Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arcade Fire
Interview  (Paris)  1er mars 2005

Funeral, le premier album d'Arcade Fire sort enfin en France. L'album est en fait disponible depuis six mois en import et récolte un peu partout des chroniques dithyrambiques. L'occasion de discuter avec Régine Chassagne et Win Butler, les deux piliers de ce collectif canadien.

Pouvez-vous revenir sur les conditions de formation d'Arcade Fire.

Win était aux Etats-Unis, au Texas. Il a fait un peu d'études, mais ça ne le passionnait pas plus que ça…Il est parti à Montréal, un peu comme ça, sans trop réfléchir. On s'est rencontré deux semaines après son arrivée. Moi j'étudiais le jazz et je faisais de la musique médiévale. On a commencé à écrire des chansons, et aussi à sortir ensemble.

Et en ce qui concerne les autres membres du collectif ?

On a enregistré une démo dans une grange avec des amis glanés ça et là. Après, le groupe s'est dissout, et Richard (Reed) qui nous avait enregistrés venait de se séparer de son groupe. Will Butler, le frère de Win est arrivé de Chicago, entre deux cours de fac. Maintenant le line-up est stable…

Les éloges foisonnent au sujet de votre disque, votre concert au nouveau Casino est complet… Vous réagissez comment à tout cet abattage médiatique ?

Nous ne réalisons pas trop ce qui nous arrive. C'est assez excitant. On a tous très hâte de jouer ce concert à Paris. Nous sommes assez surpris pour le disque, mais bon, nous ne sommes pas naïfs…Les gens sont toujours attirés par la nouveauté. Peut être que notre prochain album sera une déception…

Il y a une certaine effervescence créatrice au Canada. Un tas de nouveaux groupes talentueux débarquent (The Dears, Metric, Broken Social Scene….) Que se passe-t-il donc en ce moment au Canada ?

Je ne sais pas. C'est peut-être parce que le genre de musique jouée par ces groupes répond à une certaine attente du public…

Venant de Montréal, êtes-vous proches de groupes comme Godspeed You Black Emperor, de toute cette scène "Constellation" ?

Pas vraiment, nous sommes surtout proches géographiquement, c'est tout…

Pendant l'enregistrement de l'album, certains membres ont été touchés par la mort de proches… L'album s'est-il fait dans la douleur ? Avez-vous eu la volonté de faire un album concept ?

Non, pas du tout. En fait cet album est rempli de double-sens. La plupart des chansons écrites n'ont pas de rapport avec la mort des proches du groupe. Les décès sont venus plus tard, vers la fin de l'enregistrement Les funérailles ne sont pas forcément tristes. Les enterrements sont parfois l'occasion de voir des gens de la famille que l'on ne voit jamais…

Donc cet album n'est pas une catharsis… ?

Non, la musique n'est pas une thérapie pour nous… Nous sommes motivés par la création artistique. Certaines chansons étaient écrites depuis quatre ans. Nos morceaux ne contiennent pas uniquement d'éléments autobiographiques. Ils laissent aussi part à l'imaginaire…

Comment se passe la composition au sein d'Arcade Fire ?

Win et moi composons les chansons ensemble. Tim et Richard nous aident beaucoup pour les arrangements. On est toujours ensemble avec Win, (sauf maintenant, car Win est introuvable…), donc c'est un travail de composition collective. Win écrit pas mal de paroles, mais moi j'en écris également.

Vos textes sont influencés par la littérature ?

Win lit beaucoup d'auteurs russes. J'ai lu beaucoup de littérature médiévale, des choses assez bizarres, en vieux français.

Quelles sont vos influences musicales ?

Je n'ai pas vraiment de culture rock indépendant. Win a écouté beaucoup de pop-rock, Cure, New Order, Echo & the Bunnymen…

On aurait pu vous retrouver sur le label constellation, mais vous avez signé sur Merge. Pourquoi ? (On a retrouvé Win !!!!)

Le son constellation est très stéréotypé, nous ne rentrons pas vraiment dans leurs critères. Je suis assez content d'être sur Merge. Et puis ce n'est pas un label hype. Ils ont toujours fait un boulot énorme pour la musique indépendante. Ca fait quinze ans qu'ils sont là…

La pochette de l'album est assez originale. Qui a conçu le graphisme ?

Nous avons travaillé avec Tracy Maurice, c'est une très jeune artiste de Montréal.

Pour finir, pouvez-vous résumer votre musique en trois mots ?

Après une longue hésitation : Car, Crash, Rainbow.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=