Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fancy
Fancy Machine  (Brigade Mondaine)  avril 2015

Je suis entré dans le bar et j'ai aperçu Jessie. Comment le rater, lui et sa tignasse exubérante : un corps félin moulé dans une combinaison rouge rayée de noir, cambré devant le flipper ? Jessie Chaton, un phénomène, une rock star comme il n'en existe plus beaucoup. Alors quand on m'a dit que le nouvel album de son groupe venait de sortir, j'ai voulu l'entendre.

Accoudé au comptoir, j'ai demandé à la barmaid : "Tu l'as, le dernier Fancy ?". Elle m'a dit : "Bien sûr, on l'écoute tous les jours depuis plusieurs semaines, les clients en sont dingues, et je peux te dire que certains soirs, ça danse sur le zinc".

Je me suis approché de Jessie et je lui ai demandé si ça le gênait qu'on écoute sa musique : "On se fait un petit Fancy, là, tous les deux ?". Il venait juste de claquer une partie gratuite, donc il a accepté d'un "yeah" suraigu et sauvage. Let's go crazy ! Un son de synthé dans le flanger façon Retour vers le futur et je me retrouve presque dans Flashdance, ou Flash Gordon, enfin... un truc qui flashe, sans relâche.

"Fancy Nation" ouvre le bocal à bonbons acidulés, coup de speed et coup de fouet, ça promet. Jessie est ravi de constater que ça me plaît, tout en faisant cogner sa bille contre des bumpers ornementés de logos KISS. "Don't stop rockin'", m'annonce t-il en visant une cible, ou plutôt un target, au son d'une guitare heavy rock à faire secouer de la chevelure ondulée - ce que ne manque pas de faire la bande de barbus tatoués près de la pompe à bière. Je me parfume la moustache au houblon quand le funky beat de "Shock me" ordonne à mon corps de bouger comme un nain pourpre. "T'es déjà allé à Minneapolis, beau gosse ?", me demande la barmaid sapée comme dans Miami Vice. Je lui promets de l'y emmener, tout en me frottant les fesses contre le bord du billard. Sans retenue, je chante ce refrain addictif comme une petite pute... de luxe, restons fancy.

Je pensais avoir été suffisamment grossier du bassin, mais "69" me poussa encore plus loin, je ne vais pas te faire un dessin. Lève-toi, monte dessus, mets ton sexe dans la machine. "C'est un hit !", hurlais-je au moment où Jessie fit Tilt. Alors il me rejoint, puis m'expliqua que son père jouait de la musique, et sa mère chantait du rock n' roll. Un héritage qui lui permit un jour d'accéder au titre de "Star of the Month", dans ce bar où il est désormais la mascotte, en quelque sorte. "Tiens, regarde, je vais te montrer un truc", et avec une dizaine de clients complices, il entama une impressionnante chorégraphie sur "Flesh Reflex", chanson qui ferait lever les bras à n'importe quel coincé du bulbe. La Fancy Machine fonctionne à plein tube. "All night long", comme dirait Lionel.

Je pioche dans le bocal à sucreries et j'en sors des paquets de "The only one" et "My girlfriend", aussi fizzy et poppy que des Coke en bouteille. Ca nous a surexcités, alors Jessie me proposa d'aller toucher l'Extra Ball. Je lui dit : "Désolé, mec, mais j'ai promis à la serveuse de l'emmener sur la West Coast.

Plan large sur la sortie du troquet, générique, american pop music, tempo rapide, sirène de police et choeurs virils : c'est "Hollywood now". La lumière revient déjà, et le film est terminé, je réveille mon voisin et lui dis d'acheter la B.O. de ce super star movie : Fancy Machine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Fancy parmi une sélection de singles (février 2007)
La chronique de l'album Kings Of The Worlds de Fancy
Fancy en concert à La Maroquinerie (6 mars 2006)
Fancy en concert à La Boule Noire (11 octobre 2007)
Fancy en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Samedi
Fancy en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
L'interview de Fancy (avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Fancy
Le Soundcloud de Fancy
Le Facebook de Fancy


Antoine "Zebra" Minne         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=