Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Cri d'Yvonne
Théâtre Laboratoire Elizabeth Czerczuk  (Paris)  juin 2015

Spectacle chorégraphique inspiré d'une oeuvre de Witold .Gombrowicz, mise en scène de Elizabeth Czerczuk, avec Aude Charrin, Elizabeth Czerczuk, Derwinn Green, Agnieszka Grzybowska, Hélène Hazaël, Yann Lemo, Zbigniew Rola, Jenn Shinn et Julien Villacampa.

Mettre en scène le théâtre de l'écrivain et dramaturge polonais Witold Gombrowicz, figure de l'avant-garde polonaise du début du 20ème siècle, est, sous une apparence de facilité liée à sa composante parodique, une gageure tant il ne semble pouvoir se décliner que sous une seule alternative formelle aux propositions antithétiques, celle de l'épure ascétique ou de la démesure burlesque.

Avec "Le Cri d'Yvonne" inspiré par "Yvonne, princesse de Bourgogne", la comédienne, chorégraphe et metteuse en scène Elizabeth Czerczuk propose une troisième voie en rupture absolue avec celles brillamment soutenues par Anne Barbot en 2011 et Jacques Vincey en 2014.

En effet, elle procède par syncrétisme des novations formelles introduites par les metteurs en scène et théoriciens du théâtre polonais Tadeusz Kantor et Jerzy Grotowski et la théorie du théâtre métaphysique de Stanislaw Ignacy Witkiewicz qu'elle explore et développe dans son Théâtre-Laboratoire.

Ce qui se concrétise dans ses "pièces chorégraphiques" dans lesquels s'agrègent théâtre, danse et musique en écartant la primauté du verbe au profit de la dramaturgie du corps de manière à "faire percevoir, par l’acte théâtral, la présence d’une autre réalité derrière les sensations immédiates" qui interagit en cohérence avec l'univers gombrowiczien.

"Le Cri d'Yvonne" constitue une première partie de la pièce "Yvonne, princesse de Bourgogne" qui, écrite en 1933, aborde nombre de thèmes à la résurgente acuité contemporaine - la différence, la normalité et l'exclusion, l'identité et la quête de soi et l'intégration forcée de "l'étranger" - dans une intrigue métaphore du drastique processus biologique de phagocytose.

Dans un royaume imaginaire régi par la pompe scandée par un chambellan s'auto-flagellant au nom de la bourgeoisie exploiteuse et corrompue (Yann Lemo), le roi (Zbigniew Rola), la reine (Agnieszka Gazybowska) et le p'tit prince (Julien Villacampa) réduits à des pantins aux allures d'automate sont momifiés dans leur caste délétère symbolisée par les cadres dorés de la galerie de portraits des ancêtres.

Jusqu'au jour où ce dernier rencontre Yvonne, une niquedouille, fille de basse extraction, muette, moche et molle, qu'il introduit à la cour qui la moleste sans ménagement (Héléne Hazaël, Aude Charrin, Jenn Shinn et Derwinn Green). Là s'achève ce premier volet centré sur le choc des deux univers.

Les comédiens et danseurs interviennent sous les superbes lumières baroques de Sharron Printz, qui ne sont pas qu'éclairages de scène mais sculptent l'espace et les corps, et le texte devenu résiduel est remplacé par une envoutante partition opératique originale procédant par music-fusion composée par Matthieu Vonin.

Elizabeth Czerczuk, qui signe la conception, la mise en scène et la chorégraphie d'un spectacle cohérent avec tant l'esprit, le fond et la forme de l'oeuvre de Gombrowicz, incarne magistralement le rôle-titre et dispense une incarnation sensible de la jeune femme au cri muet, niée dans son essence et contrainte.

Un spectacle exceptionnel et hors norme, qui, bien évidemment, implique pour les néophytes curieux et passionnés de faire abstraction des codes usuels de la représentation pour s'immerger dans une autre dimension théâtrale portée par des officiants totalement investis.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=