Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Megaphone Tour 2015 / 2016 - Ouverture de la Saison 6
Denis Rivet - Tango Kashmir - Mathilde Forget - Nicolas Séguy - Hildebrandt - Emmanuel Urbanet - Bertrand Louis - Jesers - Goulven Ka - Flow  (Scène du Canal Jemmapes, Paris)  samedi 3 octobre 2015

Ce samedi 3 octobre, une Nuit Blanche à Paris qui débute par la soirée de présentation de la nouvelle saison du Mégaphone Tour à la Scène du Canal Jemappes.

Le Mégaphone Tour est un mécanisme d'aide à la tournée pour des "artistes émergents", c'est-à-dire des artistes qui généralement n'ont qu'un album, ont parfois déjà une reconnaissance des "professionnels de la profession" mais peinent à rencontrer le public ou bien ont déjà un public mais seulement dans leur région, et se débrouillent donc pour se faire connaître avec les moyens du bord. Le point commun entre tous ces artistes, c'est leur envie de partager. Le Mégaphone Tour leur permet donc de jouer sur une dizaine de dates, en province et Paris, en co-plateau dans des bar-rock ou des salles de chansons animées par des associations locales. Par exemple, K!, Radio Elvis, Askehoug, Gerald Kurdian ou Keith Kouna ont déjà participé à cette expérience autant professionnelle qu'humaine. Et pour le public, de découvrir de nouveaux talents à un tarif largement plus que raisonnable.

Après une journée d'échange entre les musiciens et chanteurs consacrée à présenter le concept, à recevoir le retour d'expérience de artistes ayant participé aux éditions précédentes, mais surtout à se découvrir entre eux, vient la soirée de présentation des projets retenus pour l'édition 2015 / 2016 au public.

L'exercice est difficile car le format est très court, et en plus, pour des raisons d'organisation, les artistes sont souvent en solo, parfois à deux, mais jamais plus. Chaque chanteur ou groupe ne présentent que deux ou trois chansons de leur répertoire.

Le premier sur scène est Denis Rivet. Le lyonnais semble inspiré par Dominique A ou Alexandre Beaupain. Ses mélodies pop rock sont habillées de textes joliment affûtés.

Ensuite Tango Kashmir, duo rock psychédélique, marient guitare, violoncelle et chanson dans une recette originale.

Mathilde Forget, interprète ses chansons pop seule au piano. Entre force et tendresse, son grain de voix particulier fait mouche.

Nicolas Séguy est un slameur qui s'accompagne, avec virtuosité, au piano. Ses textes introspectifs convoquent les joies, les peines et tous les bouleversements rencontrés durant une vie d'homme.

Hildebrandt s'accompagne d'un mini clavier, un ordinateur et une guitare électrique. Ses chansons, baignées dans l'eau de la new wave synthétiques traitent de l'intime et de son histoire personnelle.

Emmanuel Urbanet, membre des Joyeux Urbains, s'offre une échappée belle avec son projet personnel. Seul avec sa guitare électrique, il alterne chansons légères et thèmes plus sérieux, mais toujours le sourire en coin.

Bertrand Louis n'est pas un inconnu. Son album Sans moi, composé autour de textes Philippe Murray, est même un incontournable de l'année dernière. Il a déjà participé au Mégaphone Tour et revient presque en parrain sur cette édition. Immanquable.

Jesers propose du hip-hop made in Mulhouse. Son message positif s'accompagne d'un flow efficace. Le guitariste qui l'accompagne donne des couleurs pop et métissées aux compositions.

Goulven Ka vient de Bretagne. Sa formule faite de boucles de violoncelle rappelle Julia Kent, mais lui y ajoute son slam et ouvre son champ d'expérimentation à la world music. A découvrir.

En fin de soirée, Flow, qui a déjà un beau parcours et trois albums à son actif, vient pousser son cri de révolte mâtiné de chanson à texte, entre rock et poésie. L'écriture est magnifique et Flow ne manque pas de présence sur scène, même en duo acoustique.

A l'heure de la mauvaise foi des radios commerciales qui clament qu'ils ne trouvent pas assez d'artistes pour respecter les quotas, cette soirée, et le projet Mégaphone Tour, démontrent à quel point la chanson en français se porte bien, quel que soit le style.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Equilibre instable de Nicolas Séguy
La chronique de l'album Les Animals de Hildebrandt
La chronique de l'album ïLeL de Hildebrandt
La chronique de l'album 2 de Bertrand Louis
La chronique de l'album Le centre commercial de Bertrand Louis
La chronique de l'album Sans moi de Bertrand Louis
Bertrand Louis en concert à l'Espace Kiron (6 novembre 2003)
Bertrand Louis en concert à l'Elysée Montmartre (11 décembre 2003)
Bertrand Louis en concert à L'Européen (mardi 1er décembre 2009)
L'interview de Bertrand Louis (10 octobre 2003)
L'interview de Bertrand Louis (18 février 2010)
La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
La chronique de l'album Larmes Blanches de Flow
La chronique de l'album Global Warming EP de Lazy Flow
Flow en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Flow en concert au Festival FNAC Indétendances 2009 (vendredi 14 août 2009)
Flow en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Flow en concert au Flow (mardi 29 mai 2018)
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du Mégaphone Tour
Le Facebook du Mégaphone Tour


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bertrand Louis (18 février 2010)


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=