Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hugh Coltman
Shadows, Songs of Nat King Cole  (Sony / Okeh)  août 2015

"If I see an undesirable person in the neighborhood, I'll be the first to complain…"

La rencontre entre le chanteur Britannique aux multiples vies (du rock au blues avec The Hoax en passant par le jazz avec Eric Legnini) à la voix de baryton et Nathaniel Adams Coles, alias Nat King Cole, pianiste et chanteur légendaire était une évidence tellement l’univers folk, soul ou blues d’Hugh Coltman est proche de celle du crooner américain. Il faut aussi dire que la musique de Nat King Cole était présente chez lui pendant sa jeunesse, grâce à sa mère, qui l’écoutait souvent et qui lui a transmis la passion pour ce genre de musique.

Nat King Cole est parmi les instigateurs du trio piano-guitare-contrebasse, ensemble qu’il arrivait à faire swinguer même avec l’absence de batterie, et l’un des pères du cool jazz, une vision californienne de cette musique, plus soft, détendue, éloignée de la version toute en tension et en rapidité de New York et que l’on retrouvera plus tard chez Art Tatum, Oscar Peterson

Nat King Cole était un chanteur hors pair, un véritable crooner. C’était la classe, une certaine idée de l’élégance, un timbre de voix, un sens du rythme, tout ce que l’on retrouve dans ce disque hommage au maître. Entouré d’excellents musiciens, Eric Legnini aux claviers (pianos, Wurlitzer, Fender Rhodes et Farfisa), le saxophoniste Pierrick Pédron, le guitariste Misja Fitzgerald Michel, Hugh Coltman la joue tout en sobriété, tout en velours et en rondeur… Un choix esthétique mûrement réfléchi puisqu’il décide de révéler, d’exprimer les ombres qui se cachent chez Cole. Ce choix découle d’une interrogation : comment Nat King Cole a-t-il pu connaître un succès aussi phénoménal, être l’un des premiers afro-américains à animer une émission à la télé, à vendre des millions de disques alors même que sévissait la ségrégation et où les artistes noirs vivaient dans la précarité et la marginalité ?

Faut-il rappeler également que Cole a été victime de nombreux actes racistes ? Notamment en 1948, il est alors l'un des premiers Noirs à s'installer à Hancock Park, quartier très huppé de Los Angeles. Le Ku Klux Klan, encore très actif en Californie à cette époque, plante une croix en feu dans son jardin. Suite à cet incident honteux, l'association des propriétaires de Hancock Park déclare qu'elle ne souhaite pas de personnes indésirables dans le quartier.  "Moi non plus", répond le musicien. "Et si je vois une personne indésirable dans le quartier, je serai le premier à m'en plaindre". Pire encore, il est agressé sur scène par trois membres du North Alabama Citizens Council lors d'un concert dans l'Alabama en 1956. C'est le dernier concert qu'il donnera dans le Sud des Etats-Unis. Le répertoire de Nat King Cole est donc loin d’être lisse et cache nombre de fêlures transcrites ici avec un certain chic par le chanteur Anglais.

Encré dans le blues, plein d’émotion, magnifiquement interprété, enregistré live quelque part dans l'esprit de "Where did you go ?", ce disque est une véritable réussite. Il suffit d’écouter des titres comme "Are You Disenchanted", "Smile", "The Shadows", "Pretend", "Annabelle" ou "Nature Boy" pour s’en rendre compte. Shadows offre une belle opportunité d’appréhender autrement la musique de Nat King Cole, il serait dommage de la louper…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Stories From The Safe House de Hugh Coltman
La chronique de l'album Who's happy ? de Hugh Coltman
Hugh Coltman en concert à L’Alhambra (11 mars 2009)
Hugh Coltman en concert à Paléo Festival #34 (2009)
L'interview de Hugh Coltman (21 novembre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Hugh Coltman
Le Facebook de Hugh Coltman


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=