Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Raphaël
Somnambules  (Play On / Paris 1900)  avril 2015

Raphaël : chanteur issu d’un milieu bourgeois, à l’allure androgyne, qui a vendu 1,8 millions CD du même album il y a une décennie, dont les textes frôlent parfois la poésie ou le surréalisme… Bref, auteur / compositeur / interprète qu’il est assez bien vu de mépriser en arguant un côté "commercial", assez usurpé au vu de ses deux derniers opus tellement sombres et en décalage avec Caravanes que peu d’oreilles se sont hasardées à les écouter.

Cette fois, il revient avec Somnambules, un album sur l’enfance, accompagné d’une chorale d’enfants ; ça sent bon le flop et la niaiserie. Sauf que non, et c’est heureux ; durant les 32 minutes de ce disque, on se régale !

L’enfance made in Raphaël, ce n’est pas un package rose-bonbons acidulés, sourires et bienveillance. Cela aurait pu, vu la sienne (en tout cas, ce qu’il en dit). Mais l’époque n’est pas à la niaiserie. Dans ses textes, on retrouve la violence des angoisses enfantines ("Somnambules") de l’éducation ("Arsenal"), la violence des bagarres "pour rien" si ce n’est pour la fraternité ou le sentiment d’appartenance à un groupe qui naît de ces bastons ("Sur mon dos"), la violence sociale ("Ca sent l’essence"), la violence de la solitude intime quand un drame endeuille le cocon familial censé protéger ("Maladie de cœur"), la violence de la nostalgie ("Ramène-moi en arrière").

Des paroles sombres, une voix grave. De l’acoustique exclusivement. Mais au milieu de cette tristesse, la légèreté et la vivacité des voix d’enfants d’une chorale d’école, absolument pas professionnelle, qui portent Raphaël et l’emportent comme des eaux vives. La tendresse du chanteur, jeune papa, afflue également, pas de digue possible, c’est bien là. La chaleur de ses paroles susurrées dans "Tous mes petits enfants" (sur une voix aigue exceptionnellement), leur empathie dans "Somnambule", leur douceur dans "Sur mon dos" constituent le "petit truc en plus" de cet album, indéniablement.

Il y a quelques années déjà, Raphaël avait assuré lors d’une interview télé qu’être en couple et avoir un enfant, c’était ça la liberté. Parce que cette bulle d’amour formait une base solide qui protégeait de tout et donc permettait tout. Le chanteur a réussi à faire ressentir cette idée dans Somnambules. Mais il s’y dégage aussi et surtout une impression paradoxale de tendresse et de brutalité, de naïveté et de dureté, toutes ces émotions et ces vérités propres à l’enfance.

Somnambules est un album qui laisse, une fois encore, des mélodies et des textes qui s’éparpillent et tournent dans la tête. Peut-être le meilleur opus de Raphaël, même s’il connaîtra certainement un accueil plus mitigé car un peu moins aisé à saisir que Caravanes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gabriel Fauré : Horizons de Pierre Fouchenneret - Simon Zaoui - Raphaël Merlin - David Lefort
La chronique de l'album Lignes Parallèles : Haydn - Lipatti - Mozart de Julien Libeer & Les Métamorphoses & Raphaël Feye
Raphaël en concert au Festival des Terre-Neuvas de Bobital 2004
Raphaël en concert au Centre ville (2 juillet 2004)
Raphaël en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Raphaël en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Raphaël en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Vendredi
Raphaël en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - samedi 14 septembre
Raphaël en concert à Georges Belliveau - Annette - Caroline Savoie - Les Païens - Isabelle Longnus - Raphaël Bu (lundi 21 et mardi 22 mars 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Raphaël
Le Facebook de Raphaël


Nathalie Clément         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=