Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Villagers
Darling Arithmetic  (Domino Records)  avril 2015

– Où suis-je ?
– Au Village.
– Qu'est-ce que vous voulez ?
– Une chronique.
– Dans quel camp êtes-vous ?
– Vous le saurez en temps utile... Nous voulons une chronique, une chronique...
– Vous n'en aurez pas !
– De gré ou de force, vous en écrirez une... Parlez-nous des Villageois !
– On dit les Villagers, et ils sont Irlandais, ça n’a donc rien avoir avec le Village qui est au Pays de Galles, la référence avec Le Prisonnier passe totalement à côté, c’est totalement hors sujet...
– Mais c’est-à-dire que...
– C’est-à-dire que rien du tout ! Passons à autre chose, et revenons aux choses sérieuses comme à l’amour par exemple.
– Grand fou ! Embrasse-moi !
– Juste après, attends...

Villagers, groupe de Dublin, sort son troisième album Darling Arithmetic, un disque aussi beau que la pochette est laide, c’est vous dire s’il est beau. On associe souvent les chansons douces, mélancoliques à l’hiver ; pourtant si ce disque est doux et empreint d’une certaine mélancolie et surtout d’amour, Darling Arthmetic est lumineux, ensoleillé, estival, comme un Hot Scary Summer. Là où les arrangements de {Awayland}, leur précèdent album, étaient riches et ambitieux, dans un format qui se tournait volontiers vers la pop, ici nous sommes dans le dépouillement, la simplicité, une sorte de folk indie minimaliste.

Quelques petites touches d’électronique, quelques effets de voix, d’écho mais rien de plus, simplement une guitare acoustique, une batterie lointaine, quelques notes de piano, parfois de petites nappes de synthé, il n’en faut pas plus à Conor O’Brien le leader, auteur, compositeur, chanteur pour habiller ses chansons. Il l’a enregistré seul chez lui dans le grenier d'une ancienne ferme dans la ville côtière de Malahide, au nord de Dublin, en jouant de tous les instruments, ce qui donne un album extrêmement personnel, avec sa voix qui segmente et son timbre de voix particulier, une voix sur la brèche, réussissant à être plaintive sans pour autant être larmoyante, aussi à l’aise dans la retenue que dans les aigus. Disque d’autant plus personnel que les textes évoquent l’amour, l’homosexualité, le fait de réussir à s’assumer ("Courage"), le sexe, la solitude, la confusion...

Neuf morceaux, neuf petites histoires, c’est un peu court jeune homme, on en aurait aimé plus tant il est dur de se défaire de ce disque, de son univers, de son son. Sa douceur, son apparent calme cache en fait des joyaux mélodiques comme "Dawning On Me", "Little Bigot" par exemple, ou "The Soul Serene", parfaite ballade hypnotique que l’on rêve sans fin, et où Conor O’Brien joue à la perfection avec sa voix, se répondant à lui-même parfois. Disque parfait des après-midi d’été, où l’on laisse son regard divaguer sans but, où on se prend à rêver de trouver l’amour, d’aimer et d’être aimé. Il n’y a rien de plus difficile que d’écrire des chansons d’amour, c’est le thème le plus éculé, cliché qui soit, pourtant Villagers s’en sort haut la main réussissant à prouver que l’amour n’est pas mort, du moins qu’on aime à le croire.

– Allez maintenant, viens par là et embrassons-nous encore et encore, je vais te montrer moi que l’amour n’est pas mort et en plus, j’ai la parfaite bande son pour ça...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Becoming a Jackal de Villagers
La chronique de l'album Where Have You Been All My Life ? de Villagers
Villagers en concert à La Maroquinerie (29 juin 2010)
Villagers en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Villagers en concert à La Maroquinerie (lundi 11 avril 2011)
Villagers en concert au Grand Mix (6 mars 2013)
Villagers en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi
Villagers en concert à La Maroquinerie (jeudi 25 février 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Villagers
Le Facebook de Villagers


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Villagers (08 juin 2010)


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=