Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nicolas Comment
Rose Planète  (Kwaidan Records)  avril 2015

D’abord une jeune femme, brune peut-être, aux cheveux longs. Elle est allongée sur le lit, le sexe glabre, tout juste vêtue d’un porte-jarretelles et de bas nylons, d’un peu d’essence de Guerlain aussi. Une chambre d’hôtel où les dorures se mélangent aux tentures roses, rouges. La belle est endormie, sa poitrine bouge au rythme de sa respiration, elle-même calquée sur une musique symphonique. Dans cette atmosphère planent les notes, les mots de Nicolas Comment.

Après le très mitigé Retrouvailles, qui proposait avec l’aide du musicien Xavier Waechter une adaptation musicale de la prose du poète Bernard Lamarche-Vadel, Nicolas Comment présente son troisième album Rose Planète, bande son d’une histoire d’amour largement teintée d’érotisme et de poésie (il faut ajouter à celle de Comment les plumes subtiles de Marie-Laure Dagoit, de Fabrice Delmeire et Chloé Delaume) et portée par une envoûtante musique symphonique écrite conjointement avec le pianiste et compositeur Maxence Cyrin.

Rose Planète est un hymne à la femme, à sa beauté, à sa sensualité et à ses aspects dramatiques, à la vénéneuse passion qu’elles peuvent créer et s’incarne via la superbe Milo McMullen (actrice et bassiste d’Arnaud Fleurent-Didier), muse du chanteur, diverses références (Brigitte Bardot dans "Camille", Dita Von Teese dans "Dites à Dita" ou encore Greta Garbo dans "Remora") et le personnage de femme fatale, de femme fantasme, femme libre, appelé "Sexie" qui traverse le disque ("Tu t’appelles Sexie", "La Chambre de Sexie") imaginé par Marie-Laure Dagoit (écrivain et directrice des étonnantes et subversives éditions Derrière la Salle de Bain).

Romantisme noir caché "sous la soie et la dentelle", l’amour comme idéologie, dernière illusion et espace de liberté, érotisme parfois impudique qui se cache derrière la raison. Le parlando andante de Nicolas Comment, poétique et littéraire, fait de versification, de césures, rimes…, se mêle à des chœurs féminins aériens, à de superbes mélodies et aux notes capiteuses d’un orchestre lyrique post-romantique entre tempête et passion. Un univers musical, plutôt réussi et très éloigné du rock presque new wave des premiers albums du chanteur / photographe.

Rose Planète s’est construit chez Rodolphe Burger dans les Vosges puis à Tanger, fait de multiples rencontres (Christophe, Gérard Manset, Mïrka Lugosi et le photographe fétichiste Gilles Berquet), où l’on compte de nombreuses références (Rose poussière de Jean-Jacques Schuhl, Paul Bowles, Yves Simon, William S. Burroughs, Baudelaire, Pierre Louÿs…). Enivrant, exalté, charnel, ce disque évite les clichés et les écueils dans lequel il aurait pu facilement tomber et se révèle grâce à un véritable art littéraire et de grandes mélodies être totalement magnétique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nous étions dieu de Nicolas Comment
La chronique de l'album Retrouvailles de Nicolas Comment & Xavier Waechter

En savoir plus :
Le site officiel de Nicolas Comment
Le Facebook de Nicolas Comment


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=