.

Il s'installe et prend une guitare. On pense qu'il va l'exploser.

Mais non ses mains fines volent au dessus des cordes et c'est parti pour une heure et demie de virtuosité, de maestria sonore, de maîtrise absolue pour du blues acoustique de très haute volée.

Aux dernières nouvelles, 99,99% des guitaristes qui l'ont vu jouer ont cassé leur guitare et pris leur retraite. Et puis un voix à tomber par terre.

Plein d'humour, il s'amuse entre les chansons, nous raconte de petites histoires, nous parle du public belge qui venant le voir s'attendait à Michael Bolton.

Il nous annonce que normalement il joue en acoustique mais que là il va faire un peu d'électrique pour la provoc et nous présente son instrument une guitare électrique mâtinée de basse.

Au programe, on reconnaîtra "Trains", "Black Jesus" ou "Thursday", morceaux de son dernier album mais aussi des morceaux plus anciens comme "Cypres groove" ou "Sundays".

Le blues intense et rageur sait aussi se faire ludique avec la chanson sur les 15 conseils pour séduire les filles.

Il nous avait annoncé et promis une grande belle soirée. Nous l'avons eu. Dommage vous auriez dû venir !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Fretwork de Bjørn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=