Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jeff Wall - Smaller Pictures
Fondation Henri Cartier-Bresson  (Paris)  Du 9 septembre au 20 décembre 2015

La Fondation Henri Cartier Bresson invite Jeff Wall, photographe canadien vivant à Vancouver, à présenter ses "Smaller pictures".

Plus petites ? Il faut dire que Jeff Wall s'est fait connaître depuis les années 1970 par ses grands formats, à l'échelle 1, et ses "lightboxes" ou caissons lumineux. Insatisfait du tirage sur papier, il a préféré un support transparent utilisé dans la publicité. Son côté "vulgaire" lui a semblé, alors jeune artiste à l'époque, convenir à une nouvelle façon de montrer ses images.

Ses compositions sont savamment orchestrées, parfois retouchées et donnent un résultat se rapprochant de la peinture d'histoire grâce à la sophistication des décors et couleurs. Dans ses sujets, il dissémine des indices mais laisse le soin à chacun de créer son propre récit.

Théâtrales ou cinématographiques, ses photos sont spectaculaires par essence, bien que feignant d'imiter la réalité. Mais surtout, face à elles, l'impact de l'ensemble virtuose ne laisse pas indifférent. Alors qu'en est-il de ses petits formats ? Et surtout pourquoi ce choix ?

En premier lieu, et c'est une bonne raison, pour changer ! Cette invitation a été l'occasion de replonger dans ses travaux pour sélectionner 34 petits formats ayant été réalisés depuis les années 1990, mais jamais encore assemblés. C'est une pratique parallèle à ses grands formats et qu'il a longtemps interrogé.

"Certaines de ces images ne se sont pas laissées intégrées dans les projets plus grands que j'avais pour elles"

Il explique notamment que l'une des images exposées, "Giant", a produit l'effet d'un révélateur car le format réduit s'est imposé devant l'impossibilité technique d'obtenir le tirage taille réelle d'un géant (une femme nue dans une bibliothèque).

Libéré de cette contrainte et continuant dans cette voie, il a choisi des sujets plus simples et directs, voire familiers comme avec "Diagonal composition", sans modifier les procédés utilisés, tel le montage, qui restent identiques.

L'essentiel pour l'artiste, et qu'il cherche toujours, étant de créer une dimension plastique qui produise "l'image en soi", quel que soit le format.

"La photographie est complexe, son institution autour est ambiguë. J'aime essayer de redistribuer ces relations plastiques, bouger les choses dans un sens ou un autre. Je n'ai pas l'impression de dire que ma façon de faire est la meilleure ou la moins bonne d'exercer mais elle me permet de requestionner la nature même de la photographie et d'envisager tous ses aspects"

Dans une seconde salle, sont exposés différents tirages, au jet d'encre entre autres, ainsi qu'une collection de petits formats numériques et argentiques. Parfois floues, composées plus instinctivement, figurent les images prises avec son premier téléphone, un vieux Nokia.

Ce qui importe encore ici, c'est l'adéquation entre le sujet, l'appareil et le négatif pour obtenir l'image. Quand il développe le négatif en deux formats différents pour la même image d'arbre, c'est pour montrer le rapport physique immédiat, et presque sensuel, de l’œuvre sur le spectateur.

Il n'y a aucune opposition entre numérique et argentique dans son esprit, ce sont deux façons de produire les images, ni de hiérarchisation. Il ne peut que regretter la disparition de l'argentique, lui qui dit adorer la beauté du procédé chimique et de sa mécanique.

L'exposition comporte également une série de clichés de taille encore plus réduite ainsi que le journal de bord d'un voyage en voiture au Canada datant de 1969. Il y a noté les chemins empruntés et les conditions de prises de vue, la plupart montrant la route au travers du pare-brise.

Là encore, structure, cadre, moments suspendus viennent effacer l'instant d'avant et celui d'après pour ne laisser que l'image unique, celle qui agit comme un mantra cherchant la même voie depuis des décennies.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Fondation Henri Cartier-Bresson

Crédits photos : Jeff Wall
avec l'aimable autorisation de la Fondation Henri Cartier-Bresson


Garance Hamon         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=