Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peïo & The Mermaids
I NI CE  (Altraiz 64)  mars 2015

Peïo, c’est le nom de scène de ce poète un peu rêveur, un peu voyageur. L’histoire raconte qu’il n’a pas pu assurer l’entière promotion de son premier album, d’où un succès mitigé (ne cherche pas d’excuse, ils n’y connaissent rien, voilà tout… et ce monde est impitoyable, oui).

Peïo ne baisse pas les bras, Peïo est têtu comme un gaulois, pas à pas, Peïo se replonge dans les délices de la création et nous offre un second album, tout en délicatesse et en ondulations tribales : I NI CE. Et en mélancolie, douce et amère.

Le malheur a ça de bon qu’il nous fait reconnaître nos amis, et les amis de Peïo sont musiciens, une joyeuse bande de Mermaids (Alex Tolub, Toma Milteau, Pierre Sangra, Gabriel Druot, Julien Lefevre, Gaëtan Boudy et Julien Simiand… je crois que je n’ai oublié personne), certainement rieurs et rêveurs. Avec un certain talent pour tâter de la corde également. C’est grâce et avec eux qu’il a enregistré cet album composé de toutes parts par ses petites mains pleines de doigts et ses oreilles affutées comme un vent salé.

I NI CE veut dire merci en bambara. Et c’est peu de dire que l’album entier respire la douceur sensible que seuls les détenteurs d’une âme peuvent inspirer. Car Peïo est l’heureux détenteur d’un prix pour poète, et soyez certain qu’il ne l’a pas volé. Et peu importe que ce prix date un peu, sa poésie n’a rien d’obsolète. Elle penche plutôt vers l’intemporel et l’universel.

Au-delà de la musique africano-malienne, franco-raffinée, poético-bienveillante, en cordes et en cordelettes, la musique de Peïo est l’invitation au voyage, au-delà des mers, plus haut, plus loin, de la balade dominicale autour du lac au cheminement intérieur, I NI CE est une évasion, un regard tourné vers l’horizon. Un bel horizon, un coin de ciel sans nuage, un apaisement entre les tourments, une paix de l’âme réconciliée. Et ça fait du bien. Sans la culpabilité d’avoir avalé des mauvaises calories avant le twiki-beki-bikini.

Sans naïveté ni mièvrerie, Peïo sait concilier mélancolie passéiste et désir d’avancer. Et ça, c’est diablement sexy. Chanté en français et joué en africain avec un N’goni, "instrument aérien doté d’une âme", l’album lace le lien du beau et du douloureux.

Un instant, s’adonner à la contemplation positive :"Je reste émerveillé de ces paysages subtils, je reste émerveillé de la force de la vie, de ce souffle qui suffit" ("Je reste émerveillé") ; se laisser aller à une triste mélancolie pour faire revivre les disparus dont l’absence nous creuse chaque minute : "son sourire enfouira mon cœur sous des cendres brûlantes, rejoindre les étoiles au plus près de toi" ("Libre").

Le destin, la tristesse de la séparation, le deuil, l’acceptation, le goût qui reste, les souvenirs qui flottent comme un monde où se réfugier… C’est la vie dans tous ces états que nous conte Peïo, de ce qu’elle a de plus cruel à ce qu’elle déploie comme subterfuge pour nous faire l’aimer passionnément.

Dans cet album, j’ai trouvé une douce ambiguïté entre la vie et la mort, là où la perte est relativisée par ceux qui restent, mais non moins douloureuse. J’ai trouvé une douceur de vivre au contact d’éléments aussi ancestraux que le vent ou les montagnes sculptées dans le temps. J’ai trouvé une forme d’apaisement face à la culpabilité, un arrêt sur tendre image. Un album qu’on récolterait sur le chemin du mieux, une sagesse gagnée au fil de la vieillesse.

En toute mélancolie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'Ombre et la Lumière de Peïo

En savoir plus :
Le site officiel de Peïo & The Mermaids
Le Soundcloud de Peïo & The Mermaids
Le Facebook de Peïo & The Mermaids


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=