Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Ronde d'Arthur Schnitzler
Aktéon Théâtre  (Paris)  septembre 2015

Comédie dramatique de Arthur Schnitzler, mise en scène de Judith Andres, avec Luca Teodori, Charles Pernel-Fichet, Sophie Braem-Vasco, Isham Conrath, Judith Andres, Daniel Hederich, Louison Cadieu, Martin Van Eeckhoudt, Astrid Nonet et Florian Vaz.

Une prostituée, un soldat, une femme de chambre, un jeune homme de bonne famille, une femme mariée, son mari, une grisette, un poète, une comédienne, un comte... et pour boucler la ronde, la prostituée à l'origine de cette danse des corps et des plaisirs...

Dans sa version sans temps morts et quelques figures de style sur le canapé au centre de la scène, Julie Andrès a scrupuleusement respecté la ronde charnelle imaginée jadis par Arthur Schnitzler.

Seul petit changement, la fille publique n'a pas, comme dans le film de Max Ophüls tiré de la pièce la blondeur à son apogée de Simone Signoret, mais la barbe noire et la robe fourreau de Conchita Wurst, la dernière gloire musicale autrichienne.

Cette modification clin d'oeil n'est pas gênante, tout comme le parti-pris de ne pas costumer les dix protagonistes, mais de simplement les caractériser par un détail vestimentaire ou physique pouvant évoquer leur état ou leur fonction sociale. Cette ronde polissonne, où les amours tarifés, les coïts furtifs et les nuits langoureuses s'enchaînent sans discontinuité ne devrait pas susciter beaucoup d'émois, et plutôt déclencher rires et sourires.

Car ici, nulle question de dépravation : c'est à un hymne à l'amour permanent que l'on a droit. Entre les scènes d'amour, il prendra la forme de lieder chantés joliment a cappella par toute la troupe. Puis, leur succèderont des airs électro-pop quand le couple en démonstration sur le canapé s'essaiera à des positions amoureuses à la fois chastes et suggestives...

Certains penseront sûrement qu'on est très loin de l'oeuvre sulfureuse d'Arthur Schnizler décrivant au scalpel la décadence austro-hongroise. Pourtant, "La Ronde", telle qu'elle est présentée aujourd'hui, a gardé son pouvoir de critique sociale et même gagné en universalité. Elle dit l'hypocrisie intemporelle des relations homme-femme quand rôde le parfum enivrant du désir.

Dans "La Ronde", chaque personnage est à la fois chasseur et gibier et doit livrer impérativement deux facettes différentes de son rôle. Il faut ainsi que tous les maillons de la chaîne soient à l'unisson.

C'est la grande force de la troupe dirigée par Julie Andrès de réunir dix excellents jeunes comédiens. On les sent vraiment heureux d'avoir tous quelque chose à défendre et de construire ensemble, pas à pas, un excellent spectacle.

On conseillera vivement aux amateurs d'un théâtre simple et inspiré d'entrer à leur tour dans leur ronde endiablée.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=