Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Daphné
L'émeraude  (V2)  mars 2005

La fameuse nouvelle scène musicale française est l'objet d'une OPA amicale des jeunes adulescents qui n'ont pas tout à fait quitté l'enfance mais qui croquent déjà à belles dents les roses de la vie.

Après l'avalanche d'auteurs-compositeurs-interprètes masculins affectionnant les noms en forme de double prénom, voici en symétrique la déferlante féminine qui se contente d'un prénom.

Parmi elles, physique hybride de Kate Bush et Liane Foly, Daphné a placé son premier album L'éméraude sous le signe du vert de l'émeraude, couleur de la vie et du printemps, couleur de Venus, déesse de l'amour et de la beauté pour un répertoire romantico-sensuel.

Et si d'aucuns vient les chansons de Daphné comme un pays imaginaire de contes et de légendes, il faut préciser qu'il ne s'agit pas de contes pour enfant.

Car Daphné, la chasseresse, si elle veut pas vivre dans une pomponnière et reste insensible à la danse de la muselière ("L'insoumise"), elle ne se lasse cependant pas de traquer l'amour sous toutes ses formes et le grand méchant loup risque bien de se faire dévorer.

En filigrane dans "Un homme sous influence" sur la perte de l'être aimé ("L'homme qui n'entend plus le berceau de son cœur/Tellement il n'y tient plus au parfum du bonheur"), "Anna" sur l'enfance perdue ("Un nid de roses autour de toi j'ai mis/Comme une guirlande de choses pour là où tu es partie/A toutes petites doses on tombe du nid/Pour se relever des nues aussi") et même sous les faux airs de comédie musicale à la Bernstein de "Trafalgar square" ("On s'amusera à tamiser nos nuits/Tu sais quoi on chantera sous la pluie/C'est si beau London quand on s'abandonne").

Quant aux autres, elles explorent toutes les pistes de l'amour confiant avec "Ton coeur" ("Dis moi de quoi le cœur est fait/Mon cœur à moi entend le tien dans son langage où les horloges fabriquent des rythmes inconnus")

à l'amour solaire de "Théo soleil" rappelant le pop rock sexy de Niagara ("Théo je t'adore même quand tu dors chut !") et "Le réveil" ("Réveille toi mon amour/Il est solaire ce temps qui divague/Emmène-nous maintenant")

et son versant lunaire avec "Sagamore" ("Quand tes reins antilope grondent et sur ma peau galopent/J'ai des airs qui me trottent qui longtemps après me portent/Sourcier Sagamore qui repart au matin à l'envers sur ses mains") qui rappelle Brigitte Bardot dansant dans Et Dieu créa la femme de Roger Vadim.

Un amour terriblement sensuel ("La nuit des fous") et explicite avec "Il viaggio" à la recherche des mains de l'homme sur son corps, voire torride dans "La danse du loup" ("Envolé ton sombrero j'ai vu ton bas j'ai vu ton haut/Je n'en peux plus de l'attendre/Je veux mon loup et ça m'emporte").

Et ce voyage au pays du cœur à fleur de peau passe par une écriture très personnelle, un registre musical varié, du mambo à la pop, et, surtout, par une voix atypique, une voix brute aux brusques ruptures et aux émouvants trémolos, en parfaite adéquation avec les textes.

Impossible de rester insensible !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Carmin de Daphné
La chronique de l'album Treize chansons de Barbara de Daphné
La chronique de l'album Iris Extatis de Daphné
Daphné en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (vendredi)
Daphné en concert au Festival Mythos 2005
Daphné en concert au Café de la Danse (30 avril 2005)
Daphné en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
Daphné en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Daphné en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 décembre 2021 : Ca sent le sapin

C'est bientôt Noël ! ça sent le sapin dans les maisons et les appartements, il ne vous reste plus qu'à vous inspirer de notre sélection culturelle pour y glisser quelques beaux cadeaux dessous. Voici donc notre sélection et bien entendu le replay de la MAG #38

Du côté de la musique :

"Le cirque de consolation" de Léonie Pernet
"Elements" de Thomas Gonzalez Trio
"Pensées rotatives" de Théo Girard
"Ins & outs" de Skalli
"Ilium - Complexe" de Pierre de Bethmann
"Juste derrière toi" de Ottis Coeur
"Jonathan Richman & The Modern Lovers" est le thème de la nouvelle émission de Listen In Bed
"Still moving" de Justin Adams & Mauro Durante
"Last of the fishing days" de Jérôme Piétri
"Concerto pour piano en ré mineur, Sonates pour violon de Brahms" de Geoffroy Couteau et Amaury Coeytaux
"Tuberose" de Amanda Lear
et toujours :
"Voltiges" de Tristan Pfaff
"Tormenta" de Sweet Needles
"Padre padrone" de Nicolas Paugam
"Merci bisou" de Monokini
"En la selva numerica" de Mekanik Kantatik
"Little odetta" de Little Odetta
"Galles / Ecosse" le mix de la semaine de Listen In Bed
"Excuse my french" de Julien Bouchard
"Gottfried von der Goltz - Concerti all'arrabbiata" de Freiburger Barockorchester
"Bardainne Jaumet" de Bardainne Jaumet
Maidavale et Cavale en concert au Fil

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Music-Hall" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Belles Amies" au Théâtre du Roi René
"My dead bird" au Théâtre Les Déchargeurs
"100% Marianne" au Théâttre du Petit Gymnase
"J'ai toujours voulu faire bien" au Théâttre Les Déchargeurs
"Soixante minutes dans la vie d'une forêt" au Théâtre La Reine Blanche
les reprises :
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre Le Local
"Les dézingués du vocal" à la Comédie Bastille
"Opérapiécé" au Théâtre Le Lucernaire
et les autres spectacles à l'affiche en décembre

Expositions :

"Alexej von Jawlensky - La promesse du visage" à La Piscine à Roubaix
"Jean-Jacques Henner, dessinateur" au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
et les autres expositions à l'affiche en décembre

Cinéma :

la semaine cinéma en 5 bandes-annonce
en streaming gratuit avec :
"Toni Erdman" de Toni Erdmann
un spécial Espions avec :
"Espions" de Nicolas Saada
"Le Dossier 51" de Michel Deville
"L'espion de la dernière chance" de Werner Klinger
"Mata Hari, Agent H21" de Jean-Louis Richard

Lecture avec :

"3 minutes pour comprendre la 2de guerre mondiale" de Benoit Rondeau
"47 cordes, première partie" de Timothé Le Boucher
"Les détectives sauvages" de Roberto Bolano
et toujours :
"American predator" de Maureen Callahan
"Je suis l'abysse" de Donato Carrisi
"La première guerre mondiale dans le pacifique" de Maxime Reynaud
"Le cabanon à l'étoile" de Hélène Legrais
"Rock'n'roll justice" de Fabrice Epstein

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=