Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jean-Louis Murat
Moscou  (Labels)  mars 2005

On se le dit à chaque fois : cela commence à bien faire ! On ne peut pas sortir comme ça 2 ou 3 albums ou équivalent par an sans être irréprochable.

Alors, quand est sorti le double album Lilith, on avait quelques doutes, Pourtant, autant de chansons de qualité sur un seul album, ça frôle la provocation … puis vint ensuite Parfum d'acacia au jardin, album déguisé en DVD avec de superbes images live.

Enfin pour enfoncer le clou, Jean Louis Murat, fut de retour cet hiver en compagnie de Fred Jimenez et de la belle Jennifer Charles pour un très réussi album pop (A bird on a poire) hors du temps et hors de l'orbite habituel (ou tout du moins connu) de notre auvergnat national.

Arrive donc avec le printemps ce nouvel album, intitulé Moscou et rappelant donc de fait le Moujik et sa femme plutôt que Lilith. La couleur de la pochette, l'inscription du titre en cyrillique le confirment : Moscou est un album qui regarde vers l'Est et notamment du côté de Pouchkine auquel "La fille du capitaine" rend hommage.

Pouchkine dont les correspondances ont conduit Murat sur les traces d'un auteur oublié du 19ème siècle, Pierre Jean de Béranger dont il interprète 3 textes sur Moscou ("La bacchante", "La fille du fossoyeur" et "Jeanne la rousse"). Et il ne s'arrête pas là puisque l'album 1829 à paraître (et déjà en téléchargement payant sur son site) est entièrement consacré aux chansons de Béranger.

En attendant, nous voici face à 14 chansons et toujours cette même impression de s'être bien fait avoir en pensant que cette fois ci ce ne serait pas aussi réussi qu'avant. En effet, nous aurions bien du mal à écarter tel ou tel autre titre sur ce disque aux ambiances et aux textes aboutis et succulents.

Déjà présent sur Lilith, Dickon Hinchliffe des Tindersticks récidive ici sur 3 morceaux auquel il apporte à nouveau de plus ("La fille du capitaine") ou moins ("Et le désert avance") discrètes retouches apportant à l'album une douce mélancolie notamment sur "Colin-Maillard". De son côté la très en vue Camille apporte sa contribution sur le duo "L'amour et les Etats-Unis" nous ramenant l'espace d'un instant vers a Bird on a poire.

Mais évidemment, le duo marquant et improbable de ce disque est celui de "Ce que tu désires". Tout d'abord parce que cette chanson est une des plus belles du disque, peut être une des plus belles de Murat si par malheur il fallait faire un choix, mais aussi parce qu'il est interprété avec la très en vue Carla Bruni, fan, paraît il, de Murat depuis longtemps et auteur d'un album de chansons à succès il y a peu (et accessoirement ex mannequin). Et bien malgré tout cela, ce titre réussit à nous captiver par sa mélodie, son refrain sur lequel la voix éraillée de Carla Bruni se marie plutôt agréablement avec la fausse douceur de celle de Murat, décidément voué à faire chanter les voix "difficiles" (Isabelle Huppert, Camille et maintenant Carla Bruni).

Dans un tout autre genre et pourtant tout aussi épatant, "L'almanach amoureux" nous transporte sur les terres paysannes de son Auvergne natale en mettant en chanson les dictons populaires que nous ont appris toutes nos grands-mères.

"Foulard rouge", "Colin-Maillard" ou "La fille du fossoyeur" sont tout autant intéressantes et le "Winter" de fin de disque venu se poser là comme un "(cheyenne) Autumn" célèbre n'est pas pour déplaire ... bien au contraire.

Mélangeant textes originaux et mises en chanson de textes du 19ème siècle cet album est pourtant étonnement cohérent et l'alternance de chansons pop rock comme "Nixon" avec des chansons très intimistes telle que "Ce que tu désires" ou "Et le désert avance" font de ce Moscou une des plus grandes réussites de Jean Louis Murat à ce jour qui, il faut le reconnaître, le temps passant et les albums se multipliant se bonifie avec le temps...

Mais qu'en sera t il d'un hypothétique album de l'automne ? On ne peut pas faire d'aussi bon disque aussi souvent !!!

En attendant, procurez-vous le poème de 1000 vers intitulé 1451, vendu par correspondance uniquement sur le site de Murat, comportant un livre, un CD et un DVD...

 

 

En concert au théâtre Edouard VII à Paris les 4, 11 et 18 avril et dans toutes la France, calendrier complet sur le site de Jean Louis Murat.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les fleurs du mal - Charles et Léo de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Tristan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Le cours ordinaire des choses de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Grand Lièvre de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Toboggan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Morituri de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Travaux sur la N89 de Jean-Louis Murat
Jean-Louis Murat en concert aux Saulnières (28 octobre 2004)
Jean-Louis Murat en concert à La Cigale (17 novembre 2006)
Jean-Louis Murat en concert au Studio Davout (3 septembre 2009)
Jean-Louis Murat en concert au Grand Mix (vendredi 2 avril 2010)
Jean-Louis Murat en concert à L'Alhambra (mardi 23 novembre 2010)
Jean-Louis Murat en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
L'interview de Jean-Louis Murat (20 septembre 2011)

En savoir plus :

Le site officiel de Jean Louis Murat


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=