Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Camille, mon envolée
Sophie Daull  (Editions Philippe Rey)  août 2015

Dangereux, et même mortel, d'être malade en décembre, le mois de la grippe, et de plus la semaine de Noël...

Un médecin traitant qui se contente d'un diagnostic au téléphone, un médecin d'urgence débordé et optimiste, une interne qui "suit le protocole" sans même envisager une investigation élémentaire telle une prise de sang, une ambulance dotée d'une bouteille d'oxygène mais sans le masque ad hoc, et une jeune fille de seize ans décède après quatre jours de fièvre très élevée et d'intenses douleurs paralysantes qui n'alarment que ses parents.

Des parents impuissants, sous le choc de l'état de leur fille unique qui se dégrade au fil des heures, malgré l'administration du médicament "miracle" prescrit par tous, un ordinaire antalgique à base de paracétamol, puis sidérés par son décès.

Cette tragédie est "une histoire vraie" selon la terminologie journalistique, celle de Camille, la fille de la comédienne Sophie Daull qui cherche à savoir, pour comprendre, mais sans quête de responsabilités, au demeurant les principaux "intervenants" prenant soin de se dédouaner par anticipation dès qu'ils sentent le vent du boulet déclenché par l'autopsie, comment une "adolescente à l'inaltérable santé" a pu être si rapidement décimée.

Sophie Daull est une femme de mots, les mots des autres qu'elle reprend à son compte sur scène, de Racine à Carole Thibaut ("Pompée", "Les petites empêchées - Histoires de princesses"), puis les siens par lesquels elle va, engluée dans "la géante orgie de malheur" des jours qui suivent, poser sur le papier la "sinistre chronologie" de la maladie, de l'agonie et de la mort, se sentant investie d'une mission, d'un devoir envers sa fille.

Mais l'entreprise scripturale se poursuit pour raconter "l'après", quand au réveil de nuits médicamentées qui ressemblent à des comas, "il faut s'étonner encore, comme à chaque réveil, d'être en état de continuer à vivre, d'exister".

Une entreprise qui change de nature, de fonction et de destinataire puisqu'elle au-delà du dépassement de la douleur, du devoir de mémoire et du culte du souvenir.

Au témoignage intime et privé adressé à l'enfant mort succèdent, malgré la volonté affirmée de l'auteure de "se garder du requiem égocentré", "cent cinquante pages de béquilles en me souvenant de ce que tu aimais en moi" qui constituent un journal exempt du "sirop de deuil un peu gluant, poème pompeux, élégie larmoyante" et essentiellement autocentré qui traduit déjà, par certaines assertions, la volonté de cette dernière d'en faire un objet littéraire et la conscience d'un possible lecteur.

Ce que confirme la publication des récits, sous la qualification de "roman", dont l'artificialité de la présentation croisée en chapitres alternés brise la chronologie des émotions et altère quelque peu l'empathie du lecteur, et le titre "Camille, mon envolée" qui s'inscrit dans un registre très classique - et usité - des thématiques du deuil et de la mort comme acte fondateur de l'entrée en littérature, au demeurant signifiées par le double sens du terme "envolée".

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "La suture" du même auteur


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=