Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Francos Gourmandes #4 (édition 2015) - Vendredi 12 juin
Skrib - Pethrol - Sinsémilia - Asaf Avidan - Fauve  (Tournus, Saône-et-Loire)  12 et 13 juin 2015

Quatrième édition des Francos Gourmandes à Tournus en ce mois de juin 2015 : les esprits bourguignons se sont-ils apaisés depuis l’implantation fortement contestée de ce festival gourmand sur leurs terres ? Pas vraiment. Les âpres négociations qui en ce début d’année civile ont permis de décider si le festival allait perdurer ont été largement relayées par les médias locaux ; certains (beaucoup, dont je fus) ne cachèrent pas leur étonnement en voyant que les coupes sombres des municipalités et conseils régionaux français en terme de subventions culturelles n’atteignaient pas les Francos Gourmandes. Polémique politique, conception de la "culture" : trouble mélange qui donne depuis quelques années déjà un goût plutôt amer à chaque édition.

On ne peut pas dire pourtant que le festival s’entête sans réflexion. Suivant son évolution depuis 2012, je ne peux que constater les diverses reconfigurations qui, chaque année, tente d’améliorer la recette "Francos Gourmandes" - du nombre de jours au nombre de scènes, en passant par le nombre d’exposants... Les choses s’affinent, certes, mais il est possible de "tiquer" sur certains points : tablant sur l’insertion locale des acteurs (gastronomiques et musicaux) pour implanter au mieux sa structure, cette édition 2015 fut riche en chefs mais pauvre en groupes locaux (là où l’édition 2014 avait joué une belle carte)...

Pour ce vendredi 12 juin, le menu est assez éclectique : du hip hop (Skrib), de l’électro-pop (Pethrol), du reggae (Sinsémilia), du folk-rock (Asaf Avidan), et du... Enfin, Fauve, quoi.

Skrib est un rappeur naissant à la plume acéré et au flow déjà bien assuré. Pour l’ouverture d’un festival souvent considéré comme "familial", il est clair que le jeune homme réussit un tour de passe-passe plutôt étonnant, en raison sans doute d’une énergie communicative que cherchent à capter d’emblée les premiers festivaliers. Skrib représente parfaitement l’idée que je me fais d’un certain (bon) rap : une chose vindicative sans être forcément violente, une révolte malgré tout empreinte, dans les textes et la musique, d’une grande naïveté et ce en dépit de l’authenticité de l’expérience racontée. Déformation professionnelle qui ne tient qu’à moi : les petites faiblesses des textes m’apparaissent toujours comme des éléments rédhibitoires, quand quelques perles lexicales viennent à me faire hocher la tête avec approbation – le rappeur n’échappe pas à cette règle personnelle involontaire. Néanmoins : Skrib est un homme à suivre, s’il poursuit son chemin avec exigence et patience.

Ayant raté des milliers d’occasions de voir Pethrol sur scène, il m’est agréable de pouvoir, assise dans l’herbe fraîche, déguster leur concert. Le duo fille-garçon a le vent en poupe, mais celui-ci a sans nul doute une saveur particulière qui n’est pas seulement liée au doux effet de mode de l’électro-pop. Il y a d’abord la discrétion percutante de Cédric Sanjuan et le naturel déconcertant d’Héloïse Derly, il y a ensuite cette fameuse hybridité des genres qui s’installe sans qu’on y prenne garde et cette (très bonne) surprise de tomber sur une musique douce, travaillée et intelligemment complexe.

Ceux qui me suivent ici savent que le reggae... Bon. Sinsémilia quand même. Les dreads ont blanchi, mais le discours est toujours aussi engagé. Entre chaque morceau, on agite les consciences avec la même verve et la même conviction qu’il y a... longtemps. Et c’est tout à leur honneur, puisqu’on fréquente assez les festivals pour savoir que ces prises de position sont plutôt rares. Les morceaux intimistes plaisent aux fans qui chantent une phrase sur deux – de "Tout le bonheur du monde" à la "Mauvaise réputation" de feu Brassens. Et là, tombe la pluie, tombe la pluie.

C’est, approximativement, la septième fois que je vois monsieur Asaf Avidan sur scène. Suis-je lassée ? Point du tout, car de tous ses concerts, celui-ci fut le plus sincère, le plus naturel et le plus généreux de ma collection – en terme de musique, de lumière (lire : photographie !) que de rapport au public. Avidan est un précieux donateur de la chose musicale, qui sait être populaire et proche de son public sans métamorphoser sa musique en une infâme soupe – sa voix, de toute façon, et la façon dont il l’exploite, l’en empêchera...

Pour le reste... Je vous propose une équation simple : pas de photos autorisées = pas de chronique du concert de Fauve. J’aurais aimé faire du flou artistique et délicat avec leur dos et leurs mots, mais les compères en ont décidé autrement. Tant pis.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pethrol en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2014 - Les iNOUïS
Sinsémilia en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Sinsémilia en concert au Festival Festa Dies 2004
Sinsémilia en concert au Festival Alors..chante ! 2005
Sinsémilia en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (dimanche)
Sinsémilia en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Asaf Avidan en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (mardi 23)
Asaf Avidan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2013 - samedi
Asaf Avidan en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (jeudi 22 août 2013)
Asaf Avidan en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Asaf Avidan en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
Fauve en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Fauve en concert au Grand Mix (samedi 11 mai 2013)
Fauve en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Fauve en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
Fauve en concert au Festival Les Indisciplinées #8 (édition 2013) - 7 & 8 novembre
Fauve en concert au Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
Fauve en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Fauve en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Fauve en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Jeudi
Fauve en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Les Francos Gourmandes
Le Facebook du Festival Les Francos Gourmandes

Crédit photos : Sophie Hébert


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=