Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Do Ré Mi Fashion, la Revue des Invendus
Théâtre Essaion  (Paris)  septembre 2015

Fantaisie musicale conçue par Marion Lépin, mise en scène de Hervé Devolder, avec Marion Lépine, Aurore Bouston et Isabelle Fleur.

Les rentiers de la Belle Epoque ne sont pas les seuls à avoir une danseuse. La tradition ne s'est pas perdue et elle s'est même féminisée.

Ainsi en est-il pour les chanteuses Marion Lépine et Aurore Bouston et la musicienne Anne Thomas qui se sont acoquinées pour sortir de leur créneau habituel.

Elles se sont concoctées une fantaisie musicale sur-mesure, mieux de la haute couture, dans laquelle elles peuvent, grâce à leur talent et leur technique, donner libre court à leur fantaisie.

Ainsi est né, sous forme d'un "grand défilé de prêt-à-chanter" faisant le grand écart musical de Bizet à Gainsbourg, "Dernière démarque" qui revient sur scène sous le titre "Do Ré Mi Fashion". Leur "rififi dans les frou-frous" est devenu "la revue des invendus" et une autre pianiste-chanteuse allumée, Isa Fleur, a succédé à Anne Thomas.

"Do Ré Mi Fashion", c'est un jubilatoire bâton de dynamite à trois mèches qui explose sur scène. La fermeture d'une boutique-friperie sert de cadre à ce débordement vocal placé sous l'aune du pastiche et de la parodie qui traverse nombre de registres de la chanson française du 20ème siècle.

Il faut vider le lieu et les falbalas ne se laissent pas emballer sans un dernier tour de piste ce qui donne matière au trio de comédiennes-chanteuses - et clowns assumés - pour délivrer un détonant et jubilatoire cocktail enchanté.

Le comptoir abrite le piano sur lequel sévit Isa Fleur, alias "la cantatrice chaude" dans son spectacle solo, qui n'est pas la dernière pour entonner une chanson grivoise et fait la musique pour ses consoeurs, et soeurs d'humour, Marion Lépine, la petite brune qui ne compte pas pour des prunes qui officiait dans le trio "Les Divalala" qui a cartonné en 2013 avec ses chansons d'amour "traficotées" a cappella, et Aurore Bouston, la grande blonde avec des chaussures noires.

Au menu, dans le désordre, à une, deux ou trois voix, avec virtuosité, car il ne faut pas s'y tromper, ce divertissement musical repose sur une belle technique vocale, et la mise en scène endiablée de Hervé Devolder qui n'est un mou du genou, le trio dispense avec entrain chanson fantaisiste ("Les pruneaux" immortalisée par Bourvil), chanson réaliste rive gauche ("Monsieur William" de Jean-Roger Caussimon et "un jour tu verras" chanté par Mouloudji), une version loufoque du "Boléro" de Ravel, de cocasses incursions opératiques et des détournements hilarants tels "En Harley Davidson" de Serge Gainsbourg au rythme de la bourrée auvergnate ou "La Joconde" de Barbara façon troubadour.

Un "hénaurme" medley" enchaînant de manière maelstromique les tubes de la variété française SLC des années 1970 qui faisait les beaux jours de la petite lucarne sous la férule des Carpentier au rang desquelles, et entre autres, "Parole, parole", "L'été indien", "Je suis malade", "Que je t'aime", "Comme d'habitude" constitue le point d'orgue d'une partition qui dérouille les zygomatiques.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 septembre 2017 : A quelques pas de l'automne

Les compagnies de théâtres sont toutes rentrées d'Avignon, les Festivals de musique se raréfient, les jours raccourcissent et on va bientôt passer à l'heure d'hiver. Au milieu de tout cela, voici de quoi aiguiser, comme chaque semaine votre curiosité et oublier les tracas du quotidien.

Du côté de la musique :

"Bury the hatchet" de Jay Jay Johanson que nous avons rencontré cet été pour un nouvel entretien avec notre chouchou suédois
"La nébuleuse" de Lisa Portelli
"Crescent hôtel" de Antoine Bataille
"Circle songs" de Francesco Tristano
"Settlement" de Lodz
"Incorporée EP" de Mina Sang
"Juchu ! EP" de Odds & Ends
"Massage" de The Cats Never Sleep
"The source" de Tony Allen
"Welcome Oxygen" de Will Samson
Présentation du festival Nancy Jazz Pulsation
et toujours :
"Hippopotamus" de Sparks
"Tchaikovski : String quartet N°1, souvenir de Florence" de Novus String Quartet
"Devil on TV" de Balkun Brothers
"Agitato charismatic" de Dissonant Nation
"Armor" de Emmanuel Tugny
"The end of everything EP" de The Off-Keys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Marco Polo et l'Hirondelle du Khan" au Théâtre La Bruyère
"Et Swan s'inclina poliment" au Théâtre de Belleville
"Amphitryon" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Au but" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Terre Sainte" au Théâtre de l'Opprimé
"La gentillesse" au Théâtre Paris-Villette
"Tristesse Animal noir" au Théâtre L'Atalante
"You-You" au Studio Hébertot
"Bovary" à la Maison ds Métallos
"La Huchette en liberté" au Quartier Latin
"Ecrits d’Art Brut à voix haute" au Centre Culturel Suisse
les reprises :
"Grande" au Centquatre
"La logique des femmes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Arrête ton char Ben-Hur !" au Théâtre de Dix Heures
"Elodie Poux - Le syndrome du Playmobil" au Théâtre Apollo
"Guillaume Bats - Hors Cadre !" à la Comédie des Boulevards
"Karine Lyachenko - Rebelle(s)" au Théâtre du Marais
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Petit Palais des Glaces
et les autres spectacles de septembre

Expositions :

"Caro/Jeunet" à la Halle Saint Pierre
dernière ligne droite pour "Costumes espagnols - Entre ombre et lumière" à la Maison de Victor Hugo,
et les autres spectacles de septembre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Faute d'amour" de Andreï Zviaguintsev
"Nos années folles" de André Téchiné
"A ciambra" de Jonas Carpignano
"Kidnap" de Luis Prieto en E-cinema
Ciné en bref avec :
"Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu
"Le prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste
"Seven Sisters" de Tommy Wirkola
"Bonne pomme" de Florence Quentin
"Barbara" de Mathieu Amalric
les chroniques des autres sorties de septembre
et les chroniques des sorties d'août

Lecture avec :

"Ecrire liberté, à l'école des migrants" de Lauriane Clément
"Et soudain la liberté" de Evelyne Pisier & Caroline Laurent
"Les primates de Park Avenue" de Wednesday Martin
"Théâtre des dieux" de Matt Suddain
et toujours :
"Gaston Lagaffe : La galerie des gaffes" en hommage à André Franquin
"Hillbilly elégie" de J.D. Vance
"Il nous reste que la violence" de Eric Lange
"La mythologie Viking" de Neil Gaiman
"Mon étincelle" de Ali Zamir
"Pourquoi les oiseaux meurts" de Victor Pouchet

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=