Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Dame dans l'auto avec des des lunettes et un fusil
Joann Sfar  août 2015

Réalisé par Joann Sfar. France/Belgique. Thriller. 1h33 (Sortie le 5 août 2015). Avec Freya Mavor, Benjamin Biolay, Elio Germano et Stacy Martin.

Signé par Sébastien Japrisot, scénariste et romancier qui a largement contribué au cinéma des années 1960-1970, "La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil" s'inscrit dans le genre du roman policier.

Non le polar standard, mais dans la catégorie récit d'énigme, un "roman-problème", dont la quatrième de couverture lors de sa parution en 1966 - "Rechercher désespérément un assassin pour découvrir que c'est soi-même et tenter d'en réchapper quand on est également la victime, ce n'est pas possible" - rendait compte de la complexité de l'intrigue à laquelle s'ajoutait celle de la construction narrative.

En effet, sur les thèmes du bouc-émissaire et du grain de sable, le premier constituant le second, et imbriquant enquête et quête identitaire, il y brasse les thématiques du double, de la binarité érigée en postulat (bien/mal, vérité/mensonge, rêve/réalité, fantasme/névrose...) et celle du labyrinthe déclinée en road-movie cauchemardesque dans un enchaînement d'énigmes conduisant vers un tragique renversement de perspective.

Une jeune dactylo "emprunte" la voiture de son patron pour aller voir la mer et en chemin, lors d'une première halte, est reconnue comme la dame qui a oublié son manteau la veille. Ce qui augure d'un périple qui va brouiller tous les repères, altérer les frontières du monde tangible, et, paranoïa oblige, la mener sur la voie de la dépersonnalisation d'autant plus fortement ressentie que la "dame", à la personnalité schizoïde, souffre tant de confusion mentale que de troubles mnésiques et identitaires.

Joann Sfar déjoue, ou contourne selon le jugement du spectateur, cette complexité en optant pour une transposition filmique qui ressort au Comic Strip gainsbourgien traité à la manière d'un psychédélique kaléidoscope lynchien qui si elle a dû faire le bonheur du chef chef opérateur Manu Dacosse et les délices du chef monteur, Christophe Pinel.

Son centre d'intérêt ne tenant ni à cette histoire alambiquée, qui donne lieu, en l'espèce, à un pesant dénouement didactique en forme d'indigeste rembobinage à rebours, ni à la psychologie des personnages qui, réduits à des figures de papier animées, ne sont pas incarnés, il privilégie donc une approche formelle maniériste, enquillant effets visuels, dont l'incontournable split-screen hérité de la bande dessinée, et inserts cinéphiliques, sur laquelle les avis pourront osciller de manière radicale entre collage excitant les petites cellules grises pour les amateurs de puzzle et fastidieuse carte d'échantillons pour les autres.

Ce qui aurait pu constituer un exercice de style, certes un peu vain mais, au diable, que le roi s'amuse... Mais, il s'avère largement parasité par un pseudo-érotisme lié à la psyché masculine intégrant le symbolisme, l'animalité et la sensualité attachée à la chevelure rousse, le stéreotype fantasmé de la figure féminine, sainte-nitouche, en l'occurrence avec croix de baptême au cou et sous-vêtements Petit Bateau, révélant une panthère à la sexualité débridée, et le fétichisme, pour le moins esthétique.

En effet, Joann Sfar, qui indique "la seule chose que j'avais en tête en cherchant ma comédienne, c'était l'idée de créer une star", a trouvé la "nouvelle Adjani". Elle se nomme Freya Mavor, et sa plastique, notamment ses longues jambes, ces non obscurs objets du désir filmées sous tous les angles et formats possibles, a fasciné Joann Sfar, pour le moins sa caméra.

Le réalisateur-pygmalion a été vampirisé par la jeune mannequin et actrice écossaise. Quant à sa prédiction, il va falloir attendre les prochaines prestations de la belle Freya Mavor.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=