Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Ronde d'Arthur Schnitzler
Aktéon Théâtre  (Paris)  septembre 2015

Comédie dramatique de Arthur Schnitzler, mise en scène de Judith Andres, avec Luca Teodori, Charles Pernel-Fichet, Sophie Braem-Vasco, Isham Conrath, Judith Andres, Daniel Hederich, Louison Cadieu, Martin Van Eeckhoudt, Astrid Nonet et Florian Vaz.

Une prostituée, un soldat, une femme de chambre, un jeune homme de bonne famille, une femme mariée, son mari, une grisette, un poète, une comédienne, un comte... et pour boucler la ronde, la prostituée à l'origine de cette danse des corps et des plaisirs...

Dans sa version sans temps morts et quelques figures de style sur le canapé au centre de la scène, Julie Andrès a scrupuleusement respecté la ronde charnelle imaginée jadis par Arthur Schnitzler.

Seul petit changement, la fille publique n'a pas, comme dans le film de Max Ophüls tiré de la pièce la blondeur à son apogée de Simone Signoret, mais la barbe noire et la robe fourreau de Conchita Wurst, la dernière gloire musicale autrichienne.

Cette modification clin d'oeil n'est pas gênante, tout comme le parti-pris de ne pas costumer les dix protagonistes, mais de simplement les caractériser par un détail vestimentaire ou physique pouvant évoquer leur état ou leur fonction sociale. Cette ronde polissonne, où les amours tarifés, les coïts furtifs et les nuits langoureuses s'enchaînent sans discontinuité ne devrait pas susciter beaucoup d'émois, et plutôt déclencher rires et sourires.

Car ici, nulle question de dépravation : c'est à un hymne à l'amour permanent que l'on a droit. Entre les scènes d'amour, il prendra la forme de lieder chantés joliment a cappella par toute la troupe. Puis, leur succèderont des airs électro-pop quand le couple en démonstration sur le canapé s'essaiera à des positions amoureuses à la fois chastes et suggestives...

Certains penseront sûrement qu'on est très loin de l'oeuvre sulfureuse d'Arthur Schnizler décrivant au scalpel la décadence austro-hongroise. Pourtant, "La Ronde", telle qu'elle est présentée aujourd'hui, a gardé son pouvoir de critique sociale et même gagné en universalité. Elle dit l'hypocrisie intemporelle des relations homme-femme quand rôde le parfum enivrant du désir.

Dans "La Ronde", chaque personnage est à la fois chasseur et gibier et doit livrer impérativement deux facettes différentes de son rôle. Il faut ainsi que tous les maillons de la chaîne soient à l'unisson.

C'est la grande force de la troupe dirigée par Julie Andrès de réunir dix excellents jeunes comédiens. On les sent vraiment heureux d'avoir tous quelque chose à défendre et de construire ensemble, pas à pas, un excellent spectacle.

On conseillera vivement aux amateurs d'un théâtre simple et inspiré d'entrer à leur tour dans leur ronde endiablée.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=