Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fancy
Fancy Machine  (Brigade Mondaine)  avril 2015

Je suis entré dans le bar et j'ai aperçu Jessie. Comment le rater, lui et sa tignasse exubérante : un corps félin moulé dans une combinaison rouge rayée de noir, cambré devant le flipper ? Jessie Chaton, un phénomène, une rock star comme il n'en existe plus beaucoup. Alors quand on m'a dit que le nouvel album de son groupe venait de sortir, j'ai voulu l'entendre.

Accoudé au comptoir, j'ai demandé à la barmaid : "Tu l'as, le dernier Fancy ?". Elle m'a dit : "Bien sûr, on l'écoute tous les jours depuis plusieurs semaines, les clients en sont dingues, et je peux te dire que certains soirs, ça danse sur le zinc".

Je me suis approché de Jessie et je lui ai demandé si ça le gênait qu'on écoute sa musique : "On se fait un petit Fancy, là, tous les deux ?". Il venait juste de claquer une partie gratuite, donc il a accepté d'un "yeah" suraigu et sauvage. Let's go crazy ! Un son de synthé dans le flanger façon Retour vers le futur et je me retrouve presque dans Flashdance, ou Flash Gordon, enfin... un truc qui flashe, sans relâche.

"Fancy Nation" ouvre le bocal à bonbons acidulés, coup de speed et coup de fouet, ça promet. Jessie est ravi de constater que ça me plaît, tout en faisant cogner sa bille contre des bumpers ornementés de logos KISS. "Don't stop rockin'", m'annonce t-il en visant une cible, ou plutôt un target, au son d'une guitare heavy rock à faire secouer de la chevelure ondulée - ce que ne manque pas de faire la bande de barbus tatoués près de la pompe à bière. Je me parfume la moustache au houblon quand le funky beat de "Shock me" ordonne à mon corps de bouger comme un nain pourpre. "T'es déjà allé à Minneapolis, beau gosse ?", me demande la barmaid sapée comme dans Miami Vice. Je lui promets de l'y emmener, tout en me frottant les fesses contre le bord du billard. Sans retenue, je chante ce refrain addictif comme une petite pute... de luxe, restons fancy.

Je pensais avoir été suffisamment grossier du bassin, mais "69" me poussa encore plus loin, je ne vais pas te faire un dessin. Lève-toi, monte dessus, mets ton sexe dans la machine. "C'est un hit !", hurlais-je au moment où Jessie fit Tilt. Alors il me rejoint, puis m'expliqua que son père jouait de la musique, et sa mère chantait du rock n' roll. Un héritage qui lui permit un jour d'accéder au titre de "Star of the Month", dans ce bar où il est désormais la mascotte, en quelque sorte. "Tiens, regarde, je vais te montrer un truc", et avec une dizaine de clients complices, il entama une impressionnante chorégraphie sur "Flesh Reflex", chanson qui ferait lever les bras à n'importe quel coincé du bulbe. La Fancy Machine fonctionne à plein tube. "All night long", comme dirait Lionel.

Je pioche dans le bocal à sucreries et j'en sors des paquets de "The only one" et "My girlfriend", aussi fizzy et poppy que des Coke en bouteille. Ca nous a surexcités, alors Jessie me proposa d'aller toucher l'Extra Ball. Je lui dit : "Désolé, mec, mais j'ai promis à la serveuse de l'emmener sur la West Coast.

Plan large sur la sortie du troquet, générique, american pop music, tempo rapide, sirène de police et choeurs virils : c'est "Hollywood now". La lumière revient déjà, et le film est terminé, je réveille mon voisin et lui dis d'acheter la B.O. de ce super star movie : Fancy Machine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Fancy parmi une sélection de singles (février 2007)
La chronique de l'album Kings Of The Worlds de Fancy
Fancy en concert à La Maroquinerie (6 mars 2006)
Fancy en concert à La Boule Noire (11 octobre 2007)
Fancy en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Samedi
Fancy en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
L'interview de Fancy (avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Fancy
Le Soundcloud de Fancy
Le Facebook de Fancy


Antoine "Zebra" Minne         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=