Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wild Idea
Dan O'Brien  (Editions Au Diable Vauvert)  mai 2015

Paris, le métro, collés les uns contre les autres, cette promiscuité que l’on n’accepterait jamais ailleurs sauf dans ces moments là. Je vais au travail, je n’ai pas le choix, frotte-toi si tu veux, mais laisse-moi juste assez de place que je puisse lire et partir loin, très loin, de l’autre coté de l’Atlantique, là où il y a des idées sauvages, des grands espaces, des horizons, du silence, de l’air quand la vie ici n’est que ville, béton, bruit, pollution, pardon j’arrive à Invalides, je reprends dans cinq minutes…

Cinq minutes plus tard, c’est-à-dire vingt minutes plus tard le temps parisien se délaye, je suis toujours dans les grandes plaines, j’ai envie de savoir ce qui arrive dans la vie de Dan O’Brien, parce que voilà, Wild Idea raconte la vie de Dan O’Brien sur euh… la temporalité n’est pas son fort, mais pourtant il réussit à nous donner envie de manger de la viande de bison, je sais ça n’a pas de rapport. Pardon, je me rends compte que je ne vous ai pas expliqué de quoi je parle et que comme souvent, je parle tout seul, transformant mes chroniques en soliloque, me perdant moi-même dans le verre d’eau de ma pensée.

Donc le livre, hop ! Quatrième de couverture : voici l’histoire de Dan O’Brien et comment il réintroduit enfin les bisons en liberté sur leur terre originelle. En fait, une fois de plus, la quatrième de couverture ment, oui c’est l’histoire de Dan, de ce qu’il a vécu, c’est plein de petites anecdotes, d’histoires tristes, drôles, parfois frustrantes, parce que parfois sans chute, nous présentant des personnages puis les évacuant quasi aussitôt, c’est l’histoire d’un mec qui veut rendre la terre à qui elle appartient : les bisons, et qui en profite pour raconter sa vie, et sa vie montre que rien n’est si simple, cette femme qu’on aime avec qui on travaille mais à qui on ne parle plus quand les difficultés arrivent, cette belle fille que l’on aime comme sa propre fille et qui au final donnera les plus belles histoires du récit. Et si ce n’était pas tant une ode aux grands espaces mais juste une déclaration d’amour à son métier, et à ceux qui l’on aidé à être là où il est, c’est-à-dire propriétaire d’un ranch près d’une réserve, vendant de la viande de bison "bio".

En évoquant sa tristesse infinie pour les derniers Hespérides du Dakota, comment il tombe presque en amour pour un jeune poulain, comment il va essayer de le monter, comment il s’adonne à la fauconnerie, Dan O’Brien nous fait partager son quotidien, sa soif de grands espaces, d’animaux sauvages qui vous reconnaissent presque, son amour immodéré pour les chiens, les difficultés de monter une entreprise "pour la bonne cause", et sa vraie passion pour les bisons.

Grâce à Wild Idea, j’ai voyagé, j’ai rêvé, j’ai été sur les internets pour voir ce dont il était question, parce que c’est parfois ce qu’il manque, une carte, des images, des repères, quand soudain vous voyez ce qu’est le ranch, ce qu’est concrètement le rêve de Dan, là où il est aux Etats-Unis d’Amérique, tout semble incroyable, son ranch a la taille de Paris, en plus grand en fait.

Pour être franc, je ne sais pas si je vous conseille ce livre ou pas, parfois le côté un peu décousu est un peu gênant, mais ce livre permet de se dire que c’est possible de se battre contre la loi du marché, qu’il faut défendre ses idéaux, aller au bout de ses idées et ne rien lâcher. Il ne vous fera sans doute pas devenir végétarien, mais vous donnera envie de manger mieux, de respecter les animaux, et leurs éléments naturels. Plus profond qu’il semble, ce livre traite également par le cas concret de Dan de l’adoption, l’amour, l’amitié. Bref, l’histoire d’une vie d’un passionné, d’un homme qu’on imagine droit, inflexible, fidèle aux autres et à ses valeurs, un homme que l’on aimerait être.

 
 

sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=