Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wild Idea
Dan O'Brien  (Editions Au Diable Vauvert)  mai 2015

Paris, le métro, collés les uns contre les autres, cette promiscuité que l’on n’accepterait jamais ailleurs sauf dans ces moments là. Je vais au travail, je n’ai pas le choix, frotte-toi si tu veux, mais laisse-moi juste assez de place que je puisse lire et partir loin, très loin, de l’autre coté de l’Atlantique, là où il y a des idées sauvages, des grands espaces, des horizons, du silence, de l’air quand la vie ici n’est que ville, béton, bruit, pollution, pardon j’arrive à Invalides, je reprends dans cinq minutes…

Cinq minutes plus tard, c’est-à-dire vingt minutes plus tard le temps parisien se délaye, je suis toujours dans les grandes plaines, j’ai envie de savoir ce qui arrive dans la vie de Dan O’Brien, parce que voilà, Wild Idea raconte la vie de Dan O’Brien sur euh… la temporalité n’est pas son fort, mais pourtant il réussit à nous donner envie de manger de la viande de bison, je sais ça n’a pas de rapport. Pardon, je me rends compte que je ne vous ai pas expliqué de quoi je parle et que comme souvent, je parle tout seul, transformant mes chroniques en soliloque, me perdant moi-même dans le verre d’eau de ma pensée.

Donc le livre, hop ! Quatrième de couverture : voici l’histoire de Dan O’Brien et comment il réintroduit enfin les bisons en liberté sur leur terre originelle. En fait, une fois de plus, la quatrième de couverture ment, oui c’est l’histoire de Dan, de ce qu’il a vécu, c’est plein de petites anecdotes, d’histoires tristes, drôles, parfois frustrantes, parce que parfois sans chute, nous présentant des personnages puis les évacuant quasi aussitôt, c’est l’histoire d’un mec qui veut rendre la terre à qui elle appartient : les bisons, et qui en profite pour raconter sa vie, et sa vie montre que rien n’est si simple, cette femme qu’on aime avec qui on travaille mais à qui on ne parle plus quand les difficultés arrivent, cette belle fille que l’on aime comme sa propre fille et qui au final donnera les plus belles histoires du récit. Et si ce n’était pas tant une ode aux grands espaces mais juste une déclaration d’amour à son métier, et à ceux qui l’on aidé à être là où il est, c’est-à-dire propriétaire d’un ranch près d’une réserve, vendant de la viande de bison "bio".

En évoquant sa tristesse infinie pour les derniers Hespérides du Dakota, comment il tombe presque en amour pour un jeune poulain, comment il va essayer de le monter, comment il s’adonne à la fauconnerie, Dan O’Brien nous fait partager son quotidien, sa soif de grands espaces, d’animaux sauvages qui vous reconnaissent presque, son amour immodéré pour les chiens, les difficultés de monter une entreprise "pour la bonne cause", et sa vraie passion pour les bisons.

Grâce à Wild Idea, j’ai voyagé, j’ai rêvé, j’ai été sur les internets pour voir ce dont il était question, parce que c’est parfois ce qu’il manque, une carte, des images, des repères, quand soudain vous voyez ce qu’est le ranch, ce qu’est concrètement le rêve de Dan, là où il est aux Etats-Unis d’Amérique, tout semble incroyable, son ranch a la taille de Paris, en plus grand en fait.

Pour être franc, je ne sais pas si je vous conseille ce livre ou pas, parfois le côté un peu décousu est un peu gênant, mais ce livre permet de se dire que c’est possible de se battre contre la loi du marché, qu’il faut défendre ses idéaux, aller au bout de ses idées et ne rien lâcher. Il ne vous fera sans doute pas devenir végétarien, mais vous donnera envie de manger mieux, de respecter les animaux, et leurs éléments naturels. Plus profond qu’il semble, ce livre traite également par le cas concret de Dan de l’adoption, l’amour, l’amitié. Bref, l’histoire d’une vie d’un passionné, d’un homme qu’on imagine droit, inflexible, fidèle aux autres et à ses valeurs, un homme que l’on aimerait être.

 
 

sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=