Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Megaphone Tour 2015 / 2016 - Ouverture de la Saison 6
Denis Rivet - Tango Kashmir - Mathilde Forget - Nicolas Séguy - Hildebrandt - Emmanuel Urbanet - Bertrand Louis - Jesers - Goulven Ka - Flow  (Scène du Canal Jemmapes, Paris)  samedi 3 octobre 2015

Ce samedi 3 octobre, une Nuit Blanche à Paris qui débute par la soirée de présentation de la nouvelle saison du Mégaphone Tour à la Scène du Canal Jemappes.

Le Mégaphone Tour est un mécanisme d'aide à la tournée pour des "artistes émergents", c'est-à-dire des artistes qui généralement n'ont qu'un album, ont parfois déjà une reconnaissance des "professionnels de la profession" mais peinent à rencontrer le public ou bien ont déjà un public mais seulement dans leur région, et se débrouillent donc pour se faire connaître avec les moyens du bord. Le point commun entre tous ces artistes, c'est leur envie de partager. Le Mégaphone Tour leur permet donc de jouer sur une dizaine de dates, en province et Paris, en co-plateau dans des bar-rock ou des salles de chansons animées par des associations locales. Par exemple, K!, Radio Elvis, Askehoug, Gerald Kurdian ou Keith Kouna ont déjà participé à cette expérience autant professionnelle qu'humaine. Et pour le public, de découvrir de nouveaux talents à un tarif largement plus que raisonnable.

Après une journée d'échange entre les musiciens et chanteurs consacrée à présenter le concept, à recevoir le retour d'expérience de artistes ayant participé aux éditions précédentes, mais surtout à se découvrir entre eux, vient la soirée de présentation des projets retenus pour l'édition 2015 / 2016 au public.

L'exercice est difficile car le format est très court, et en plus, pour des raisons d'organisation, les artistes sont souvent en solo, parfois à deux, mais jamais plus. Chaque chanteur ou groupe ne présentent que deux ou trois chansons de leur répertoire.

Le premier sur scène est Denis Rivet. Le lyonnais semble inspiré par Dominique A ou Alexandre Beaupain. Ses mélodies pop rock sont habillées de textes joliment affûtés.

Ensuite Tango Kashmir, duo rock psychédélique, marient guitare, violoncelle et chanson dans une recette originale.

Mathilde Forget, interprète ses chansons pop seule au piano. Entre force et tendresse, son grain de voix particulier fait mouche.

Nicolas Séguy est un slameur qui s'accompagne, avec virtuosité, au piano. Ses textes introspectifs convoquent les joies, les peines et tous les bouleversements rencontrés durant une vie d'homme.

Hildebrandt s'accompagne d'un mini clavier, un ordinateur et une guitare électrique. Ses chansons, baignées dans l'eau de la new wave synthétiques traitent de l'intime et de son histoire personnelle.

Emmanuel Urbanet, membre des Joyeux Urbains, s'offre une échappée belle avec son projet personnel. Seul avec sa guitare électrique, il alterne chansons légères et thèmes plus sérieux, mais toujours le sourire en coin.

Bertrand Louis n'est pas un inconnu. Son album Sans moi, composé autour de textes Philippe Murray, est même un incontournable de l'année dernière. Il a déjà participé au Mégaphone Tour et revient presque en parrain sur cette édition. Immanquable.

Jesers propose du hip-hop made in Mulhouse. Son message positif s'accompagne d'un flow efficace. Le guitariste qui l'accompagne donne des couleurs pop et métissées aux compositions.

Goulven Ka vient de Bretagne. Sa formule faite de boucles de violoncelle rappelle Julia Kent, mais lui y ajoute son slam et ouvre son champ d'expérimentation à la world music. A découvrir.

En fin de soirée, Flow, qui a déjà un beau parcours et trois albums à son actif, vient pousser son cri de révolte mâtiné de chanson à texte, entre rock et poésie. L'écriture est magnifique et Flow ne manque pas de présence sur scène, même en duo acoustique.

A l'heure de la mauvaise foi des radios commerciales qui clament qu'ils ne trouvent pas assez d'artistes pour respecter les quotas, cette soirée, et le projet Mégaphone Tour, démontrent à quel point la chanson en français se porte bien, quel que soit le style.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Equilibre instable de Nicolas Séguy
La chronique de l'album Les Animals de Hildebrandt
La chronique de l'album ïLeL de Hildebrandt
La chronique de l'album 2 de Bertrand Louis
La chronique de l'album Le centre commercial de Bertrand Louis
La chronique de l'album Sans moi de Bertrand Louis
Bertrand Louis en concert à l'Espace Kiron (6 novembre 2003)
Bertrand Louis en concert à l'Elysée Montmartre (11 décembre 2003)
Bertrand Louis en concert à L'Européen (mardi 1er décembre 2009)
L'interview de Bertrand Louis (10 octobre 2003)
L'interview de Bertrand Louis (18 février 2010)
La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
La chronique de l'album Larmes Blanches de Flow
Flow en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Flow en concert au Festival FNAC Indétendances 2009 (vendredi 14 août 2009)
Flow en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Flow en concert au Flow (mardi 29 mai 2018)
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du Mégaphone Tour
Le Facebook du Mégaphone Tour


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bertrand Louis (18 février 2010)


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=