Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Figurants
Théâtre Clavel  (Paris)  septembre 2015

Spectacle musical de Christian Dupouy, mise en scène et interprétée par Luc Carpentier et Christian Dupouy.

Selon Michel Audiard "un barbu c'est un barbu, et trois barbus c'est des barbouzes". Au nombre de deux, ce sont les acolytes et joyeux drilles de la Compagnie Les 3 Versatiles en format "double-messieurs" et à l'affiche de "The Figurants"

Leurs portraits façon Studio Harcourt trônant sur chevalet donnent la mesure de l'ego de ces "grands ducs" réduits à faire de la figuration et jouer des productions miteuses.

Force est de constater que, pour l'un, conserver son patronyme - Jean-Paul Belmondi - et, pour l'autre, s'inventer un nom de scène témoin de son humour au second degré - Roger de Nireaux - ne constituent pas une idée de génie pour faire une carrière dans le monde du spectacle.

Acteurs incompris mais surtout, sinon ratés, du moins voués aux rôles de silhouettes, leurs édifiantes carrières sont narrées par une voix-off nasillarde calquée sur celle fameuse du présentateur de l'émission télévisée "Cinéma de minuit".

Et ils continuent de cachetonner mus par une inconscience candide, un optimisme béat et surtout une confiance aveugle en leur talent, traversés par des instants de lucidité. Ils n'ont pas renoncé au tout aussi hypothétique qu'aléatoire quart d'heure warholien tout en assumant leur "ringard style".

Coincés dans un studio de cinéma, ils se toisent, se jaugent et font assaut d'un narcissime édifiant pour comparer leurs mérites respectifs. La confrontation en musique et chansons entre l'homo viril - qui rêve de jouer Racine et Tchekhov tout en faisant un grand écart musical entre la chanson "Eurovision" et le hard rock metal - et l'hétéro chochotte - qui se voit en roi de l'opérette et digne successeur de Dario Moreno - ne manque pas de piquant.

Ce troisième spectacle de la compagnie, dont elle livre la recette* mais demeure le mystère du tour de main, est un régal.

Ses membres ont tous gardé de bienheureuses séquelles de leur appartenance à la fameuse troupe des Caramels Fous et calembours, gags, blagues surréalistes, parodies de standards de la chanson et pastiches en tous genres rythment un spectacle qui dérouille les zygomatiques.

Sans décor, mais avec de kitschissimes costumes confectionnés par Annick Mordo et Patrick, les deux protagonistes, Luc Carpentier, le petit qui a du coffre, et Christian Dupouy, le grand qui a de belles gambettes, chantent, dansent, jouent la comédie, se font leur cinéma.

Ils délivrent un two men show parodico-comico-musical déluré et jubilatoire qui comporte de véritables moments d'anthologie tels l'histoire de la renoncule "culcul-la praline" décimée par les pesticides au grand dam de l'arrière petite-fille butineuse de Maya l'abeille, la chanson culte "Piensa en mí" de "Talons aiguilles" de Pedro Almodovar allègrement revisitée, la cariacture de la transsexuelle campée par Terence Stamp dans "Priscilla, folle du désert" et un bel hommage au duo Jacques Brel et Dario Moreno réunis dans "L'Homme de la Mancha".

Bien évidemment in-dis-pen-sa-ble pour les amoureux du genre et aussi pour les autres car il n'est jamais trop tard pour changer jamais d'avis.

 

* Prenez un bon huis clos dans lequel vous incorporez, deux personnages d’acteurs ratés, égocentriques et narcissiques (si la date limite de ringardise est dépassée, ce ne sera que mieux). N’essayez pas de les mélanger afin d’obtenir une pâte homogène, vous n’y arriverez pas. Pour donner du liant, ajouter plutôt une bonne dose de chansons en tout genre que vous aurez pris soin au préalable de parodier à la mode Versatile. Saupoudrez d’une généreuse pincée d’humour et d’autodérision sans oublier un zeste d’émotion. Laissez mijoter jusqu’à ce que la sauce prenne et servez bouillant.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=