Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Daguerre
Daguerre & Bertille  (BCBA / Wagram Music)  avril 2015

Après avoir faire Daguerre tout seul, Olivier rencontra une femme au nom Charlemagnesque : Bertille. L’histoire ne raconte pas les circonvolutions du début de la relation, normal, on s’en fiche un peu, toujours est-il qu’elle avance bien. Après des accords sur scène et des arrangements de couplets, Olivier Daguerre et Bertille Fraisse se lancent dans la confection d’un album en forme d’ode aux couples. Sincère et mignon. "So cute" comme ils disent.

Issue du conservatoire, Bertille puise ses origines dans l’électro et le hip-hop, alors que la pop chantée lui sied tellement bien. Olivier Daguerre lui avait préparé un costume sur mesure d’accompagnatrice sur l’album Mandragore. Arrosée de lumière et de musique, la fleur a poussé et tient sa place dans ce nouvel album éponyme Daguerre & Bertille.

A double voix, homme-femme, grave-léger, masculin-féminin… Ouiiii, mais il ne faut pas catégoriser les genres… quelle idée de proposer du rose aux filles et du bleu aux garçons ! Quels clichés séculaires… Vive les parpaings pour les filles et les talons pour les hommes… Ne faisons plus la différence… Que c’est "on" tout ça, 100% plein de "onnerie". Ecoutez Daguerre & Bertille, le duo-duel rose-bleu est magique. Mièvre pour les cyniques. Mais ils ne sont pas là, n’est-ce pas ? Toi là-bas, dehors ! Reprenons.

Des claviers romantiques et torturés, des cordes qui se meurent d’amour et des rythmes complices frisant l’électro, pour des mélodies qui se répercutent dans les méandres de la vie à deux. Objectivement, la pression sociale est en grande partie responsable de la couplisation du peuple et de ses enfantements, il n’y a qu’à regarder le sort cruel qu’elle réserve à ses autonomes… Mais c’est oublier la poésie que de tenir de tels propos. C’est oublier les délicieuses diableries de la vie à deux.

C’est bien le propos tenu ici : des vendanges de l’amour à Capri c’est fini, en passant par que je t’aimeux et Aline pour qu’elle revienne… Oui, mais chanté par Daguerre et Bertille c’est moins bipolaire, plus nuancé : "tu l’aimes cette ombre que dessinent tes doigts et quand il fait sombre, elle s’endort avec toi, Il y a toujours une ombre, une nuit hors la loi, Des filles un peu ivres qui me tendent les bras, Autre chose qu’une tombe en souvenir de toi" ("Une ombre"). A deux voix et en toute ambiguïté.

Sensuel et mutin, "Jim" : "C’est même pas mon prénom, c’est juste le petit nom que susurre ma chérie à la tombée de la nuit, plaisir neurasthénique, qu’il est con ce prénom, vu que je suis déjà son Jules", un clin d’œil aux jeux pimentés des cavales intimes. Des amours secrets, distancés, dans d’autres dimensions ou fantasmés ("Ailleurs"), des tortures viscérales des affres de la jalousie et la douleur cannibale ("Dans le silence des agneaux").

Daguerre et Bertille chantent le couple, certes, mais dans ce qu’il a de moins évident, des tournants qui font céder ou consolident les relations nées d’un manque de rien et qui finissent pas tout combler. Sur des rythmes accrocheurs et des mélodies entraînantes, le duo propose une nouvelle vision de la chanson d’amUr : "Des histoires où on pleure, des histoires sous la lune, des histoires en douceur qui se glissent sous la lune, des histoires où le ciel nous laisse du répit, des histoires qui s’invitent sur les tables du délice, des histoires où tes lèvres sont là-bas si j’y suis…" ("Des histoires").

Réalistico-cute.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mandragore de Daguerre
Une 2ème chronique de l'album Mandragore de Daguerre
Daguerre en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Daguerre en concert à Théâtre des Déchargeurs (octobre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Daguerre
Le Soundcloud de Daguerre
Le Facebook de Daguerre


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=