Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Watine
Atalaye  (CATGANG Music)  juin 2015

Maite dugu Watine… même cachée derrière votre piano et surtout maintenant que vous avez décidé de chanter en Français. Atalaye (du nom du promontoire d’où les biarrots guettaient le passage des baleines, repéraient les bateaux ennemies et attendaient le retour des pêcheurs) est plus qu’une renaissance, car un artiste renaît un peu à chaque sortie d’un nouveau disque, c’est une seconde naissance. Comme si enfin la grande dame blanche avait lâché une partie d’elle pour mieux se retrouver et se mettre à nu.

Si les cordes (la voix, le piano, le violoncelle), les crescendos suspendus sont toujours au centre de ce disque, sa musique se fait plus encore délicate, lumineuse, ce à quoi elle semble tendre depuis ses débuts et qui fut déjà accentué avec This Quiet Dust. Atalaye est fait de velours, de bois, de sable, de l’eau de mer et de pluie, de vent. Il est terriblement humain, simple et raffiné, perméable à une poésie personnelle intérieure et profonde. Il donne cette impression d’être convié dans le jardin intime de la chanteuse, de passer un moment entre douceur et tendresse. La mélancolie n’est jamais très loin, au détour de sa vie de femme, des aveux de ses doutes (la solitude, la vieillesse…) et de ses faiblesses.

La voix de Catherine Watine est comme un fil tendu, étrange mix entre satiné et rugosité, acceptant sa fragilité, et si elle tient une place prépondérante, il y a toujours de l’espace pour que la musique puisse s’épanouir. Si "la mer a des reflets changeants", sa musique se pare de nombreux éclats différents grâce à une production tout en retenue signée Ian Caple (Tindersticks, Bashung, Tricky…) et à une orchestration de chambre aussi discrète que délicate et sensible (Badaboum et tralalère…).

Atalaye prouve une nouvelle fois tout le talent de mélodiste de son auteure, cette qualité à capturer harmoniquement une certaine humeur, cette "respiration menaçante de l’océan" pour citer Victor Hugo. Alors le vent se lève, la chanteuse enfile un gilet de laine, la mer reprend ses droits, nous frissonnons, oh oui maite dugu madame Watine…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Still Grounds For Love de Watine

En savoir plus :
Le site officiel de Watine
Le Soundcloud de Watine
Le Bandcamp de Watine
Le Facebook de Watine


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Watine (14 janvier 2012)


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=