Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Apartments - 49 Swimming Pools
Le Grand Mix  (Tourcoing)  mardi 22 septembre 2015

Six ans après son courageux retour sur scène, le chanteur des Apartments, Peter Milton Walsh, reprend une tournée en France, suite à la sortie d’un nouvel album. Remettons un peu les choses en perspective : dix-huit ans, c’est le temps qu’il a fallu à Walsh pour accoucher d’un nouvel album (j’utilise à dessein le verbe "accoucher", tant nous savons les raisons amères, qui furent à l’origine de cette longue gestation).

No Song, No Spell, No Madrigal est un album magnifique : outre son caractère intemporel, il témoigne d’une grande cohérence. Afin d’appuyer la continuité de l’album, le groupe de Peter Walsh l’a joué intégralement sur scène, dans l’ordre des chansons : forme d’apparence linéaire mais faite de soubresauts, de retours en arrière.

Dans un récent entretien, Walsh affirme qu’il ne pensait pas publier ces chansons sous forme d’album, mais plutôt comme une sorte de mémorial. "Et je n’y pensais pas du tout comme mon prochain album, mais comme le dernier tout court", ajoute-t-il. Nous sommes arrivés au bout d’un parcours, où un homme blessé est parvenu à se livrer une dernière fois, au plus proche de l’intime, du secret, de la confidence.

Et sur scène cet homme semble vulnérable, mais sa vulnérabilité est doublée d’une combativité. Si son corps traduit si bien la fêlure de sa vie, sa voix, elle, reste intacte. Dans la moindre inflexion de voix, on peut percevoir un déchirement ; et chaque geste semble appeler un souvenir, celui de l’absence d’un être cher, de promesses non tenues, mais aussi d’une possible réconciliation avec soi (tentative réussie avec la chanson "Twenty One", même si l’on devine, à l’écoute de cette chanson, que cette réconciliation fut l’épreuve de sa vie).

La deuxième moitié du concert est consacrée à d’anciennes chansons, rarement jouées. Entendre des titres comme "On every corner", "All you wanted", ou encore la définitive "Everything is given to be taken away" (titre qui résume bien l’œuvre des Apartments, ou plus encore, la vie de Peter Walsh) fut une joie, et un événement pour une poignée d’admirateurs. La force de Walsh, ce grand vivant, est d’avoir surmonté sa tristesse et sa fatigue, pour rejouer ces chansons dont la beauté – très dure – est celle de l’éclat sans retour. C’était sans doute pour lui une question de survie, favorisée par une nécessité impérieuse.

Emmanuel Tellier, chanteur des 49 Swimming Pools, est celui qui dans une certaine mesure est allé chercher Peter Walsh, selon une promesse qu’il s’était faite il y a longtemps. "Tellier m’a tout simplement ramené vers ce monde de la musique que j’avais complètement laissé derrière moi (…). Il y a eu pas mal de déclics tout au long du chemin, et Emmanuel a été un gros déclic." (P. Walsh).

C’était donc l’évidence même que 49 Swimming Pools ouvre le concert, dans un mouvement de solidarité musicale, et surtout d’amitié. Depuis son premier groupe Chelsea (beau groupe de pop française du début des années 90, injustement méconnu), les intonations de la voix de Tellier sont restées les mêmes.

L’instrumentation est plus ample, plus sophistiquée, parfois un peu difficile à suivre, tant ces chansons sont complexes, multiples : mille-feuilles musicales, immédiateté des refrains, artisanat des compositions.

On pense parfois aux Flaming Lips, dans cette technique de l’ajout, de la superposition, du collage. Efficace introduction en tout cas à une soirée hors norme que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Fête Foraine de The Apartments
La chronique de l'album In and out of the light de The Apartments
La chronique de l'album A Life Full of Farewells de The Apartments
The Apartments en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (lundi 3 décembre 2012)
The Apartments en concert à La Gaîté Lyrique (mercredi 23 septembre 2015)
L'interview de The Apartments (mardi 4 décembre 2012)
La chronique de l'album The Violent Life and Death of Tim Lester Zimbo de 49 Swimming Pools
La chronique de l'album Songs Of Popular Appeal de 49 Swimming Pools

En savoir plus :
Le site officiel de The Apartments
Le Soundcloud de The Apartments
Le Bandcamp de The Apartments
Le Facebook de The Apartments
Le site officiel de 49 Swimming Pools
Le Soundcloud de 49 Swimming Pools
Le Bandcamp de 49 Swimming Pools
Le Facebook de 49 Swimming Pools

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=