Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce FestivalChansons et Mots d'Amou (édition 2015)
Marie-Christine Barrault - Simon Dalmais - Camille - Legato - Gael Faye - Chloé Lacan Arènes d'Amou (40)  du 7 au 9 août 2015

A l'heure où de nombreux festivals mettent la clé sous la porte, un petit village a décidé de résister. Ce village ne se situe pas en Armorique, mais dans le sud des Landes, entre Pau et Mont-de-Marsan. Il s'agit d'Amou et de son festival "Chansons et Mots d'Amou" dont le programme trouve son équilibre entre les belles lettres et la musique.
Cette année, pour sa quatrième édition, le festival explorait tous les continents, d'une part à travers les artistes invités, et d'autre part autour de lectures sur le voyage et l'aventure. Pour rester dans cette thématique, c'est une québécoise, Geneviève Morissette, qui est allée couvrir le festival pour Froggy's Delight.

 

Amou tire son nom de la langue d'oc, un voyageur qui avait dit que c'était "un amour de village". Il y a quelque chose de particulièrement chaleureux là-bas. Les 1500 habitants et les visiteurs sont friands de découvertes. Sur la place du village, il y a des "stands" où tout le monde mange ensemble. Ça permet que les artistes, les organisateurs et la population se rencontrent et échangent à propos des spectacles. En plus, il y a des cafés musicaux le matin sur la place principale sous les grands marronniers. On a très vite l'impression de se retrouver en famille. Par son ambiance, sa convivialité et sa créativité, "Chansons et Mots d'Amou" m'a fait penser au "Festival en chansons" de Petite-Vallée, au Québec.

Pour les lectures, c'était Marie-Christine Barrault, marraine du festival qui ouvrait "Chansons et Mots d'Amou" avec des textes de Le Clézio et de Blaise Cendrars. Ça a été une belle introduction. Marie-Christine Barrault est une grande actrice, bien connue aussi au Québec puisqu'elle a joué dans "Jésus de Montréal" de Denys Arcand. Je ne la connaissais que comme actrice de cinéma, mais elle a une belle présence sur scène, elle attire la lumière et évolue avec une grande élégance. Son élocution est parfaite. Le public est très attentif. Pour ma part, je m'étonne que cette lecture ai lieu en plein air.

Les deux jours suivants, c'est Stanislas de la Tousche qui a lu des textes de Stevenson et Kerouac, deux auteurs dont l’œuvre m'est plus familière. Il a aussi lu des impressions de voyage d'Alexandre Dumas. Stanislas de la Tousche, c'est un acteur qui a un physique. Il faut le voir sur scène, il emportait vraiment les spectateurs. Il ne se contente pas de lire des récits de voyage, il réussit à emmener le public en voyage. Accompagné d'une "guitare cowboy", sa lecture est sentie et le ton authentique. Il me fait penser à Richard Desjardins dans sa manière de raconter les histoires. Les deux spectacles ont eu lieu en salle, à cause de la pluie. La salle débordait de monde. Ça a été de très beaux moments.

En ce qui concerne la partie musicale du festival, tous les concerts ont eu lieu en plein air dans les arènes de la ville. Même s'il a plu "à sciau" durant la journée de samedi, le temps s'était calmé en soirée.
Arbon est un artiste originaire de la région d'Amou. Il était visiblement content de se produire dans le cadre du festival, même si son concert a été déplacé du samedi à 18h au dimanche midi en raison de la pluie. Les musiciens étaient tous très bons, en particulier le batteur dont les influences donnaient une coloration musique du monde à l'ensemble. Arbon est un chanteur à textes dont les histoires, dans lesquelles pointent une partie certainement autobiographique, dépassent largement le format habituel des chansons pop. Sa vulnérabilité et son enthousiasme presque enfantin ont séduit le public.

Alexandra Hernandez et Jonathan Mathis viennent de Saint-Pierre-et-Miquelon. Leurs deux voix se marient très bien sur des mélodies interprétées à la contrebasse et au ukulele. Ils empruntent au jazz, à la musique expérimentale et à la chanson. Malgré une musique plus cérébrale que viscérale, Alexandra nous emmène vraiment découvrir son île, ce petit morceau de France à l'embouchure du Saint-Laurent, tout près de "che nous".

Gaël Faye, prix Charles Cros des lycéens en 2013, s'est produit en trio avec les deux chanteurs guitaristes Jearian et Samuel Kamanzi. Il slamme en français et dans des langues d'Afrique, comme le swahili et le lingala. Sa musique va chercher autant dans le jazz funky que la rumba congolaise. On trouve aussi une pointe de soul américaine dans la voix de Jearian. Les textes de Gaël Faye parlent de l'exil et de la fraternité. Sa musique est une belle mise en pratique du message qu'il porte dans ses chansons. C'est un conteur plein de poésie et de finesse. Son projet, sous le nom de Legato, doit vraiment être vu sur scène, car les trois musiciens chanteurs communiquent généreusement avec leur public.

Camille et son frère Simon Dalmais donnaient un spectacle en adaptant des textes de leur père, le poète H. Bassam. Accompagnés d'un orchestre, leurs influences s'éloignaient vraiment de ce à quoi Camille ou Simon nous avait habitué, pour se tourner vers les Etats-Unis. Tout le long du concert, je pensais qu'un bon vieux Creedence Clearwater Revival ferait du bien. Essentiellement chanté en anglais par le frère et la sœur, ce projet permet de découvrir l’œuvre de leur père.Très assumée, très libre, Camille est une virtuose, ce qui n'a pas empêché l'émotion. Lors du rappel, elle est même revenue avec son enfant dans les bras pour interpréter le dernier morceau. Le public a quand même regretté que Camille ne chante aucun de ses propres tubes.

Mon coup de cœur est allé à Chloé Lacan, que j'avais déjà rencontrée à Granby. Elle a "tout déchiré", comme vous dites icite. Elle est folle, se permet tout sur scène. Elle joue de l'accordéon, mais n'hésite pas à se mettre à la batterie. Ses musiciens peuvent interpréter un numéro de claquettes, ou, elle, se mettre à pousser des cris stridents. Quand on écoute du Chloé Lacan, on ne peut pas la cantonner à un style, elle fait du Chloé Lacan. Elle parvient à mélanger les genres dans une recette dont elle seule a le secret. Très à l'aise sur scène, ses interventions sont théâtrales et drôles. Le public en redemande. En rappel, elle est descendue dans les arènes au milieu des spectateurs et a chanté en accompagnant le public jusqu'à la sortie des arènes. "Dé-ménage à trois" est un spectacle qui rend heureux, qui "fout la patate", donne envie de croire que tout est possible, et de crier "AMMMOOOUUU !!!".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Before and after de Simon Dalmais
Simon Dalmais en concert au Festival Chansons & Mots d'amou #4 (édition 2015)
Simon Dalmais en concert au Festival Chansons et Mots d'Amou #6 (édition 2017)
La chronique de l'album Love Musik de Camille Bazbaz
La chronique de l'album Mille bouches de Camille Hardouin
La chronique de l'album Après le Soir de Camille Bénâtre
Camille en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Camille en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Camille en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (samedi)
Camille en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Camille en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Camille en concert au Festival Fiesta des Suds
Camille en concert au Café de la Danse (dimanche 18 décembre 2011)
Camille en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Camille en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Camille en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
Camille en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Camille en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
Camille en concert à Dame de Canton (jeudi 19 février 2015)
Camille en concert à Théâtre de la Verdière (dimanche 17 juillet 2016)
Camille en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
Camille en concert à L'étrange petit sirène (mercredi 9 novembre 2016)
Camille en concert au Festival Détours de chant #16 (édition 2017)
Camille en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
Chloé Lacan en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - samedi 15 septembre
Chloé Lacan en concert à La Pépinière Théâtre (octobre 2012)


En savoir plus :
Le site officiel du Festival Chanson d'Amou

Crédits photos : Mickael Choisi (merci beaucoup !)
Merci à Geneviève Morissette pour le récit


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Simon Dalmais (3 décembre 2014)


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=