Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Figurants
Théâtre Clavel  (Paris)  septembre 2015

Spectacle musical de Christian Dupouy, mise en scène et interprétée par Luc Carpentier et Christian Dupouy.

Selon Michel Audiard "un barbu c'est un barbu, et trois barbus c'est des barbouzes". Au nombre de deux, ce sont les acolytes et joyeux drilles de la Compagnie Les 3 Versatiles en format "double-messieurs" et à l'affiche de "The Figurants"

Leurs portraits façon Studio Harcourt trônant sur chevalet donnent la mesure de l'ego de ces "grands ducs" réduits à faire de la figuration et jouer des productions miteuses.

Force est de constater que, pour l'un, conserver son patronyme - Jean-Paul Belmondi - et, pour l'autre, s'inventer un nom de scène témoin de son humour au second degré - Roger de Nireaux - ne constituent pas une idée de génie pour faire une carrière dans le monde du spectacle.

Acteurs incompris mais surtout, sinon ratés, du moins voués aux rôles de silhouettes, leurs édifiantes carrières sont narrées par une voix-off nasillarde calquée sur celle fameuse du présentateur de l'émission télévisée "Cinéma de minuit".

Et ils continuent de cachetonner mus par une inconscience candide, un optimisme béat et surtout une confiance aveugle en leur talent, traversés par des instants de lucidité. Ils n'ont pas renoncé au tout aussi hypothétique qu'aléatoire quart d'heure warholien tout en assumant leur "ringard style".

Coincés dans un studio de cinéma, ils se toisent, se jaugent et font assaut d'un narcissime édifiant pour comparer leurs mérites respectifs. La confrontation en musique et chansons entre l'homo viril - qui rêve de jouer Racine et Tchekhov tout en faisant un grand écart musical entre la chanson "Eurovision" et le hard rock metal - et l'hétéro chochotte - qui se voit en roi de l'opérette et digne successeur de Dario Moreno - ne manque pas de piquant.

Ce troisième spectacle de la compagnie, dont elle livre la recette* mais demeure le mystère du tour de main, est un régal.

Ses membres ont tous gardé de bienheureuses séquelles de leur appartenance à la fameuse troupe des Caramels Fous et calembours, gags, blagues surréalistes, parodies de standards de la chanson et pastiches en tous genres rythment un spectacle qui dérouille les zygomatiques.

Sans décor, mais avec de kitschissimes costumes confectionnés par Annick Mordo et Patrick, les deux protagonistes, Luc Carpentier, le petit qui a du coffre, et Christian Dupouy, le grand qui a de belles gambettes, chantent, dansent, jouent la comédie, se font leur cinéma.

Ils délivrent un two men show parodico-comico-musical déluré et jubilatoire qui comporte de véritables moments d'anthologie tels l'histoire de la renoncule "culcul-la praline" décimée par les pesticides au grand dam de l'arrière petite-fille butineuse de Maya l'abeille, la chanson culte "Piensa en mí" de "Talons aiguilles" de Pedro Almodovar allègrement revisitée, la cariacture de la transsexuelle campée par Terence Stamp dans "Priscilla, folle du désert" et un bel hommage au duo Jacques Brel et Dario Moreno réunis dans "L'Homme de la Mancha".

Bien évidemment in-dis-pen-sa-ble pour les amoureux du genre et aussi pour les autres car il n'est jamais trop tard pour changer jamais d'avis.

 

* Prenez un bon huis clos dans lequel vous incorporez, deux personnages d’acteurs ratés, égocentriques et narcissiques (si la date limite de ringardise est dépassée, ce ne sera que mieux). N’essayez pas de les mélanger afin d’obtenir une pâte homogène, vous n’y arriverez pas. Pour donner du liant, ajouter plutôt une bonne dose de chansons en tout genre que vous aurez pris soin au préalable de parodier à la mode Versatile. Saupoudrez d’une généreuse pincée d’humour et d’autodérision sans oublier un zeste d’émotion. Laissez mijoter jusqu’à ce que la sauce prenne et servez bouillant.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=