Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Carte du Temps
Théâtre 13  (Paris)  avril 2015

Comédie dramatique de Naomi Wallace, mise en scène de Roland Timsit, avec David Ayala, Oscar Copp, Abder Ouldhaddi, Lisa Spatazza, Afida Tahri et Roland Timsit.

Auteure humaniste, embrasant le monde de son souffle poétique, Naomi Wallace s'entête à rêver un monde meilleur.

En trois mouvements symboliques, elle s'empare du conflit israélo-palestinien et de ses répercussions irakiennes pour dessiner une "carte du temps" où les blessures cautérisées seraient les points d'eau et de vie et plus du tout les marques de la mort et de la désolation.

Texte fort, clair, à hurler autant qu'à murmurer, "La Carte du Temps" est une proposition nécessaire, presque ultime. Si sa voix n'est entendue que par les convaincus de bonne volonté, elle signifierait peut-être que la barbarie aurait définitivement la voie libre.

Pour ouvrir ce champ de paix, Roland Timsit a conçu les marques de l'évidence : un acteur forme un carré délimité par une barrière de sable, prête à être effacée si le temps est venu, dans lequel les acteurs viendront pousser leurs cris et dire leur vérité. Tout autour du carré ainsi délimité, des chaises sur lesquelles seront assis des spectateurs et des acteurs au repos.

Trois récits, donc. Trois moments singuliers. Sans liens autres que l'après-malheur. Un père Palestinien vient respirer le souffle d'une infirmière israélienne qui a reçu les poumons de son fils mort. Dans le zoo détruit de Rafah, une mère palestinienne parle avec un soldat de Tsahal mort dont elle a accompagné l'agonie. A Bagdad, un colombophile parle de ses oiseaux aussi morts que ses proches.

Evidemment, les trois séquences ne distillent pas la même intensité et l'on pourra trouver que le premier temps, intitulé "Entre ce souffle et toi", est un peu lent à démarrer et ne paraît qu'une variation sensible sur le thème métaphorique souvent utilisée du corps greffé où les "ennemis" sont forcés de cohabiter.

Heureusement, "Un état d'innocence", moment moins réaliste, pour ne pas dire totalement onirique, fait basculer le texte de Naomi Wallace vers une autre dimension, notamment grâce à Afida Tahri, toute en émotion dans les habits de la tragédie antique ».

Quant au monologue épique et truculent de la troisième vison, "Un monde qui s'efface", il est porté par l'énergie incommensurable de David Ayala. "La Carte du Temps" cesse alors d'être une pièce parlant du Moyen Orient pour devenir une œuvre universelle, un plaidoyer tonitruant pour la raison contre la déraison qui tue les colombes.

Roland Timsit et ses acteurs se sont appropriés le message lancé par Naomi Wallace. Il faut les écouter le défendre avec une réelle conviction teintée de poésie dans ce spectacle qui a la belle ambition de servir la cause des hommes.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=