Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Watine
Atalaye  (CATGANG Music)  juin 2015

Maite dugu Watine… même cachée derrière votre piano et surtout maintenant que vous avez décidé de chanter en Français. Atalaye (du nom du promontoire d’où les biarrots guettaient le passage des baleines, repéraient les bateaux ennemies et attendaient le retour des pêcheurs) est plus qu’une renaissance, car un artiste renaît un peu à chaque sortie d’un nouveau disque, c’est une seconde naissance. Comme si enfin la grande dame blanche avait lâché une partie d’elle pour mieux se retrouver et se mettre à nu.

Si les cordes (la voix, le piano, le violoncelle), les crescendos suspendus sont toujours au centre de ce disque, sa musique se fait plus encore délicate, lumineuse, ce à quoi elle semble tendre depuis ses débuts et qui fut déjà accentué avec This Quiet Dust. Atalaye est fait de velours, de bois, de sable, de l’eau de mer et de pluie, de vent. Il est terriblement humain, simple et raffiné, perméable à une poésie personnelle intérieure et profonde. Il donne cette impression d’être convié dans le jardin intime de la chanteuse, de passer un moment entre douceur et tendresse. La mélancolie n’est jamais très loin, au détour de sa vie de femme, des aveux de ses doutes (la solitude, la vieillesse…) et de ses faiblesses.

La voix de Catherine Watine est comme un fil tendu, étrange mix entre satiné et rugosité, acceptant sa fragilité, et si elle tient une place prépondérante, il y a toujours de l’espace pour que la musique puisse s’épanouir. Si "la mer a des reflets changeants", sa musique se pare de nombreux éclats différents grâce à une production tout en retenue signée Ian Caple (Tindersticks, Bashung, Tricky…) et à une orchestration de chambre aussi discrète que délicate et sensible (Badaboum et tralalère…).

Atalaye prouve une nouvelle fois tout le talent de mélodiste de son auteure, cette qualité à capturer harmoniquement une certaine humeur, cette "respiration menaçante de l’océan" pour citer Victor Hugo. Alors le vent se lève, la chanteuse enfile un gilet de laine, la mer reprend ses droits, nous frissonnons, oh oui maite dugu madame Watine…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Still Grounds For Love de Watine

En savoir plus :
Le site officiel de Watine
Le Soundcloud de Watine
Le Bandcamp de Watine
Le Facebook de Watine


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Watine (14 janvier 2012)


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=