Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Courtney Barnett
Sometimes I Sit And I Think, And Sometimes I Just Sit  (Marathon Artists Limited)  mars 2015

Sometimes I Sit And I Think, And Sometimes I Just Sit est un véritable roman. Pas du genre à vous retourner les méninges, à vous pousser dans des retranchements de réflexion métaphysique ou à provoquer le débat. Non. Courtney Barnett, en conteuse aimable et à peine farouche, abreuve son auditoire de petits rien. De petites histoires qui intègrent pourtant la trame d'un grand album. C'est que l'opus en question profite d'un déchaînement monstrueux de culture. C'est une bête à tête multiple qui chique dans toutes les directions et qui d'un coup de dent chanceux finit par happer une oreille ou deux.

Musicalement d'abord, c'est un concentré de mélodies grattées avec la passion de l'amoureux frustré et la douceur d'un vieux punk sous LSD. Pour faire bref, ça gigote dans tous les sens et ça s'improvise aussi caressant qu'une brisé d'été. Et si du haut de sa voix blasée Courtney déblatère ses petites vérités, on ressent le malin plaisir que l'artiste prend à balancer sur tout ce qui passe à porter de ses cordes vocales.

Depuis la ville de Preston ("Depreston"), en passant par le mode de vie bio, Courtney n'hésite pas, sourire au coin, à jouer la carte du second degré. Parfois en imposant carrément un refrain contradictoire ("I Wanna Go Out, But I Wanna Stay Home"),  l'artiste ménage son effet avant de passer d'un jeu doux amer à un rift véloce. Une construction dichotomique qui a pour mérite de définir Courtney comme une artiste ambivalente est forte d’une culture musicale riche et populaire. Tout autant capable de divertir avec ses constructions efficaces qu'avec ses histoires, cet opus introduit Courtney Barnett comme l'héritière d'une culture musicale que l'on imaginait enterrée quelque part sous le rock and roll hall of fame.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Lotta Sea Lice de Courtney Barnett & Kurt Vile
La chronique de l'album Tell Me How You Really Feel de Courtney Barnett
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty

En savoir plus :
Le site officiel de Courtney Barnett
Le Soundcloud de Courtney Barnett
Le Bandcamp de Courtney Barnett
Le Facebook de Courtney Barnett


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=