Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala - Parquet Courts - N'to  (Domaine National de Saint-Cloud)  les 28, 29 et 30 août 2015

L'ouverture de la dernière journée de cette édition du Rock en Seine est confiée aux Allemands de Kadavar. Avec un style très Black Sabbath, les trois Berlinois jouent du hard rock pur et dur qui marque un revival 70's.

On se déplace tout de suite pour la Scène Pression Live où on retrouve les Pond, la petite créature des plus vénérées Tame Impala (Allbrook est un ancien membre et Watson et Avery jouent encore dans les Tame Impala), qui viennent de sortir leur dernier album Man It Feels Like Space Again .

Si les Tame Impala semblent vers la dérive du rock électro, ici, on reste fidèle au rock acide et psyché avec des guitares dominantes au son garage et une basse liquide qui glisse sur la voix insolente de Nick Allbrook.

La Grande Scène est presque indifférente aux My Morning Jacket, guidés par la voix plate du chanteur Jim James, un son du sud profond des Etats-Unis, ni folk ni pop, doublé en banalité par les voix d'accompagnement.

La Scène de l'Industrie, par contre, s'éclate sur le rock frénétique des Last Train. Ce groupe d'Alsaciens presque inconnus bastonnent avec un rock résolument 90's avec des rythmiques dures et des mélodies glam. On voit des guitares en air, et le batteur qui se lève pour mieux se défouler en lançant aussi ses bâtons au public.

Les Hot Chip brisent la chaîne rock de la journée avec leur electro, leurs couleurs et leur géométries graphiques ! Le group d'Alexis Taylor, qui arrive avec une très large veste rayée et de grandes lunettes, nous donne l'impression d'être devant les héritiers des Pet Shop Boys. Tout le monde danse sur ces mélodies pop directe au goût electro/synth.

Sur la Scène Pression Live, on rencontre les Here We Go Magic, le quartuor indé de Brooklyn, qui dégaine un rock léger mêlé de folk avec une basse omniprésente et une batterie rythmée.

Les grands attendus de la soirée arrivent sur la Grande Scène ; Kevin Parker est pieds nus sur ses pédales, en jeans et t-shirt rose, le public lui ressemble pour le style, et beaucoup de gens ont dans les mains de vieilles affiches de leurs derniers concerts à Paris: c'est la magie des Tame Impala !

On est toute de suite pris dans ce vertigo de musique et d'énergie avec l'ouverture de la vibrante "Let It Happen" du dernier album Currents et en écoutant les titres culte de Lonerism comme "Mind Mischief", "Elephant" et "Apocalypse Dreams". Une des performances la plus réussie de ce festival, avec un Parker très en forme qui bouge beaucoup sur la scène et incite le public à taper dans les mains. On part avec une espèce d'hypnose psyché et chargés de bonne vibrations et de sourires.

Quand on arrive à Pression Live, on voit un autre groupe de Brooklyn (mais originaires du Texas), les Parquet Courts qui délivre un rock énergique, à l'esprit punk qui fait très garage new yorkais. Désinvoltes sur la scène, les gars jouent fort, sauvages et hautains.

Après eux, N'to aka Anthony Favier, la scène change de sons et de rythmes. La pelouse du Parc de Saint-Cloud devient une grande piste et cette édition du Rock en Seine se termine avec ce dj et producteur marseillais, guitariste et fan des icones du rock 70's, qui fait danser tout le monde jusqu'à la sortie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pond Scum de Bonnie Prince Billy
Pond en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) - Samedi 15 juin
La chronique de l'album Evil urges de My Morning Jacket
My Morning Jacket en concert au Festival International Benicàssim 2008
My Morning Jacket en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Last Train parmi une sélection de singles (janvier 2016 )
La chronique de l'album Last Train de Big Dez
Last Train en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mardi 28 avril
Last Train en concert au Festival Le Printemps de Bourges #39 - Edition 2015
Last Train en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - samedi 2
Last Train en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Samedi 26 août
L'interview de Last Train (vendredi 12 juillet 2019)
La chronique de l'album The warning de Hot Chip
La chronique de l'album One life stand de Hot Chip
Hot Chip en concert au Festival International Benicàssim 2008
Hot Chip en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Hot Chip en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Hot Chip en concert au Festival International de Benicàssim #16 (vendredi 16 juillet 2010)
Hot Chip en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Hot Chip en concert au Festival La Route du Rock #23 (Samedi 17 août 2013)
Hot Chip en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
Hot Chip en concert au Festival La Route du Rock #29 (édition 2019)
Hot Chip en concert au Festival La Route du Rock #29 (édition 2019) - Vendredi 16
La chronique de l'album Pigeons de Here we go magic
La chronique de l'album A Different Ship de Here We Go Magic
Here we go magic en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
Here we go magic en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)
Here we go magic en concert au Grand Mix (jeudi 1er novembre 2012)
Tame Impala en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Tame Impala en concert au Festival International de Benicàssim #17 (samedi 16 juillet 2011)
Tame Impala en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Dimanche
Tame Impala en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Tame Impala en concert au Festival La Route du Rock #29 (édition 2019) - Jeudi 15
La chronique de l'album Light Up Gold de Parquet Courts
La chronique de l'album Wide Awake! de Parquet Courts
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
Parquet Courts en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Jeudi
Parquet Courts en concert au Grand Mix (jeudi 13 novembre 2014)
Parquet Courts en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
Parquet Courts en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Parquet Courts en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Rock en Seine
Le Facebook du Festival Rock en Seine

Crédits photos : Paola Simeone


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?

Le premier tour des élections municipales fut le signe du début du confinement. Espérons que ce second tour ne sera pas l'appel à un second confinement. Quoi qu'il en soit : Soyez prudents, soyez heureux et cultivez vous ! c'est parti pour le sommaire en commençant par le replay de la Mare Aux Grenouilles #4 (eh oui déjà !)

Du côté de la musique :

"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa
et toujours :
"As found" de Fugu
"Désordres" de Austyn
"Anda Lutz" de Cie Guillaume Lopez
"A l'instinct A l'instant" de Daniel Jea
"Cérébro dancing" de Epilexique
"Cobra" de François Club
"Coquette" de Hailey Tuck
"Springtime with no harm" épisode 18 des mixes de Listen In Bed
"Fanfare XP, volume 2" de Magic Malik
"Avec son frère" de Volo
"Safeplace" de Yadam

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Démons" par Lorraine de Sagazan
"Misery" de William Goldman
"L'obéissance de la femme du berger "de Sergio Martínez Vila
"Migraaaants" de Matéi Visniec
"Le Remplaçant" d'Agnès Desarthe
"Portrait d'Amakoé de Souza - Salade Tomate Oignon" de et par Jean-Christophe Folly

"La Chose Commune" de David Lescot et Emmanuel Bex
de la comédie de boulevard :
"Hier est un autre jour "de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros
"Madame Doubtfire" de Jaja Fiastri
"Le Clan des divorcées" de Alil Vardar
"A gauche en sortant de l'ascenseur" de Gérard Lauzier
du côté des humoristes :
"Mimie Mathy - J'adore papoter avec vous"
"Denis Maréchal - J'dis franchement"
dans le répertoire classique :
"Le Jeu de l'amour et du hasard" par Catherine Hiegel
"Roméo et Juliette" par Eric Ruf
Shakeaspeare :
à l'anglaise au Globe Teater : "Macbeth"
et en comédie musicale "Roméo et Juliette, de la haine à l'amour" de Gérard Presgurvic
et de l'Opéra revisité :
"La Traviata" de Verdi par Simon Stone
"Cendrillon" de Jules Massenet par David Hermann

Expositions :

en "real life" avec la réouverture progressive des musées :
"Pompéi" au Grand Palais
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières
"La Force du dessin - Chefs-d'oeuvre de la Collection Prat" au Petit Palais
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le dessin sans réserve. Collections du Musée des Arts Décoratifs" au Musée des Arts Décoratifs
et en passant par la Lorraine, découvrir la Villa Majorelle œuvre de style Art nouveau.

Cinéma at home avec :

"Riens du tout" de Cédric Klapisch
"Noïse" de Henry Bean
"Sous surveillance" de Robert Redford
"La romancière" de John McKay
au Ciné-Club les années 50 :
"Un drôle de Dimanche" de Marc Allégret
"La vie à deux" de Clément Duhour
"L'homme au million ("The Million Pound Note") de Ronald Neame
des incontournables japonais :
des figures tutélaires :
"Tokyo drifter" de Seijun Suzuki
"A blind woman" de Teruo Ishii
et des plus jeunes :
"Mr Long" de Sabu
"Ichi, la femme samouraï" de Fumihiko Sori
et des raretés avec une sélection "Court metrage" :
"Le Chant du styrène" de Alain Resnais
"La chambre" de Chantal Akerman
"Pauline" de Céline Sciamma
"La traversée de l'Atlantique à la rame" de Jean-François Laguionie

Lecture avec :

"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin
et toujours :
"Le jour où Kennedy n'est pas mort" de R.J. Ellory
"Mauvaise graine" de Nicolas Jaillet
"Une immense sensation de calme" de Laurine Roux

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=