Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le banc de l'école
Théâtre Laboratoire Elizabeth Czerczuk  (Paris)  juin 2015

Spectacle conçu et mis en scène par Elizabeth Czerczuk, avec Zbigniew Rola, Agnieszka Grzybowska, Derwinn Green, Julien Villacampa Boya Saura, Hélène Hazaël, Grzegorz Onyszkiewicz, Barbara Medynska-Orzelowska, Ewa Barton et Chantal Pavese.

2015 marque le centenaire de la naissance de Tadeusz Kantor, une des figures-phare de l'âge d'or du théâtre polonais, peintre, écrivain, metteur en scène et théoricien radical du théâtre.

Formé initialement à la peinture et à la scénographie, il signe un théâtre plasticien, influencé par le constructivisme, le dadaïsme, le surréalisme et la quête de la forme pure, qui ne se veut pas la reproduction du réel mais en appelle à un autre regard sur le monde pour constituer un théâtre qu'il qualifie de "théâtre de la mort" fondé sur l'expression du souvenir, du vide et du néant, qui serait une oeuvre d'art en mouvement.

Né dans un siècle de guerre et de mort, Kantor porte également en lui a douleur vive du peuple de Pologne dont l'Histoire contemporaine est celle d'une terre envahie, occupée, annexée, dépecée puis intégrée de force au bloc soviétique.

En marge des grandes messes commémoratives institutionnelles, dans un lieu plus confidentiel, celui de son Thèâtre-Laboratoire, Elizabeth Czerczuk, comédienne et metteuse en scène formée dans sa Pologne natale, a conçu non pas un spectacle "in memoriam" mais un hommage à l'une de ses figures tutélaires.

Intitulé "Le banc de l'école", il s'entend comme un préquel à "La classe morte", opus majeur de Tadeusz Kantor monté en 1977 et devenu mythique, qui présente une macabre sarabande du souvenir au sein d'une modeste et rudimentaire salle de classe désaffectée dans laquelle, dans une superposition des espaces spatio-temporels, trottinent, tels des automates, des vieillards dotés d'un attribut personnel signifiant, et portant tous sur le dos la dépouille de l'enfant qu'ils furent.

Elizabeth Czerczuk y décline, entre autres et avec sagacité, les fondamentaux kantoriens que sont l'association corps-objet, présente dès les années 1940 dans les peintures de Kantor, la figure du voyageur naufragé dans l'espace temps avec sa valise-bouée contenant des fragments de vie rescapés et le mouvement continuel poavec de brusques immobilités telles un arrêt sur image.

Sur scène, sous les lumières crépusculaires de Sharron Printz et accompagnés des compositions musicales de Matthieu Vonin, la troupe menée par Elizabeth Czerczuk convoque, avec un jeu émérite, les équivoques et fantomatiques personnages kantoriens, toujours dans leur attitudes psychotiques et compulsives, mais dans un entre-deux âges, alors que "leur" enfant ne les a pas encore tous vampirisé.

Nombre de témoignages d'époque évoquent la composante hypnotique des spectacles de Tadeusz Kantor. Celle-ci est ici présente, comme dans tous les spectacles inscrits dans ce registre de non-théâtre, que signe Elizabeth Czerczuk qui laissent une trace sensible et "métaphysique". Et ce bienvenu et fervent hommage est à découvrir absolument.

 

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=