Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Apartments - 49 Swimming Pools
Le Grand Mix  (Tourcoing)  mardi 22 septembre 2015

Six ans après son courageux retour sur scène, le chanteur des Apartments, Peter Milton Walsh, reprend une tournée en France, suite à la sortie d’un nouvel album. Remettons un peu les choses en perspective : dix-huit ans, c’est le temps qu’il a fallu à Walsh pour accoucher d’un nouvel album (j’utilise à dessein le verbe "accoucher", tant nous savons les raisons amères, qui furent à l’origine de cette longue gestation).

No Song, No Spell, No Madrigal est un album magnifique : outre son caractère intemporel, il témoigne d’une grande cohérence. Afin d’appuyer la continuité de l’album, le groupe de Peter Walsh l’a joué intégralement sur scène, dans l’ordre des chansons : forme d’apparence linéaire mais faite de soubresauts, de retours en arrière.

Dans un récent entretien, Walsh affirme qu’il ne pensait pas publier ces chansons sous forme d’album, mais plutôt comme une sorte de mémorial. "Et je n’y pensais pas du tout comme mon prochain album, mais comme le dernier tout court", ajoute-t-il. Nous sommes arrivés au bout d’un parcours, où un homme blessé est parvenu à se livrer une dernière fois, au plus proche de l’intime, du secret, de la confidence.

Et sur scène cet homme semble vulnérable, mais sa vulnérabilité est doublée d’une combativité. Si son corps traduit si bien la fêlure de sa vie, sa voix, elle, reste intacte. Dans la moindre inflexion de voix, on peut percevoir un déchirement ; et chaque geste semble appeler un souvenir, celui de l’absence d’un être cher, de promesses non tenues, mais aussi d’une possible réconciliation avec soi (tentative réussie avec la chanson "Twenty One", même si l’on devine, à l’écoute de cette chanson, que cette réconciliation fut l’épreuve de sa vie).

La deuxième moitié du concert est consacrée à d’anciennes chansons, rarement jouées. Entendre des titres comme "On every corner", "All you wanted", ou encore la définitive "Everything is given to be taken away" (titre qui résume bien l’œuvre des Apartments, ou plus encore, la vie de Peter Walsh) fut une joie, et un événement pour une poignée d’admirateurs. La force de Walsh, ce grand vivant, est d’avoir surmonté sa tristesse et sa fatigue, pour rejouer ces chansons dont la beauté – très dure – est celle de l’éclat sans retour. C’était sans doute pour lui une question de survie, favorisée par une nécessité impérieuse.

Emmanuel Tellier, chanteur des 49 Swimming Pools, est celui qui dans une certaine mesure est allé chercher Peter Walsh, selon une promesse qu’il s’était faite il y a longtemps. "Tellier m’a tout simplement ramené vers ce monde de la musique que j’avais complètement laissé derrière moi (…). Il y a eu pas mal de déclics tout au long du chemin, et Emmanuel a été un gros déclic." (P. Walsh).

C’était donc l’évidence même que 49 Swimming Pools ouvre le concert, dans un mouvement de solidarité musicale, et surtout d’amitié. Depuis son premier groupe Chelsea (beau groupe de pop française du début des années 90, injustement méconnu), les intonations de la voix de Tellier sont restées les mêmes.

L’instrumentation est plus ample, plus sophistiquée, parfois un peu difficile à suivre, tant ces chansons sont complexes, multiples : mille-feuilles musicales, immédiateté des refrains, artisanat des compositions.

On pense parfois aux Flaming Lips, dans cette technique de l’ajout, de la superposition, du collage. Efficace introduction en tout cas à une soirée hors norme que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Fête Foraine de The Apartments
The Apartments en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (lundi 3 décembre 2012)
The Apartments en concert à La Gaîté Lyrique (mercredi 23 septembre 2015)
L'interview de The Apartments (mardi 4 décembre 2012)
La chronique de l'album The Violent Life and Death of Tim Lester Zimbo de 49 Swimming Pools
La chronique de l'album Songs Of Popular Appeal de 49 Swimming Pools

En savoir plus :
Le site officiel de The Apartments
Le Soundcloud de The Apartments
Le Bandcamp de The Apartments
Le Facebook de The Apartments
Le site officiel de 49 Swimming Pools
Le Soundcloud de 49 Swimming Pools
Le Bandcamp de 49 Swimming Pools
Le Facebook de 49 Swimming Pools

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Le Menteur" au Théâtre de la Tempête
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
"Itinéraire d'un enfant maltraitée" de Liliane Zylbersztejn
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=